Protection des données : Apple muscle son chiffrement

À l’heure où la cybercriminalité est au centre des préoccupations et où les pirates informatiques se montrent de plus en plus ingénieux, la protection des données est plus que jamais un enjeu majeur, en particulier pour les géants de la Tech. Ainsi, la firme américaine Apple a procédé au renforcement du chiffrement de ses données clients pour apporter une souche de protection supplémentaire.

La cybersécurité, une tâche souvent sous-traitée

Toutes les entreprises ne disposent pas nécessairement des compétences en interne pour garantir leur sécurité informatique.

Heureusement, il leur est possible de sous-traiter ce type de tâche et, pour ce faire, le recours à un consultant est la solution la plus couramment adoptée.

Mais comment être sûr de faire appel au meilleur prestataire ?

 L’une des astuces qui ont fait leurs preuves est de faire appel à une société de portage salarial.

Ce type d’intermédiaire travaille en collaboration avec des professionnels hautement qualifiés (salariés portés) et qui ont fait le choix de l’indépendance.

Ces salariés portés se présentent presque comme le consultant idéal, de par le fait qu’ils sont déchargés de toutes les tâches administratives inhérentes à leurs activités (la société de portage salarial s’en charge à sa place) et que, par conséquent, ils sont pleinement concentrés sur la mission à réaliser.

Apple renforce la sécurité des données de ses clients

Les grandes entreprises sont plus exposées que les autres aux menaces de piratage. Les données clients d’Apple font l’objet de beaucoup de convoitises de la part d’individus malveillants.

Pour cette raison, la marque à la pomme a décidé de rajouter une couche supplémentaire de sécurité pour prévenir les éventuels intrusions et vols de données.

Pour cela, le géant américain a déployé une nouvelle méthode de chiffrement de données qui, contrairement à son ancien dispositif de sécurité, protège les données de bout en bout.

En effet, avec l’ancien système, les données étaient vulnérables au moment des sauvegardes, notamment lors d’un transfert depuis le téléphone vers le Cloud. Une fois sur le « nuage », les données seront également chiffrées de bout en bout.

Cependant, ce nouveau chiffrement d’Apple ne fait pas l’unanimité. Outre les pirates informatiques, il pose problème au FBI.

En effet, ce système de communication est tellement inviolable que même la police fédérale américaine ne peut pas y accéder.

Le FBI évoque de possibles difficultés pour lui d’assurer la protection du peuple américain dans ces conditions.

Noter cette page