Pour un professionnel, le portage salarial permet d’allier avantages sociaux du salarié et liberté de l’entrepreneur. À Laval, ceux qui souhaitent opter pour ce statut peuvent profiter d’un vaste bassin d’emplois comprenant divers secteurs. L’on peut notamment y trouver des missions relatives à la grande distribution, l’industrie, le numérique, par exemple.

En France, l’expansion du travail indépendant a entraîné la croissance d’une nouvelle forme d’emploi : le portage salarial. Un mix entre salariat et entrepreneuriat, ce statut procure plusieurs avantages tels que le gain de temps. L’entreprise de portage s’occupe en effet des obligations en matière de comptabilité ou d’autres formalités administratives. Ce mode de fonctionnement garantit également la sécurité du salarié porté. La mission achevée, il est certain d’être rétribué. En même temps, il profite de nombreux privilèges sociaux (prévoyance, mutuelle santé…). Dans ce contexte, quel est l’intérêt pour un professionnel d’opter pour le portage salarial Laval ?

  • Tous les événements

    Découvrez tous les événements proposés par ITG

      Voir tous les événements
    • Tous les ateliers découverte

      Découvrez tous les ateliers découverte proposés par ITG

        Aucun évènement disponible dans votre région

        Voir tous les ateliers
      • Toutes les journées marketing

        Découvrez toutes les journées marketing proposées par ITG

          Aucun évènement disponible dans votre région

          Voir toutes les journées marketing
        • Toutes les formations

          Découvrez toutes les formations proposées par ITG

            Aucun évènement disponible dans votre région

            Voir toutes les formations
          • Tous les salons et rencontres

            Découvrez tous les salons et rencontres proposés par ITG

              Aucun évènement disponible dans votre région

              Voir tous salons et rencontres
            • Tous les webinars

              Découvrez tous les webinars proposés par ITG

                Voir tous les webinars

              L’intérêt de travailler en portage salarial à Laval

              Laval et ses environs se caractérisent par une grande diversité d’emplois. Dans des domaines comme le digital, le luxe, la grande distribution, ou l’industrie, les travailleurs autonomes peuvent mener différentes missions. Dans la commune mayennaise, parmi les professions les plus convoitées, on peut citer le poste :

              • De conseils en télécommunications
              • De conseils en finances
              • De conseils en ingénierie
              • De conseils en marketing et expérience client

              Ce sont des activités qui, pour la plupart, peuvent être exercées en tant que salarié porté. À ce propos, ITG peut travailler avec des consultants en portage salarial à Laval. C’est une commune dans laquelle les acteurs économiques se font une place au sein d’un maillage compétitif et riche. Multinationaux, PMI, PME, TPE peuvent ainsi profiter d’un tissu économique combinant :

              • Pôles d’excellence dans des filières émergentes (les matériaux composites et la réalité virtuelle) ;
              • Sociétés leaders dans des secteurs historiques (industrie automobile et agroalimentaire, entre autres).

              De plus, Laval présente l’atout de concentrer une myriade d’établissements professionnels actifs dans différents domaines. Dans celui de l’action sociale, la santé humaine, l’enseignement et l’administration publique, la ville compte 815 entreprises. Dans ces branches d’activité, 12 528 personnes travaillent en tant que salariés. La restauration et l’hôtellerie où 828 professionnels sont employés recensent, quant à elles, 221 sociétés, contre :

              • 807 dans les activités de réparation de motocycles et d’automobiles, et de commerce, pour 3 517 salariés ;
              • 161 dans le secteur immobilier, totalisant 397 salariés.

              Dans la commune lavalloise, 21 308 actifs occupent un poste professionnel. 1 647 d’entre eux exercent des métiers d’indépendants, commerçants, artisans, dirigeants d’entreprise ou des emplois non salariés. Les 19 661 restants sont des salariés.