Définir son Taux Journalier Moyen, plus communément dit TJM, est fondamental pour tout freelance. Concrètement, le TJM est le prix moyen qu’un client paiera pour faire appel au service d’un freelance pour une journée. Vous vous en apercevrez vite si vous démarrez tout juste votre activité, établir un tarif sur une base horaire est rarement une bonne idée. Le TJM sert de référence pour les entreprises et il vous faudra très certainement vous y conformer. Calculer votre taux journalier moyen implique une réflexion plus large et vous permettra de faire votre simulation de salaire en portage salarial.

Vous êtes un freelance débutant et vous voulez définir votre TJM ?

Les débuts du freelance peuvent être compliqués car il est difficile de donner une valeur à son savoir-faire. Il est naturel d’aller regarder ce que la concurrence propose, cependant cela n’est qu’une manière de jauger la température car chaque profil est différent !

Asseoir son expertise dans un domaine de compétences n’est pas le travail d’une nuit. Les compétences que vous possédez sont précieuses. De plus, pour un freelance la formation professionnelle est indispensable pour faire évoluer son savoir-faire et cela prend du temps !

N’oubliez pas :

Il n’y a pas d’homme cultivé, il n’y a que des hommes qui se cultivent.

Voici quelques points essentiels pour vous aider au calcul de votre TJM :

01

Vos jours facturés

Votre TJM dépend nécessairement du nombre de jours que vous projetez de facturer. Rare sont les indépendants qui sont en mission à temps plein sur l’année. Un formateur par exemple aura beaucoup de difficulté à facturer plus de 10 jours par mois d’animation.

Attention, jour travaillé n’équivaut pas à jour facturé pour les freelances. Pour vivre de son activité à long terme, un freelance ne doit pas négliger certains aspects. C’est notamment le cas de la prospection. Cela prend du temps de construire son réseau et de trouver de nouveaux clients. Il en va de même pour la formation. Pour être compétitif, un freelance doit se mettre à jour régulièrement pour rester à la pointe de son domaine d’expertise : nouveaux outils, compétences complémentaires de son activité, perfectionnement … les occasions de se former ne manqueront assurément pas. A vous de conserver du temps pour cela et donc de le prendre en compte dans le calcul de votre TJM.
Dernier volet, la gestion administrative de son activité (établir des devis, factures, relance client, comptabilité, relations avec les organismes sociaux …). Ces tâches indispensables à votre activité peuvent être fortement chronophages. En portage salarial, votre entreprise de portage s’occupe de tout et vous permet de vous consacrer à votre cœur de métier. Une manière intéressante d’augmenter votre nombre de jours facturés.

 

02

Les « congés payés »

Un consultant indépendant ne bénéficie pas de véritables congés payés. En portage salarial, le plus souvent vous bénéficierez d’une indemnité compensatrice de congés payés versée mensuellement et ne toucherez donc pas de salaire pendant vos congés. Pensez à intégrer ces périodes dans vos tarifs pour pouvoir vous reposer et profiter de vos vacances sans inquiétudes !

03

Les périodes creuses (d’intermission)

Les périodes d’intermission, ou périodes sans activité entre deux missions, font parties de la vie d’un indépendant. Difficile d’y échapper, il y a des périodes plus compliquées que d’autres. Il est donc plus prudent d’intégrer ces périodes dans le calcul votre TJM. Petit conseil au passage : profitez de ces périodes pour vous former.

04

Votre protection sociale

Être freelance est synonyme de flexibilité et liberté. Cependant en freelance les responsabilités sont aussi décuplées. De multiples statuts existent pour exercer une activité d’indépendant. Tous ne se valent au niveau de la protection sociale. Pensez à prendre en compte son coût dans le calcul de votre TJM. En portage salarial, vous bénéficiez d’un statut particulièrement protecteur : celui de salarié.

05

Vos frais professionnels

Le statut d’indépendant vous accorde parfois le plaisir de travailler d’où vous voulez ! Ce privilège va souvent de pair avec des frais professionnels (responsabilité civile, ordinateur, logiciels, espace de co-working, abonnements, transports …) qui doivent être pris en compte. Dans certains cas, vous pourrez néanmoins refacturer certaines de ces dépenses, celles directement liées à la mission par exemple, à vos clients.

Et concrètement ? Voici un exemple de calcul de TJM Freelance.

Il est temps de définir votre « salaire mensuel brut » souhaité en tenant compte des points essentiels abordés précédemment. Si vous envisagez de dégager une rémunération mensuelle brute de 4 500 € il vous faudra réaliser un chiffre d’affaires mensuel de 7550 euros :

  • Salaire mensuel brut souhaité : 4 500 €

Si vous prévoyez de facturer en moyenne 12 jours par mois, votre TJM sera donc de 630 euros HT.

  • Jours facturés : 12 jours/mois
  • Honoraires HT comprenant toutes les charges : 7550 €
  • TJM : 7 550/12 = 630 € HT

Votre TJM pour vous verser une rémunération brute de 4 500 € à la fin du mois est de 630 € HT par jour. 

Paliers de facturation : un TJM ajustable ?

Une fois le TJM calculé il sera intéressant de se pencher sur la question des paliers de facturation,  pourquoi ?

Chaque mission est différente, certaines ne dureront que quelques jours alors que d’autres pourront s’étaler sur plusieurs mois voire années. Il est donc pertinent à un certain point de pratiquer des tarifs dégressifs lorsque la mission est longue, sans pour autant se dévaloriser. De la même manière, lorsque la mission est courte ou/et de nature urgente il sera tout à fait intéressant pour vous de revoir à la hausse votre TJM.

Qu’en est-il de tout ça en portage salarial ?

Vous souhaitez conserver votre liberté mais la gestion administrative de votre activité vous effraie ? Le Portage Salarial est là pour vous ! Le Portage Salarial vous accorde les avantages du statut de salarié (droits au chômage, couverture sociale…) tout en conservant votre liberté de consultant indépendant. Être un salarié porté vous permet de vous concentrer sur le cœur de votre activité : la réalisation de vos missions, la satisfaction des clients et la prospection commerciale.

Comment faire son calcul tjm portage salarial?

Les clés du calcul tjm freelance en 2 minutes !

Comment définir sa tarification
Combien Facturer ? [Portage Salarial] Comment savoir quel prix, quel taux journalier moyen, le TJM, on peut proposer en tant que consultant indépendant ? Quels sont les paramètres qui entrent en ligne de compte ? Comment déterminer son TJM en tant que consultant ?

Comment adapter son TJM au prix du marché ?

Nous vous avons donné quelques clés pour calculer votre TJM.  Il peut également être intéressant pour vous de comparer celui-ci au prix du marché en prenant en compte votre métier/expertise, votre expérience et votre notoriété (#personalbranding). De nombreux indépendants ont en effet tendance à sous facturer leurs services.

Si vous débutez, une entreprise de portage peut être un partenaire idéal pour vous aider à vous situer. Les référents / conseillers des entreprises de portage sont des professionnels de l’accompagnement et ils ont une vision transversale du marché. Chez ITG, c’est plus de 4 000 salariés portés accompagnés chaque année par exemple.

Comment fonctionne le TJM en portage salarial ?

À l’instar des calculs classiques, celui en portage salarial est identique. Les prestataires sont autonomes dans la détermination de leur TJM lors des négociations. En tant qu’indépendants portés, ils disposent de tous les droits d’un employé classique. C’est la société de portage qui se charge de toutes les déclarations administratives et fiscales.

Si le salarié veut toucher 4 000 euros nets par mois, il devra facturer un montant supérieur à ses clients, équivalent à 8 261 euros. Sur 12 jours de travail par mois, le TJM du salarié sera donc de 688 euros.

    5/5 - (1 vote)