Créer sa propre entreprise et se lancer en indépendant est un objectif qu’on trouve de plus en plus chez les professionnels. Voici nos conseils pour vous lancer au bon moment.

Créer son entreprise quand on est salarié

Si vous souhaitez lancer votre activité et que vous êtes actuellement en poste, sachez que c’est tout à fait possible à condition de respecter les dispositions légales et conventionnelles applicables, notamment celles émanant du Code du travail et celles directement fixées par l’employeur dans le contrat de travail.

Le principal avantage à créer son activité tout en restant en poste est de limiter les risques inhérents à l’entrepreneuriat et de conserver un revenu régulier. Conserver son emploi et son salaire permet aussi de prendre le temps de vérifier que le projet fonctionne et que l’activité se développe suffisamment pour pouvoir s’y projeter pleinement.

Il existe trois principales solutions pour lancer votre activité tout en étant salarié.

Demander un temps partiel

Si vous souhaitez cumuler deux activités, vous pouvez demander un temps partiel afin de consacrer une partie de votre semaine à votre projet d’entreprise. Le cumul de ces deux activités vous permettra de ne pas vous épuiser trop vite et de bien distinguer votre travail de salarié et votre projet entrepreneurial. 

Créer une micro-entreprise

Le régime de micro-entrepreneur a été créé afin de faciliter la création d’entreprise au plus grand nombre. Il permet de lancer son activité en quelques clics sur internet et peut parfois servir de prémisse à la création d’une entreprise. Si le chiffre d’affaires est plafonné, il offre toutefois la possibilité d’exercer une activité quelques heures par semaine ou à temps plein.

En tant que salarié, vous devez toutefois respecter certaines règles si vous ouvrez votre micro-entreprise. Ainsi, vous n’aurez pas le droit de travailler sur votre projet pendant vos heures de travail, sauf autorisation de votre employeur, et ne pourrez pas exercer d’activité susceptible de concurrencer ou nuire aux intérêts de votre employeur.

Faire du portage salarial

Le portage salarial est très intéressant pour les professionnels bénéficiant d’une solide expérience dans leur secteur d’activité qui souhaitent développer leur activité sans créer d’entreprise. Le salarié porté est lié à la société de portage salarial mais profite de tous les avantages de l’entrepreneuriat : choix de la clientèle, prestations, prix et modalités d’intervention.

Le salarié porté touche un salaire mensuel calculé sur la base du chiffre d’affaires réalisé et cotise pour le chômage.

Prendre un congé de création d’entreprise

Le congé création d’entreprise offre l’opportunité à un salarié de quitter son emploi pendant une durée préalablement définie pour lancer son activité. Ce dispositif est accessible aux personnes qui justifient d’une ancienneté égale à 24 mois. L’employeur se réserve le droit de refuser la demande du salarié s’il estime qu’elle ne remplit pas les conditions exigées ou que l’absence sera préjudiciable à l’entreprise.

L’avantage du congé création d’entreprise est que vous pourrez réintégrer votre poste à la fin de la période si votre activité n’a pas fonctionné.

Créer son entreprise quand on est au chômage

Si vous êtes inscrit à Pôle Emploi et que vous percevez des allocations chômage, vous pouvez profiter de l’Assurance chômage pour lancer votre activité, et ce de deux manières différentes.

L’ARCE pour transformer ses allocations en capital

La première solution est l’ARCE qui vous permet d’utiliser vos allocations chômage comme une aide pour financer le lancement de votre activité. Ainsi, 45 % du montant global des allocations qui vous restent sont mobilisés et versés en deux fois. Le premier versement est effectué à la date de création de l’entreprise et le solde se fait 6 mois après le premier versement.

Cumuler les allocations et le chiffre d’affaires

La seconde solution est le cumul des allocations et du revenu d’activité de votre entreprise. Cependant, le cumul des allocations et des rémunérations ne peut pas excéder votre ancien salaire mensuel.

Créer son entreprise quand on est étudiant

De plus en plus d’étudiants se lancent dans la création d’entreprise. Selon une étude effectuée par BVA et France Active en septembre 2016, 55% des jeunes avaient pour ambition de créer ou reprendre une entreprise, mais seulement 6% déclaraient l’avoir fait.

Au-delà de l’expérience emmagasinée, lancer votre activité si vous êtes étudiant est une excellente idée car cela peut vous permettre de financer vos études.

Le statut étudiant-entrepreneur

Pour monter votre projet, vous pouvez bénéficier du statut national d’étudiant-entrepreneur. Dédié aux étudiant(e)s et aux jeunes diplômé(e)s, il permet d’élaborer un projet entrepreneurial dans un PEPITE (30 pôles dans toute la France réunissant universités, grandes écoles, acteurs économiques et associations). Le diplôme d’établissement « étudiant-entrepreneur » (D2E) accompagne le statut d’étudiant-entrepreneur : il permet de mener à bien son projet avec un maximum de sécurité et de visibilité. Le statut d’étudiant-entrepreneur est délivré aux étudiants par un jury selon « la réalité, la qualité du projet entrepreneurial et des qualités du porteur de projet ». C’est le comité d’engagement du PEPITE qui est chargé d’instruire les demandes pour le ministère chargé de l’enseignement supérieur et de la recherche.

Créer sa micro-entreprise

Vous pouvez aussi cumuler les statuts d’étudiant et d’auto-entrepreneur afin de bénéficier d’un régime juridique simple pour créer et gérer votre entreprise, sous certaines conditions.

Choisir le portage salarial

Enfin, en tant qu’étudiant vous pouvez profiter du portage salarial pour lancer votre activité ou engager de l’expérience en vue d’une future embauche si vous êtes jeune diplômé.

Quel est le meilleur mois pour créer son entreprise ?

Si vous prévoyez d’ouvrir votre entreprise et que le dernier trimestre de l’année est déjà bien entamé, nous vous conseillons de reporter votre création au début de l’année suivante, soit après le 1er janvier, pour éviter de payer une année de CFE. Le CFE est une taxe locale qui concerne toutes les entreprises, quelle que soit leur taille, et se paie en décembre de chaque année.

Dans certains cas, ouvrir votre entreprise avant le 31 décembre vous permettra de profiter de certaines aides valables pour l’année en cours ou d’échapper à une nouvelle réglementation, souvent votée en fin d’année pour l’année suivante.

Quelle est la meilleure période de l’année pour lancer son activité ?

Généralement, il est préférable de lancer son activité au minimum quatre mois avant la période d’activité la plus forte. Observez bien les chiffres de votre secteur et vous pourrez trouver le moment idéal pour créer votre entreprise.

La création d’activité n’a désormais plus de secret pour vous ! Si vous souhaitez tester votre idée, pourquoi ne pas commencer en portage salarial afin de profiter des avantages du salariat et de l’entrepreneuriat ?

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Pas encore de vote)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *