Creusot-Montceau : il faut promouvoir la création d’entreprises

Certes, il est encore trop tôt pour crier victoire face au coronavirus. Toutefois, les indicateurs-clés de suivi du covid-19 montrent clairement que la pandémie semble sous contrôle. L’heure est donc désormais à la relance économique. Dans cette optique, le conseiller municipal de la communauté urbaine Creusot-Monceau (CUCM), Charles Landre, a identifié les points sur lesquels doivent se concentrer les efforts pour rendre la reprise effective.

Favoriser l’entrepreneuriat

Sans surprise, la crise sanitaire a fait exploser les chiffres du chômage. Au plus fort de la pandémie, de nombreuses entreprises ont en effet dû suspendre leurs activités.

Malheureusement, la remise en route a été compliquée, voire impossible, pour certaines d’entre elles à la sortie du confinement. Beaucoup ont été obligées de mettre la clé sous la porte.

Face à ce constat, le conseiller municipal de la CUCM plaide aujourd’hui pour la promotion de l’entrepreneuriat, à petite ou grande échelle.

Pour appuyer son argument, Charles Landre rappelle que « la CUCM présente le plus haut taux de chômage de Bourgogne et que la création d’entreprises et la diversification du tissu économique constituent la meilleure stratégie pour créer des emplois ».

Bien entendu, tout le monde n’est pas forcément prêt à se lancer dans la voie entrepreneuriale. Beaucoup préfèrent par exemple exercer en tant que consultant indépendant. Pour ces derniers, le recours au portage salarial constitue une excellente alternative à la création d’entreprises.

Cette solution leur permet de bénéficier de tous les avantages du salariat (revenus mensuels, assurance maladie, assurance vieillesse, mutuelle et prévoyance…) tout en conservant une totale liberté dans l’exercice de leur profession. Ils pourront consulter le guide « portage salarial avis » pour plus d’information.

Pour en revenir au cœur du sujet, Charles Landre milite pour que l’essentiel des aides accordées à la communauté urbaine soit consacré à la promotion de l’entrepreneuriat.

La CUCM reçoit régulièrement des centaines de milliers d’euros à titre de subventions pour la construction de structures publiques.

Dès lors, il suggère de flécher une partie de ces aides vers les organismes de microcrédits qui financent les petites entreprises.

D’autres suggestions diverses et variées

Le conseiller municipal de la CUCM avance également plusieurs pistes pour soutenir la reprise de la croissance.

Il propose entre autres de :

  • réduire la taxe foncière,
  • intensifier la lutte contre le trafic de drogue,
  • promouvoir davantage le domaine de la culture à travers la construction de lieux culturels ou la création d’un festival d’envergure nationale.
Noter cette page