Le Portage Salarial
Printer Friendly and PDF

Réforme du Code du Travail : les cadres sont pour

Si de nombreux cadres sont persuadés que la réforme du code du travail pourra simplifier la vie des entreprises, ils sont cependant plus dubitatifs sur les effets de la réforme pour créer de l’emploi. C’est ce qui ressort de la dernière étude « Baro-éco » de Viavoice pour HEC, Le Figaro et France Inter.

Les cadres sont favorables à la réforme du Code du travail

Selon l’étude en effet, près d'un cadre sur deux estime que le Code du travail est un frein au développement des entreprises et à la croissance. Ces derniers pointant notamment du doigt les 10 600 articles que contient le code du travail.

Ce sont en particulier les cadres travaillant dans les PME qui y sont les plus favorables. Ils sont en première ligne sur ces problématiques juridiques et administratives relatives au travail.

Plus de six cadres sur dix estiment que sa réforme permettra de simplifier la vie des entreprises.

Parmi les mesures particulièrement appréciées, ils plébiscitent le fait que les négociations se fassent désormais au stade des entreprises.

Les cadres très sceptiques sur la capacité à créer de l’emploi

Si les cadres considèrent que cette réforme leur sera très bénéfique en ce qu’elle leur facilitera la vie, ils sont cependant très sceptiques sur sa capacité à créer de l’emploi (45%).

Ce scepticisme s'explique notamment par une poussée de pessimisme dans cette catégorie de la population. En effet, après avoir fortement progressé entre décembre et juillet, leur moral perd 6 points, pour s’établir à - 36.

Si ce chiffre est moins catastrophique que celui des années précédentes, il met cependant en lumière l'inquiétude grandissante des cadres, qui n’imaginent pas un retournement de conjoncture à moyen terme.

Cette montée des incertitudes s’accompagne d’une hausse de 9 points du nombre de ceux qui pensent que le niveau de vie du pays se dégradera d'ici à un an (45%). Ils sont d’ailleurs plus d'un sur trois à croire que leur propre situation financière va également se détériorer.

En ce qui concerne le niveau de motivation des collaborateurs, les chiffres sont là encore très peu encourageants. La réforme est donc attendue parce que nécessaire, mais elle aura inévitablement à faire ses preuves.

En attendant, les derniers chiffres du chômage s'améliorent tout de même...

Laisser un commentaire