L’expert RSE aide les sociétés de toutes tailles à identifier et améliorer la prise en compte des enjeux environnementaux, sociaux et sociétaux dans leur politique d’entreprise.

Les entreprises sont aujourd’hui contraintes par la loi de publier des informations relatives à la façon dont elles prennent en comptes les conséquences sociales et environnementales de leur activité. Cette prise de conscience sociétale appliquée aux entreprises a favorisé l’essor du secteur de la Responsabilité Sociétale des Entreprises (RSE) et l’émergence de nouveaux métiers alors qu’il y a seulement trois ans, 60,4% des entreprises en France ignoraient la signification du terme « RSE » !

La formation pour devenir expert en RSE

Généralement issu d’une école de commerce ou d’ingénieur, l’expert RSE se spécialise en RSE ou Développement Durable. En effet, les profils spécialistes sont souvent préférés aux généralistes. 90% des 810 professionnels de la RSE et du DD interrogés fin 2017 par le cabinet Birdeo sont titulaires d’un bac+5 et au-delà, quand près d’un tiers ont un master spécialisé.

Parmi les formations les plus réputées, on retrouve :

  • Le MSc Sustainability & Social Innovation de HEC orienté entrepreneuriat et intrapreneuriat social.
  • Le MSc Corporate & Sustainable Finance de Kedge à Marseille teinté finance.
  • Le master Economie du développement, de l’environnement et de l’énergie de AgroParisTech avec sa forte composante environnementale.

Une expérience internationale pour valoriser le parcours

Les experts RSE bénéficient généralement d’une expérience à l’international, par exemple « une formation en Chine où les enjeux DD sont immenses, un VIE dans la filiale anglaise d’un groupe français, un engagement bénévole dans le WWF, un projet personnel mené en Afrique…” explique Caroline Renoux, fondatrice du cabinet de recrutement Birdeo, et doivent maîtriser l’anglais qui est le langage de la profession.

Un métier transverse

En tant qu’indépendant, l’expert RSE doit maîtriser plusieurs soft skills comme la communication, la négociation, la capacité de convaincre ou encore la persévérance. Il est amené à travailler avec plusieurs directions en fonction de ses missions (RH, informatique, achats, immobilier, fiscalité, marketing) et doit être en mesure de s’adapter à leur mode de fonctionnement, leur culture d’entreprise et surtout leurs objectifs.

La plupart des objectifs d’entreprises sont liés au chiffre d’affaires et par extension aux dépenses. L’expert RSE doit donc lier ces objectifs aux aspects environnementaux, sociétaux et sociaux , comme par exemple diminuer la consommation d’énergie d’une entreprise ou encore adapter son mode de fonctionnement aux contraintes réglementaires. Il peut aussi être question de revoir certains produits ou services afin de les faire entrer dans une démarche responsable. Pour l’entreprise, c’est un grand avantage puisqu’elle travaille sa stratégie commerciale mais aussi son image de marque. Mais la RSE ne touche pas uniquement les actions externes : les salariés doivent aussi être pris en compte. Ainsi, l’entreprise doit s’assurer de l’intégrité physique et psychique de ses salariés, ce qui a également un coût et nécessite un accompagnement.

Enfin, certaines sociétés doivent inclure la RSE dans leur stratégie d’entreprise car leur secteur d’activité est particulièrement concerné par le sujet, comme celles œuvrant dans le domaine de l’énergie ou de la création de matières premières.

Un marché porteur

La RSE est aujourd’hui un phénomène de mode et bénéficie d’une forte exposition, aussi bien auprès des entreprises que du grand public qui va chercher à s’informer sur le sujet et être attentif aux stratégies développées par les marques et sociétés qu’ils apprécient. Certains événements comme la COP 21, la loi sur la transition énergétique et le projet Plan d’action pour la croissance et la transformation des entreprises ont poussé les entreprises à chercher des actions concrètes à mettre en place et donc à faire appel à des experts externes indépendants ou évoluant dans des cabinets de conseil.

Le risque de cet engouement soudain est de mettre en place des actions à court terme et de ne pas avoir de vision d’ensemble. En effet, la stratégie RSE implique l’ensemble des services et stratégies de l’entreprise (marketing, commercial, RH, finance, etc.) et pousse à revoir en profondeur le fonctionnement d’une entreprise. Si cette démarche peut inquiéter, le rôle de l’expert RSE est d’accompagner ce changement et d’aider une entreprise à trouver d’autres marchés auxquels elle n’aurait peut-être pas pensé. On retrouve ainsi ce lien étroit entre RSE et objectifs financiers.

La plupart des entreprises faisant appel à des professionnels de la RSE évoluent dans le domaine de la finance (les banques, les fonds d’investissement spécialisés, les agences de notation extra financières) mais nul doute que les besoins et les sociétés concernés vont continuer de grandir et fournir ainsi de nombreuses missions aux freelances experts en RSE.

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (1 votes, moyenne: 4,00)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *