Cette semaine nous vous présentons Le Projet Going Freelance. Développé et réalisé par deux étudiants de Grenoble Ecole de Management (GEM). Ce projet, soutenu par ITG, a pour but de découvrir le “Future Of Work” et plus précisément le freelancing à travers six mois de rencontres et 13 villes visitées, à travers le monde.

En quoi consiste Going Freelance ?

Le freelancing est un phénomène mondial, et la France n’est pas en reste. De plus en plus de travailleurs se mettent à leur compte, de façon exclusive ou pour compléter les revenus de leur activité principale.

Les pratiques divergent d’un pays à l’autre, les raisons ? Les cadres réglementaires, la culture, les moyens mis en place… Thuy-khanh et Samuel ont pour mission d’aller défricher les pratiques des indépendants à travers le monde, en allant rencontrer les nouveaux lieux de travail, les communautés, les entreprises faisant appels aux freelances, et bien évidemment les principaux protagonistes, les freelances eux-mêmes.

L’objectif de cette mission est de comprendre les raisons qui motivent les indépendants, de mieux appréhender leur quotidien et la manière dont ils collaborent avec leurs clients. Dans un contexte actuel de guerre des talents, l’enjeu est avant tout d’améliorer les relations freelances-entreprises clientes et de démocratiser le freelancing.

Pourquoi était-il important pour ITG de soutenir Going Freelance ?

Chez ITG, nous ne croyons pas à la fin du salariat, mais à l’adaptation des structures actuelles à ces nouvelles méthodes de travail. Nous sommes bien placés pour le savoir puisque depuis plus de 22 ans, nous nous efforçons de faire évoluer le cadre juridique du portage salarial, en valorisant ce statut qui offre aux freelances toute la liberté d’un indépendant, la sécurité d’un salarié et la simplicité avec la délégation administrative.

L’étude du travail et des nouvelles formes qu’il prend est ancré dans l’ADN d’ITG.

Depuis 2012, le Laboratoire de Recherche Missioneo s’attelle, au sein de l’équipe ITG, a étudier les innovations des Sciences Humaines et Sociales et, plus précisément celles concernant l’emploi et le travail. En 2013, La Fondation « Travailler autrement, vers les nouvelles formes d’emploi », dont ITG est l’un des membres fondateurs, a vu le jour, pour étudier le rapport des Français au travail et à l’entreprise.

Ainsi, le soutien d’ITG à cette belle aventure était une évidence. Il est important d’en apprendre davantage sur les freelances, leurs collaborateurs et leurs méthode de travail pour continuer à les accompagner au mieux.

« Nous sommes ravis d’apporter notre soutien à Thuy-Khanh et Samuel qui, comme nous, se passionnent pour l’entrepreneuriat et le freelancing plus particulièrement. Nous espérons que le projet Going Freelance donnera envie à de nombreuses personnes de tenter cette merveilleuse aventure qu’est la création de sa propre activité. »

Radhia Amirat, Directrice Général Adjointe d’ITG.

 

ITG soutient le projet Going Freelance %%cf_custom_excerpt%% Cette semaine nous vous présentons Le Projet Going Freelance, soutenu par ITG, ayant pour but de découvrir le “Future Of Work” et le freelancing à travers six mois de rencontres et 13 villes visitées, à travers le monde.

Allez suivre leurs aventures au travers d’articles sur leur blog et retrouvez également notre chronique mensuelle récapitulant leur avancée !!!

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (5 votes, moyenne: 5,00)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *