Travailler autrement par... Odile Quintin, professeur affilié ESCP Europe

Toutes les vidéos

Odile QUINTIN est professeur affilié au sein de l’ESCP EUROPE. Elle a aussi été Directrice Générale de l'éducation et de la culture à la Commission Européenne de 2006 à 2010. Après avoir participé au grand débat de la Fondation ITG sur le travail et les préjugés, elle a accepté de répondre à nos questions.

Que signifie pour vous travailler autrement ?

Travailler autrement, c’est reconnaître qu’il existe une très grande diversité des formes d’emploi et des modalités de travail. La référence juridique reste le Contrat à Durée Indéterminée (CDI), mais on constate qu’en Europe en général, y compris en France (mais moins en en France qu’ailleurs), il y a beaucoup de nouvelles formes d'emploi qui sont à la frontière du salariat et de l’autonomie. Il y a aussi des formes qui sont liées aux technologies comme le télétravail. On a donc une multitude de formes d’emploi, qui entraînent parfois une multitude de statuts et l’impossibilité de savoir exactement dans quel cadre juridique on est.

Je prends le problème par exemple de la pluriactivité : les gens qui travaillent pour plusieurs employeurs ou qui travaillent comme salarié à un endroit et comme entrepreneur de l’autre. Sous quelle forme doivent-ils se retrouver ? Quelle protection sociale ils ont ? Quel type de rémunération ils ont ? Et donc chaque pays a essayé de trouver des formes très souvent conventionnelles (en France on est très légalistes). On constate que les pays qui réussissent le mieux au point de vue de l’emploi sont ceux qui ont le plus diversifié et qui ont le mieux créé des mécanismes qui permettent des transitions entre les différentes formes.

Comment analysez-vous l’émergence des nouvelles formes d’emploi ?

Je pense que ce sera une très large augmentation, ça dépendra beaucoup de l’évolution de la conjoncture économique et de la période post crise qu’on espère voir arriver. En tous cas, je ne vois pas le CDI tel qu’il est maintenant, rester la forme majoritaire en Europe, mais je vois des nouvelles formes de sécurité. Le CDI est une conquête sociale de sécurité de l’emploi. Je vois de nouvelles formes de sécurité se développer, qui sont des formes plus flexibles, qui permettront la transition d’un type d’emploi vers un autre.

 Retour

Laisser un commentaire