Le Portage Salarial

numéro non surtaxé

Nous contacter par téléphone

*numéro non surtaxé

Imprimer l'article

Salaire des cadres : la hausse en trompe l’œil des rémunérations

Comme chaque année au mois de septembre, l'Association pour l'emploi des cadres (APEC) vient de publier son étude sur Les salaires dans les fonctions cadres fondée sur l’analyse de pas moins de 43 fonctions. On y retrouve pêle-mêle les fonctions commerciales (chargé d’affaires, technico-commercial, vente en magasin etc.), comptables, juridiques, fiscales, marketing, informatiques. Une étude qui fait apparaitre une augmentation de leur rémunération qui ne doit pas être un leurre.

salaire des cadres en 2014

Entendons-nous d’abord sur les termes : constitue une rémunération aux termes des dispositions de l’article L3221-3 du Code du travail non seulement « le salaire ou traitement ordinaire de base ou minimum » mais aussi « tous les autres avantages et accessoires payés, directement ou indirectement, en espèces ou en nature, par l'employeur au salarié en raison de l'emploi de ce dernier ».

À cet égard l’étude de l’APEC porte « sur la partie fixe et la partie variable ainsi que sur les avantages sociaux et en nature », allant donc plus loin que le salaire contractuel stricto sensu, sans pour autant englober les aspects aléatoires tels qu’intéressement et participation (respectivement 39 et 38% des cadres en bénéficient d’après l’étude). Outre que la confusion entre salaire et rémunération est fréquente – confusion que le titre de l’étude lui-même ne dissipe pas – la nuance tient surtout à la marge de manœuvre dont dispose l’employeur, à la hausse comme à la baisse, avec un impact parfois conséquent pour le salarié.

Hausse en trompe l’œil des rémunérations des cadres

Le salaire annuel moyen des cadres est de 54,8 K€ (+1,3% par rapport à 2012). Mais il ne s’agit bien sûr que d’une moyenne. Et l’étude de nous montrer l’importance des écarts au sein même de cette population hétérogène. Par exemple :

  • Les salaires proposés dans les offres de chargés d’affaires et technico-commerciaux, et  au-dessous duquel se situent 10 % des salaires – tranche dont on peut raisonnablement imaginer qu’elle concerne majoritairement les jeunes et moins expérimentés – est évalué à 28 K€ / an, 29 en Île-de-France ;
  • S’agissant des offres de postes informatiques, pour cette même tranche, les chiffres sont de 35 K€ pour l’ensemble de la fonction, 38 en Île-de-France.

Par ailleurs, « le salaire annuel brut d’un cadre jeune diplômé a (…) augmenté de 1 K€ » selon digiscool, avec une fourchette toutefois large puisqu’elle oscille de 23 à 35 K€.

À nuancer là encore : d’abord en raison de l’inflation qui rogne mécaniquement l’augmentation corrélative de pouvoir d’achat, ensuite parce que cette catégorie de population semble vieillir6. On le voit, outre que la prise en compte de l’expérience semble davantage relever d’une comptabilisation dogmatique plutôt que de la récompense d’une expertise recherchée, la question de la rémunération des cadres brille aussi par une hausse insidieuse.

Rémunération des consultants portés : la prime à l’expertise et à l’excellence

En matière de portage salarial, un accord de branche fixe le salaire brut plancher à 2,9K€/mois, soit 34,8K€ / an, à laquelle il convient d’ajouter « les congés payés, une indemnité de clientèle et une indemnité de précarité » en cas de CDD (plus de détails sur le salaire en portage). 

Quels avantages au portage ?

  • s’agissant des frais professionnels non refacturables (téléphone, frais de restaurants etc.), ils pourront sur justificatifs – et dans une certaine limite – être pris en compte par ITG : en deçà d’un certain seuil, ils ne sont en effet pas soumis aux charges sociales ;
  • le dispositif est véritablement le même pour tout porté et, plus que l’expérience, ce qui compte davantage cette fois, c’est l’experTISE recherchée.
     

Ajoutez à cela la valeur de l’autonomie que le maintien des avantages du salariat permet de sécuriser, ou encore la prise en charge totale du traitement juridique, administratif et comptable : plutôt que de ne justifier les hausses que par le nombre d’années acquises dans tel ou tel domaine, vous obtenez une véritable prime à l’excellence ainsi qu’à l’esprit d’entrepreneuriat.

Afin de calculer la base tarifaire journalière à facturer à vos clients, nous avons mis à votre disposition un outil de simulation du salaire en portage salarial.

Laisser un commentaire