Région Auvergne–Rhône-Alpes : un plan de relance de l’emploi axé sur la formation

Le président du Conseil régional d’Auvergne–Rhône-Alpes, Laurent Wauquiez, vient de dévoiler le plan de relance de l’emploi pour cette région. Ce programme est axé sur la formation des demandeurs d’emploi en vue de les orienter vers les secteurs en tension.

En effet, certaines branches professionnelles, comme l’hôtellerie et la restauration, l’agriculture, le bâtiment et l’aide à la personne, peinent à recruter du personnel alors que la région compte 400 000 candidats à l’emploi.

Ces derniers pourront bénéficier d’une prise en charge de leurs formations professionnelles au sein des entreprises s’ils veulent exercer une activité parmi les métiers ciblés.

Des obligations à respecter pour les bénéficiaires du dispositif

Mais Laurent Wauquiez a souligné avec insistance les conditions d’octroi de cette aide à l’emploi.

Les bénéficiaires de ce dispositif sont tenus de respecter certaines obligations : ils devront poursuivre leurs projets jusqu’au bout sous peine de perdre leur droit au financement (interdiction de suivre une nouvelle formation professionnelle pendant 3 ans).

Outre cela, le conseil régional envisage également de mettre en place un contrat obligeant la personne à rembourser les frais de sa formation si elle quitte son métier alors que le secteur est en tension.

Toutefois, pour ceux qui souhaitent travailler en freelance afin de préserver leur indépendance sans renoncer à la protection sociale des salariés, le portage salarial se révèle être la solution la plus pertinente.

Quid des droits à la formation des salariés portés ?

Les salariés portés disposent des mêmes droits à la formation au même titre que les salariés d’une entreprise. Ils peuvent ainsi utiliser le CPF en fonction de leurs besoins.

En complément de ceci, l’entreprise de portage peut également proposer un plan de formation visant à améliorer les compétences du salarié porté.

Pour mieux comprendre le fonctionnement de ce mode de travail, vous pouvez consulter notre consulter notre guide du portage salarial.

Ouverture des écoles thématiques

Le plan de relance de l’emploi de la région Auvergne–Rhône-Alpes prévoit aussi l’ouverture des écoles thématiques spécialisées dans les métiers du BTP, de l’ameublement ainsi que ceux des industries et du laboratoire.

L’objectif principal est alors de favoriser le travail plutôt que l’assistanat et encourager les personnes en situation de chômage à rechercher un emploi.

D’ailleurs, dans cette optique, la région va proposer sur sa plateforme 75 000 offres d’emploi sélectionnées conjointement avec Pôle Emploi.

Afin de susciter les intérêts des demandeurs d’emploi, les revenus rapportés par les métiers ciblés seront mis en avant dans ces annonces.