En Belgique, la nouvelle loi adoptée par la Commission des affaires sociales de la Chambre permet aux travailleurs indépendants belges de bénéficier des indemnités de maladie de manière rétroactive depuis le 1er juillet 2021. Ces derniers disposent désormais d’un délai de 14 jours de rétroactivité dans leur indemnisation en cas de maladie ou d’incapacité à travailler suite à un accident.


international people

Heureusement, cette tâche est devenue plus aisée grâce aux plateformes spécialisées dans la mise en relation des freelances et des entreprises. D’autre part, il est possible de préserver son indépendance et profiter de tous les avantages d’un salarié en optant pour le portage salarial.

À noter toutefois que cette solution implique l’obligation de trouver des missions de manière plus ou moins régulière. Autrement, certaine entreprise de portage pourrait être tentée de procéder au licenciement pour « insuffisance professionnelle ».

Comment trouver des clients et décrocher des missions ?

La recherche de clients et de missions occupe une place prépondérante dans l’activité d’un freelance. Bien que de nombreuses entreprises veuillent recruter des travailleurs indépendants pour différentes raisons (recherche de nouvelles compétences, flexibilité dans le contrat de travail, économie…), il n’est pas toujours facile de trouver des missions qui correspondent à son expertise.

L’inscription sur des plateformes de freelancing constitue ainsi la meilleure solution pour les consultants en quête de clients et de missions. D’ailleurs, ces sites spécialisés ne s’occupent pas seulement de la mise en relation des entreprises et des freelances, mais se chargent également de facturer les clients et d’encaisser les paiements effectués par ces derniers. En contrepartie du service rendu, ils prélèvent des commissions sur les revenus perçus par le freelance.

Toutefois, afin d’optimiser sa chance, il convient de rendre son profil attractif en mettant en avant non seulement ses compétences techniques, mais aussi ses réalisations et les références clients.

Le défaut de mission constitue-t-il un motif valable de licenciement d’un salarié porté ?

Comme indiqué précédemment, le travailleur indépendant peut opter pour le portage salarial afin de pouvoir bénéficier des avantages du salarié en termes de protection sociale.

Il est alors tenu de respecter certaines règles imposées par l’entreprise de portage, comme celui de décrocher des missions en vue d’atteindre un objectif clairement défini.

Toutefois, l’absence d’obtention de mission ne constitue pas un motif valable de licenciement d’un salarié porté. En effet, l’entreprise doit évoquer une cause réelle et sérieuse. Celle-ci doit être déterminée par des éléments concrets et objectifs, et avoir un impact réel sur l’activité de l’entreprise.