Baptisée le pays des Aigles, l’Albanie se trouve au nord de la Grèce, au bord de la mer Adriatique. Le charme de son paysage et son développement économique attirent de nombreux étrangers en quête de dépaysement et de meilleure qualité de vie. Pour ceux qui choisissent de s’expatrier dans ce pays pour exercer des activités en indépendant, le portage salarial international s’avère être une option intéressante. Avec ce statut, il est possible de tester le marché en toute sérénité.

L’obtention des documents de séjour : un pré-requis en Albanie

Les étrangers ont besoin de permis de travail pour pouvoir exercer une activité professionnelle d’une durée de 3 mois ou plus en Albanie. Pour les employeurs et les employés, il faut détenir un permis de type A. En revanche, un permis de Type B est requis pour les travailleurs indépendants.

Afin d’obtenir ce document, l’intéressé doit fournir un certain nombre de justificatifs :

  • contrat de travail ;
  • extrait de l’inscription de l’employeur au Centre national d’enregistrement ;
  • copie du passeport ;
  • 5 photos d’identité ;
  • formulaire de demande standard signé par l’employé.

En tant que citoyens de l’Union européenne, les Français font partie des prioritaires sur le marché de travail albanais. Ainsi, il est plus facile d’obtenir un permis de travail.

D’autre part, la détention d’un visa de travail est obligatoire pour tous les employés étrangers. Le type de visa dépend de la durée du séjour :

– Type C pour les séjours de courte durée ;

– Type D pour les séjours de longue durée.

Le traitement des demandes dure en moyenne 30 jours à compter de la date du dépôt du dossier.

Présentation des atouts économiques de l’Albanie

L’économie albanaise repose tout particulièrement sur le secteur agricole. Néanmoins, le secteur tertiaire est celui qui pourvoit le plus d’emploi dans le pays (43,4 % contre 36,4 % pour l’agriculture et l’élevage). La plupart des actifs travaillent en effet dans le tourisme, le commerce, le transport et l’hôtellerie.

Le secteur industriel est pour sa part dominé par les filières agroalimentaire, textile et habillements, construction, pétrochimie, énergie hydraulique, et mines.

Malgré les effets de la crise sanitaire qui ont ralenti fortement la croissance de la plupart des secteurs d’activité, l’Albanie affiche tout de même de solides performances économiques.

Se lancer en tant que salarié porté à l’étranger

Si vous envisagez de travailler dans le portage salarial en Albanie, il convient de vous assurer que vous remplissiez toutes les conditions requises pour exercer une activité professionnelle dans ce pays, notamment si la mission dure plus de 90 jours.

Avec l’aide de la société de portage, il est essentiel d’obtenir tous les documents nécessaires (visa de travail, permis de travail…) avant votre départ.

Autre point important, les assurances. En principe, vous bénéficiez de l’assurance responsabilité civile professionnelle de la société de portage (votre employeur). Cependant, pour une meilleure couverture, la souscription d’un contrat d’assistance rapatriement et d’une mutuelle est plus que nécessaire.

Il faut aussi vérifier l’existence des restrictions dans certaines zones et les recommandations de sécurité à suivre pour les ressortissants étrangers.

    Noter cette page