Partenariat stratégique entre Valéo et Velco dans le domaine des vélos électriques

Certains rapprochements entre les entreprises apparaissent comme une évidence. Celui de Valéo et de la start-up Velco en fait indéniablement partie. À l’heure où l’usage du vélo est plus préconisé que jamais et que le digital est en train de s’imposer partout, ce partenariat devait surement se faire, un jour où l’autre.

Des activités complémentaires

L’un est un équipementier français historique qui a décidé récemment de s’intéresser de plus près au marché du vélo électrique, l’autre est spécialisé dans les solutions digitales. De prime abord, leurs activités semblent tellement éloignées et pourtant, les deux nouveaux partenaires ont bel et bien un projet en commun sur lequel ils souhaitent combiner leur savoir-faire et qui pourrait aboutir à un résultat très intéressant.

Valéo a commencé à s’intéresser véritablement au marché des vélos électriques depuis 2020. Mais le moteur de 48 volts qu’il a conçu a tout de suite séduit les fabricants et les revendeurs.

Aujourd’hui, l’équipementier cherche à apporter plus de sophistication à ses modèles et, pour cela, la start-up nantaise spécialisée dans le digital se révèle être un partenaire de premier choix.

L’idée est de concevoir un vélo électrique connecté qui embarque les dernières innovations de Velco en matière de digital et qui est relié en permanence à la plateforme sur laquelle les constructeurs, les assembleurs, les revendeurs et les cyclistes eux-mêmes pourront échanger.

Le monde du travail à Nantes

Outre les fusions d’entreprise, dans le monde du travail, un concept est en train de s’imposer doucement, mais surement dans les Pays de la Loire. En effet, le portage salarial à Nantes gagne de plus en plus de terrain.

Ce statut séduit parce qu’il répond à un besoin immédiat du travailleur indépendant, c’est-à-dire de lancer rapidement son activité, sans attendre un hypothétique recrutement. De plus, le portage salarial lui garantit une sécurité financière accrue.

Non seulement il perçoit un salaire fixe et régulier, mais en plus il bénéficie des mêmes avantages sociaux que les salariés classiques (indemnité de licenciement, allocations chômage, cotisation retraite…). Ce qui lui permettra de limiter les risques inhérents à l’exercice d’une activité indépendante.

Noter cette page