La start-up Denv-R projette d’installer des datacenters sur l’eau

Afin de résoudre le problème de consommation énergétique et d’émission de CO2 des datacenters, la start-up Denv-R projette d’installer des datacenters sur l’eau. Selon ses cofondateurs, ceci permet d’abaisser la température de ces centres de données sans recourir à des systèmes de climatisation ou de pompage d’eau.

L’idée consiste ainsi à construire une structure flottante pour servir d’étui au data center. Celle-ci sera placée sur un fleuve ou une rivière, au cœur ou à proximité d’une ville, en tout cas au plus proche des utilisateurs. La fraîcheur du cours d’eau sera alors utilisée pour refroidir les serveurs informatiques.

Réduire de 40 % les consommations d’énergie et l’émission de CO2

Le système de refroidissement imaginé par la start-up fonctionnera au travers d’un circuit fermé, lequel évacue la chaleur dans la rivière. Ceci permettrait de réduire de 40 % les consommations d’énergie et l’émission de CO2.

Soucieuse de ne pas défigurer le paysage, Denv-R va mettre en place une structure de petites dimensions (10 m x 8 m x 3 m). Celle-ci sera équipée de panneaux photovoltaïques, lesquels assureront l’alimentation électrique.

Faciles à déployer, les datacenters flottants coûtent nettement moins cher qu’un centre de données terrestre.

Ayant reçu le soutien de la région Pays de la Loire, le projet démarrera dès l’année prochaine : la Loire accueillera ainsi le premier modèle qui coûterait environ 900 000 euros.

À terme, la jeune pousse nantaise envisage de bâtir une structure flottante aux dimensions plus imposantes.

Ce modèle qui intéresse un certain nombre de clients potentiels pourra héberger des bureaux.

Ce projet fait partie des innovations qui reflètent le dynamisme économique de Nantes. La ville accueille d’ailleurs de nombreux professionnels indépendants qui choisissent généralement de travailler en portage salarial.

Une forme d’emploi qui intéresse de nombreux travailleurs à Nantes

Le portage salarial Nantes intéresse de nombreux travailleurs qui proposent des prestations intellectuelles,

Car cette forme d’emploi leur permet de bénéficier à la fois de la flexibilité du travail indépendant et de la protection sociale du salariat.

Les salariés portés qui choisissent de s’établir dans cette ville dynamique travaillent dans différents secteurs d’activité, comme le numérique, la finance, la biotechnologie ou encore l’ingénierie industrielle.

Noter cette page