Les recruteurs évoquent souvent le salaire brut annuel au moment de la négociation. Le salarié doit le convertir en rémunération nette pour connaître le montant exact perçu. La différence est due aux cotisations salariales versées aux organismes sociaux. Le taux varie selon le statut, mais sera plus élevé pour les cadres ayant droit à une meilleure couverture sociale.

Le statut de cadre est régi par une réglementation différente de celle qui s’applique aux employés. Ceux qui souhaitent accéder à ce niveau sont tenus de connaître ces éléments de dissemblance.

L’un d’eux concerne le salaire et les charges patronales qui sont en principe plus importants que ceux d’un employé. Chacun est néanmoins en mesure de déterminer le montant exact qui lui sera versé à la fin du mois. Il suffit de prendre les éléments qui composent la rémunération. Puis, utiliser la formule permettant de convertir le salaire brut net cadre. Sans oublier de vérifier que le poste appartient réellement à cette catégorie.

La définition d’un salarié cadre

Qu’est-ce qui permet alors de considérer un salarié comme un cadre au sein d’une entreprise ? La description associée à ce statut est mise en avant dans les conventions collectives. Sont ainsi considérés comme cadres les salariés et dirigeants qui font partie de la division supérieure des employés de l’entreprise.

Ce statut confère plusieurs avantages aux salariés qui le détiennent. Ils ont droit à :

  • Une rémunération plus élevée que la moyenne ;
  • Une plus grande flexibilité horaire ;
  • Une meilleure couverture sociale.

La pension de retraite est plus importante pour les cadres. Elle est gérée par l’Association Générale des Institutions de Retraite des Cadres ou AGIRC. Ils bénéficient également d’une prestation améliorée pour les assurances décès et invalidité. Ils peuvent en outre avoir droit à des jours de congés supplémentaires, selon les clauses de la convention collective. Pour la recherche d’emploi, ils seront épaulés par l’Apec (Association pour l’emploi des cadres).

Ces avantages ont néanmoins une contrepartie. Le champ d’action d’un cadre est plus étendu, donnant lieu à davantage de responsabilités. Les heures de travail peuvent aussi s’allonger. Le préavis est de 3 à 4 mois pour une démission et la période d’essai supérieure à celle des employés.

Le marché des cadres en France

Une enquête réalisée par Cadremploi en 2019 indique que 73 % des cadres français sont optimistes quant à leur avenir. Cela concerne autant ceux qui sont en poste que ceux qui sont à la recherche d’un emploi. Ce sentiment aurait une explication.

Le marché particulièrement dynamique leur donnerait une certaine assurance. Les entreprises seraient en effet frappées par une pénurie de candidats. Elle multiplie ainsi les recrutements pour les contrats à court terme en plus des postes permanents. Le nombre d’embauches aurait augmenté de 11 % de 2017 à 2018 selon l’Apec.

La hausse des demandes entraîne en même temps une amélioration au niveau du salaire. La rémunération médiane était de 50 000 euros bruts par an en 2019. La moitié des cadres en gagnerait plus chaque année. L’autre moitié aurait un salaire inférieur à cette médiane. La rémunération se situerait ainsi entre 36 000 et 83 000 euros par an pour 80 % des cadres français.

Des différences existeraient néanmoins selon la taille de l’entreprise et le secteur d’activité. Un cadre travaillant dans la vente en magasin percevrait 41 000 euros en moyenne. Le salaire peut atteindre 66 000 euros pour un autre dans le secteur informatique.

L’âge est aussi déterminant et donne un avantage aux plus jeunes. Un écart est aussi perçu entre les régions. La moyenne serait de 45 000 euros par an en Nouvelle-Aquitaine contre 52 000 euros en Île-de-France.

Comment calculer le salaire brut en net pour un cadre ?

Savoir convertir le salaire brut en net est essentiel pour mener à bien une négociation salariale à l’embauche. Il est aussi important de maîtriser le calcul pour pouvoir discuter d’une augmentation avec ses supérieurs hiérarchiques. La formule utilisée n’est pas complexe. Il faut cependant connaître le montant des cotisations sociales dues à la fin de chaque mois.

Il est équivalent à 23 à 25 % du salaire brut pour les cadres. La proportion est plus élevée comparée à celle des employés, qui est de 22 % en moyenne. Cet écart est dû aux cotisations supplémentaires payées pour préparer la retraite et bénéficier d’une meilleure couverture.

Pour déterminer le montant du salaire net, il faut donc prendre le salaire brut et le taux de cotisations prélevées. Le calcul est par exemple le suivant pour celui qui gagne 36 000 euros par an. Ses charges étant équivalentes à 25 % du salaire :

Salaire net = 36 000 X 0,75 = 27 000 euros.

Ce cadre recevra donc 2 250 euros nets par mois. Il peut approcher le service comptable de son entreprise pour obtenir le détail de ses charges et cotisations sociales.

Les cadres peuvent également choisir de devenir indépendant et déléguer leur activité à des sociétés de portage salarial qui seront en charge de la gestion administrative, comptable et juridique de leur activité. Le portage salarial permet ainsi aux cadres de se concentrer sur leur expertise tout en étant serein sur le calcul du salaire brut en net. Il est également possible d’effectuer une simulation portage salarial pour connaître son salaire net.

Noter cette page