Le Portage Salarial

numéro non surtaxé

Nous contacter par téléphone

*numéro non surtaxé

Imprimer l'article

Emploi : un léger frémissement au 3e trimestre 2015

Le dernier baromètre Manpower sur les intentions d’embauches des entreprises au troisième trimestre enregistre de petites, mais de bonnes nouvelles sur la création d’emploi en France. Le solde net de création d'emploi s'établirait en effet à + 4% au troisième trimestre 2015.

emploi

Des éclaircies sur le terrain de la création d’emplois encourageantes

Le baromètre trimestriel Manpower, réalisé auprès d'un échantillon de 1 000 entreprises présente des résultats tout  à fait encourageants sur le terrain de l’emploi.

Les réponses des entreprises sont en effet intéressantes, même si on ne peut pas encore parler de résultats mirobolants : 9% des employeurs interrogés anticipent une augmentation de leurs effectifs, 4% prévoient une diminution de leur masse salariale, et 84% n'envisagent aucune évolution de leurs effectifs, pour la période comprise entre juillet et septembre.

Ainsi, le solde net d'emploi – qui correspond au résultat de la soustraction entre le pourcentage d'employeurs anticipant une hausse de leurs effectifs et le pourcentage d'employeurs anticipant une baisse - s'établit à +4%.

C’est une progression enregistrée de 3 points par rapport au trimestre précédent (2e trimestre 2015) et de 4 points par rapport à l'année dernière à la même période (3e trimestre 2014).

Cette tendance prévisionnelle rejoint les prévisions de l'OCDE, parues le 3 juin dernier, annonçant une inversion de la courbe du chômage au cours du second semestre de 2015.

Grandes entreprises et industries manufacturières en moteur

Ce frémissement sur les embauches est surtout le résultat de l’activité des grandes entreprises (plus de 250 salariés) pour lesquelles le solde net d'emploi s'établit à +11 %. Les moyennes entreprises (de 50 à 249 salariés) affichent elles aussi des signes qui redonnent espoir, avec une prévision de +7 %. Pour les TPE (moins de 10 salariés) et petites entreprises (de 10 à 49 salariés) le solde s'établit respectivement à +4 % et +3 %, ce qui reste encore acceptable au regard de la situation économique actuelle.

La bonne nouvelle se trouve surtout du côté de l'industrie manufacturière qui retrouve (enfin) quelques des chiffres positifs avec une prévision nette d'emploi qui s'établit à +6 %. Les secteurs des activités financières, de l'assurance, de l'immobilier et des services aux entreprises comme dans celui des services publics, ne sont également pas en reste, puisque leur solde net d'emploi s'établit à +5 %.

En revanche, les entreprises d'autres secteurs prévoient de réduire majoritairement leurs effectifs. La prévision nette d'emploi s'établit respectivement à -6 % dans le secteur du transport, de la logistique et de la communication et -4% dans celui du commerce.

Une chose est certaine, si frémissement il y’a, ce dernier reste fragile ce qui invite à ne pas baisser la garde alors que les chiffres du nombre de chômeurs pour le mois de mai 2015 devrait encore être négatifs…

Lien 1 : http://www.manpowergroup.fr/barometre-manpower-des-employeurs-entre-prudence-et-regain-doptimisme-au-3e-trimestre-2015/

Lien 2  (OCDE) : http://www.oecd.org/fr/emploi/strategies-d-emploi-et-de-competences-en-france-9789264227545-fr.htm

Laisser un commentaire