Le portage salarial est une nouvelle forme d’emploi très sollicitée en France. Il est également présent dans d’autres pays, mais sous des aspects plus ou moins particuliers. Ainsi, les indépendants qui désirent opter pour ce statut à l’étranger doivent bien s’informer. Dans les pays anglo-saxons par exemple, il est appelé « umbrella company ». Les avantages ne sont pas nécessairement identiques.

Le portage salarial est la meilleure alternative pour les indépendants en quête d’une meilleure stabilité de revenu. Compte tenu du problème récurrent du chômage, cette forme d’emploi est de plus en plus privilégiée. En France, en particulier, ce statut connaît un essor considérable, grâce à ses nombreux avantages très intéressants. En effet, l’indépendant qui choisit le portage salarial peut toujours travailler dans l’autonomie totale. En même temps, il peut bénéficier des avantages sociaux comme l’assurance chômage, la retraite ou encore l’assurance maladie. Ceux qui souhaitent travailler à l’étranger comme dans les pays anglo-saxons se demandent souvent s’il existe un portage salarial anglais. Cet article essayera de répondre à cette question.

Quelle traduction du portage salarial en anglais ?

Ces temps-ci, le travail indépendant a connu un essor considérable en France. Cette situation s’explique par l’allègement des démarches pour la création de micro-entreprise depuis 2009. Il est à noter que ce statut juridique bénéficie d’avantages fiscaux très intéressants, surtout pour ceux qui débutent l’activité. En mettant en place cette réforme, l’État souhaite favoriser la création d’entreprise qui est un moteur de développement. D’ailleurs, le nombre d’immatriculations connaît une évolution jamais connue auparavant.

Cette situation s’accompagne de l’apparition de nouvelles formes de travail parmi lesquelles le portage salarial est une des plus appréciées. Certes, ce statut donne l’opportunité aux indépendants de conserver leur autonomie tout en bénéficiant des avantages réservés auparavant aux salariés. Ce qui répond parfaitement aux attentes des professionnels qui ne souhaitent pas monter une entreprise.

Il faut préciser que le portage salarial met en relation trois acteurs :

  • La société de portage salarial ;
  • L’entreprise cliente ;
  • Le salarié porté.

Le principe de fonctionnement de ce système est assez simple pour tous ceux qui souhaitent adopter ce statut. Il appartient au salarié porté de faire sa prospection afin de trouver régulièrement de nouvelles missions. En tant qu’indépendant et prestataire de service, il peut négocier librement le prix avec le client. Par la suite, le salarié porté passe le relais à l’entreprise de portage salarial avec laquelle il a conclu un contrat.

Le principal avantage de ce système, c’est que la société de portage salarial s’occupe de toutes les tâches administratives. Elle réalise également les démarches fiscales, comptables et juridiques. Autrement dit, le salarié porté peut se concentrer entièrement sur son activité.

Si le statut de portage salarial séduit les indépendants, c’est qu’il permet de se libérer des lourdes tâches administratives. De plus, sa sécurité financière est toujours garantie même si l’entreprise cliente est défaillante. Pour ceux qui souhaitent évoluer sur la scène internationale, sachez que le portage salarial adopte d’autres formes. Bien entendu, le principe et les avantages sont pratiquement les mêmes.

Le portage salarial a notamment une place privilégiée dans les pays anglo-saxons comme :

  • Les États-Unis ;
  • Le Royaume-Uni ;
  • Le Canada ;
  • L’Australie.

Seulement, son appellation peut changer au sein des entreprises étrangères. D’abord, le terme « travailleur indépendant » est connu par « Self-employment » dans les sociétés anglophones. Quant au portage salarial, il est appelé généralement « portage » ou « umbrella company ». Le salarié porté peut se traduire en anglais par « Contractor ».

En réalité, le portage salarial dans les contrées étrangères présente une grande similarité avec celui pratiqué en France. Toutefois, compte tenu des contextes socio-économiques différents, chaque système a sa propre particularité.

Quel est le statut du portage salarial à l’étranger ?

Si le portage salarial connaît un essor considérable en France, il est également très pratiqué à l’étranger. Seulement, il peut se présenter sous des formes spécifiques dans les différents pays. C’est le cas notamment pour l’Allemagne, le Belgique, la Suède ou encore les États-Unis. Cette constatation résulte des études effectuées par « Travailler autrement ». Cette fondation française a concentré ses recherches sur les formes d’emploi nouvelle génération les plus prisées en Europe.

Ainsi, les indépendants recherchant le même système que le portage salarial pratiqué en France doivent s’informer davantage. Par la suite, il est nécessaire de vérifier si le statut proposé répond exactement à leurs attentes. Cela permet d’éviter les mauvaises surprises. Pour la Belgique par exemple, c’est le « Payrolling » qui est l’intermédiaire entre les entreprises clientes et les indépendants. Toutefois, pour accéder à ce statut, il faut évoluer dans le secteur du spectacle et de l’art.

Pour le cas de la Suède, c’est « l’Egenanställning » qui s’approche le plus du système de portage salarial en France. En effet, le salarié porté verse des cotisations auprès de la sécurité sociale afin de bénéficier des avantages qui y découlent. En revanche, il doit s’occuper des tâches administratives qui incombent à la société de portage en France. Ce système en Suède vise surtout à aider les chômeurs à intégrer de nouveau le marché du travail.

Au Royaume-Uni, le portage salarial est connu par « umbrella company ». Le principe de fonctionnement a une grande similarité avec celui en France. En revanche, il existe une relation quadripartite qui fait intervenir une agence de recrutement. Cette dernière assure le rôle d’intermédiaire entre l’entreprise de portage salarial et l’indépendant. Autrement dit, le professionnel ne peut pas rentrer directement en contact avec l’« umbrella company ».

Les ressortissants français qui recherchent un système se rapprochant du portage salarial français doivent se tourner vers les pays comme :

  • L’Italie ;
  • La Suède ;
  • Le Royaume-Uni.

Par ailleurs, il faut comprendre qu’« umbrella company » a la même signification que « Managed Service Company». Actuellement, il existe en moyenne 300 000 employés au Royaume-Uni dont le statut s’apparente au portage salarial français. Par ailleurs, la statistique révèle l’existence de plus d’une centaine d’umbrella companies dans ce même pays. La différence est que le système est accessible à une plus grande catégorie de professionnels. Ainsi, l’offre ne se concentre pas uniquement au niveau des cadres.

Noter cette page