Le Portage Salarial

numéro non surtaxé

Nous contacter par téléphone

*numéro non surtaxé

Imprimer l'article

Plan d’aide à la création d’entreprises par des femmes

Des cadres de plus en plus autonomes.

L’appétence toujours plus grande des salariés et notamment des cadres français pour l’autonomie professionnelle est une réalité désormais bien installée. Le portage salarial apporte une réponse cohérente en permettant de reprendre une activité après un temps de recul professionnel ou inversement de quitter les contraintes du salariat classique pour gagner en autonomie tout en conservant le statut salarié. C’est certainement la raison pour laquelle, le statut du portage séduit de plus en plus les femmes qui souhaitent créer leur entreprise.

Cette aspiration à l’autonomie avait été analysée dans l’étude "Entreprendre autrement" sur les cadres publiée en juin 2013 par ITG-Les Echos et BFM Business. Elle concerne de plus en plus de femmes qui souhaitent trouver des solutions pratiques pour concilier toutes leurs activités.

Entreprendre au féminin : des opportunités pour elles, une clé pour la compétitivité et l'emploi

C’est dans ce contexte d’aspiration à l’autonomie qu’un plan, souhaité par le président de la République, pour l’aide à la création d’entreprises par des femmes a été rendu public à la fin du mois d’aout par le gouvernement.

Présenté conjointement par les ministres Fleur Pellerin, Geneviève Fioraso et Najat Vallaud-Belkacem le plan « Entreprendre au féminin Des opportunités pour elles, Une clé pour la compétitivité et l'emploi » s’articule avec les Assises de l’entrepreneuriat et bénéficiera du soutien de l’Agence pour la création d’entreprises (APCE).

Il permettra de « mieux informer, orienter, accompagner les femmes et de faciliter leur accès aux financements ».

La présidente de l’APCE, Frédérique Clavel, a déclaré à cette occasion : « Merci de vous être alliées pour faire avancer une cause  sur laquelle je suis engagée maintenant depuis une dizaine d'années. J'ai fondé il y a plusieurs années, avec une équipe engagée, le mouvement Pionnières dédié à l'entrepreneuriat féminin. Je suis très heureuse de voir se prolonger et s'élargir cette action à vos côtés, avec l'APCE. »

Associée a la concrétisation de ce plan, l'Agence pour la création d'entreprises sera chargée notamment de :

  • Constituer un espace d'information et d'orientation sur l'entrepreneuriat féminin. Dans les mois qui viennent, un site dédié à l'entrepreneuriat féminin, adossé au site de l'APCE, sera mis en place. Il permettra à toute future entrepreneuse de mieux cerner le parcours idéal pour aller plus vite, plus loin, plus longtemps. Ce site, d'ordre très pratique,  mettra en valeur des portraits d'entrepreneuses avec la contribution de nouveaux médias.
  • Mobiliser les chercheurs sur la problématique de l'entrepreneuriat féminin en partenariat avec les Pôles Étudiants, Entrepreneuriat, Innovation (P2EI) et l'Académie de l'entrepreneuriat.
  • Donner à l'Observatoire de l'entrepreneuriat féminin la dimension qu'il mérite par la constitution d’un comité scientifique avec des professeurs d'université, des chercheurs et des professionnels de l’accompagnement. L’Observatoire devrait ainsi permettre d'améliorer la  connaissance  sur  les pratiques entrepreneuriales des femmes.

Laisser un commentaire