Le Portage Salarial
Printer Friendly and PDF

Consultant freelance : comment moins dépenser dans son activité ?

Un consultant freelance bénéficie d’une liberté totale dans l’organisation et la gestion de son activité. Pour autant, un freelance assume seul les charges, les frais et doit distinguer l’argent dont il a besoin pour vivre de celui qui lui permet de faire vivre son entreprise.
Au démarrage de son activité, le consultant freelance est ainsi confronté à plusieurs enjeux : trouver des clients, des missions, pérenniser son entreprise… Il passe donc obligatoirement par une période durant laquelle son capital financier est rare et précieux.
Voici donc des astuces pour moins dépenser pour un consultant freelance.

Faîtes un budget prévisionnel

Réservez un espace (cahier, tableau excel, …) dans lequel vous notez toutes vos dépenses, de façon à savoir où vous en êtes et à pouvoir mieux dépenser avec le temps. Vous pourrez ainsi comparer vos rentrées et vos sorties.
Listez par ailleurs ce dont vous avez besoin pour vivre en dissociant ce dont vous avez besoin pour votre activité professionnelle et pour votre vie personnelle (même si certaines choses sont mélangeables).

Votre enjeu doit être de vivre et de faire vivre votre famille sans que votre activité ne mette en difficulté ces aspects. Organisez vous pour ne jamais faire d’économies sur votre vie de famille, sauf si vous êtes seul, auquel cas la décision vous revient entièrement.

Soyez rigoureux dans toutes vos dépenses

En tant que consultant freelance, vous avez la chance de pouvoir choisir certaines de vos cotisations, votre mutuelle, votre sécurité sociale, votre niveau d’assurance, etc.
D’où l’importance de savoir ce dont vous avez réellement besoin pour éviter de payer trop cher, parce que vous aurez en plus à tenir compte des impôts, des taxes et des charges. Soyez vigilant avec les sorties obligatoires qui ne manqueront pas de tomber et rigoureux avec votre budget.

Vos assurances obligatoires vous donneront toujours l’impression d’être trop chères jusqu’à ce que vous en ayez besoin. Dans le cas de la mutuelle, demandez vous par exemple s’il est indispensable que vous soyez aussi bien couverts pour vos dents qu’en matière de lunettes. L’objectif doit être de faire des choix adaptés à votre situation.

Dans tous les cas, posez vous la question de l’utilité de chacun de vos investissements.
En plus de budgéter, n’hésitez pas à mettre en concurrence et à comparer.

Choisissez les bons outils

Le choix des outils nécessaires à l’exercice de votre activité (bureautique, transports, téléphone, documentation…) est aussi un moyen de moins dépenser. Demandez vous de quoi vous avez vraiment besoin pour vendre vos prestations. N’hésitez pas à prendre des produits d’occasion en plus de ce que vous possédez déjà et évitez le superflu : il ne vous est pas forcément nécessaire d’avoir du matériel dernier cri pour bien travailler.

Dans de nombreux cas, vous pouvez également vous appuyer sur des outils gratuits disponibles notamment sur le web. Parfois, la solution gratuite que vous utiliserez correspondra exactement à vos besoins. D’autres fois, elle vous permettra de réaliser qu’il est nécessaire d’investir dans une solution plus poussée pour bien travailler.

En voici une sélection : Dossier : Les outils gratuits pour travailler en freelance

En conclusion

Avec plus de visibilité sur vos clients, vos missions et un carnet de commandes rempli, vous pourrez par la suite investir dans des solutions plus performantes, qui vous permettront d’exercer votre activité plus confortablement

Pour aller plus loin, ITG propose des modules de formation spécialement conçus pour le consultant freelance. Le module 3, “Organiser et piloter son activité”, vous donnera toutes les clés pour piloter votre entreprise et faire les bons choix, notamment en matière de dépenses.
 

   En savoir plus sur les formations ITG  

 

Laisser un commentaire