Le Portage Salarial
Printer Friendly and PDF

Transformation numérique : qui seront les ingénieurs de demain ?

Le numérique devient toujours plus présent et a des conséquences sur notre marché du travail. Il crée de nouveaux métiers et en fait évoluer d’autres. C’est notamment le cas pour les ingénieurs, dont les profils changent avec la transformation numérique.

Pour mieux comprendre le sujet, nous reviendrons d’abord sur le profil actuel des ingénieurs, puis sur les métiers qui recrutent dans l’ingénierie informatique. Enfin, nous analyserons, étude à l’appui, les défis que vont rencontrer les ingénieurs d’ici 2030.

ingénieur du futur

Ingénieur : secteurs d’activité et qualités

La plupart des domaines d’activité ont besoin d’un ingénieur. Celui-ci peut faire valoir son expertise dans des domaines divers tels que le BTP, le génie civil, la recherche & développement, l’automobile, l’environnement, mais aussi l’informatique.

Un ingénieur se distingue notamment par des connaissances techniques poussées et complexes propres à sa spécialité. Pour cela, il doit être curieux, en veille pour s’adapter en permanence et anticiper les difficultés d’un projet. Enfin, l’ingénieur se doit avant tout d’être créatif, c’est cette qualité qui lui permettra d’innover et de créer de la valeur.

En savoir plus : Quelles qualités pour devenir ingénieur freelance ?

Ingénieur : les métiers qui recrutent

Dans un contexte général difficile, les métiers de l’informatique sont un véritable vecteur d’emploi. Syntec Numérique parle de 12 000 emplois nets créés dans l’informatique en 2014. Pourtant, malgré des besoins toujours plus importants dans ce domaine et un secteur en croissance, les entreprises ont des difficultés à trouver les profils recherchés.

La demande se porte en effet sur des métiers porteurs qui devraient connaître un développement important dans les années à venir. Voici quelques exemples.

Ingénieur DevOps

L’ingénieur DevOps se démarque par sa polyvalence et propose une vision plus large du métier de développeur. Il réunit à la fois les compétences du développeur “classique” et des aptitudes d’administrateur réseau. Son travail s’inscrit dans une vision sur le long terme, permettant une meilleure organisation au sein des entreprises. Pour cela, le DevOps est chargé d’optimiser le fonctionnement des équipes de travail en améliorant leur coopération.

Ingénieur Développement Web

L’ingénieur en Développement Web maîtrise l’ensemble des langages de programmation. Son rôle est double : il doit à la fois comprendre les besoins de ses clients et utiliser son expertise technique pour établir des recommandations.

Celles-ci doivent être en adéquation avec le cahier des charges, et tenir compte des contraintes de temps ou de budget, par exemple.

Ingénieur en développement systèmes embarqués

Son rôle est de concevoir et de réaliser des systèmes électroniques poussés. Il met en place l’architecture des produits et des composants pour des applications. Il doit maîtriser les caractéristiques de ces composants afin d’assurer la communication des données dans le système. L’ingénieur en développement de systèmes embarqués peut intervenir à différentes étapes : développement informatique, spécification, validation…

Il peut exercer dans des domaines tels que l’aérospatial, le multimédia ou encore l’automobile.

Pour en savoir plus, consultez notre article : Les emplois dans l’informatique ont la cote

BESOIN D'AIDE POUR DEVENIR CONSULTANT INFORMATIQUE ?

ITG vous accompagne avec le portage salarial

  Demandez un rendez-vous personnalisé  

Ingénieur et transformation numérique : évolutions d’ici 2030

L’Institut Mines-Télécom, spécialisé dans l’enseignement supérieur et la recherche pour l’innovation, a dévoilé son étude intitulée “Portrait de l’ingénieur 2030”. Celle-ci dévoile plusieurs points intéressants.

D’abord, l’ingénieur devra être capable de réunir des qualités tels que l’expertise, l’ingéniosité, l’agilité, la responsabilité ou encore l’influence. La place qu’occupe ces qualités deviendra aussi importante que celle des compétences techniques : il s’agira d’être “plus qu’un ingénieur”.

Parallèlement, l’étude met en avant plusieurs défis de taille auxquels seront confrontés les ingénieurs d’ici 2030 : transition énergétique, santé connectée, mais aussi et surtout la transformation numérique. Celle-ci implique à la fois de l’anticipation et de l’adaptation. Dans son étude, Mines-Telecom parle plus précisément d’une “mutation technologique qui s’accélère et qui impacte la plupart des disciplines, qui s’opère en particulier sous l’impulsion du numérique”.

Les ingénieurs de demain devront aussi faire face à une horizontalisation du système socio-économique qui modifie les logiques d’intermédiation dans l’entreprise et remet en cause en profondeur le rapport au savoir. Enfin, lk'étude évoque aussi une tendance à l'hybridation des cultures techniques, économiques et sociétales qui met en valeur des territoires nouveaux à l’interface de plusieurs domaines, avec le design comme culture emblématique.

Consulter l’étude en intégralité

Laisser un commentaire