Un bilan hautement positif pour Arkéa malgré la crise

La crise sanitaire a ébranlé bon nombre de secteurs d’activité. À l’instar de l’immobilier, les banques semblent toutefois avoir été épargnées, ou du moins, ont su adopter les meilleures stratégies pour amortir l’impact de la crise sur leurs résultats. Le bancassureur Arkéa illustre bien cette résilience des acteurs financiers. Fort d’une santé retrouvée, il envisage aujourd’hui de s’émanciper du groupe Crédit Mutuel.

 Une forte reprise durant la période de relance économique

Les bons résultats enregistrés par Arkéa n’ont pas été réalisés au plus fort de la crise, mais bien durant la période de relance économique.

Dans son bilan semestriel, relatif aux six premiers mois de 2021 donc, la banque a battu son record de résultat net en affichant un bilan bénéficiaire de 277 millions d’euros. Ses bénéfices ont bondi de +11,1 % par rapport à la même période de l’année dernière.

À l’heure actuelle, tous les voyants sont au vert pour Arkéa, si bien qu’elle se prépare à quitter le groupe Crédit Mutuel pour continuer son aventure en solitaire (Arkéa regroupe en réalité le Crédit Mutuel de Bretagne et celui du Sud-Ouest ainsi que leurs caisses régionales respectives).

 Le bon plan : devenir consultant indépendant en contrat avec la banque

Avec la crise sanitaire, de nombreux salariés ont perdu leur emploi. En effet, beaucoup d’entre eux n’étaient plus assurés de retrouver leurs anciens postes et ont dû opérer non sans mal une reconversion professionnelle.

Au vu des chiffres dévoilés par Arkéa, celle-ci semble totalement hermétique à la crise. Elle devrait donc attirer bon nombre de travailleurs indépendants qui lui proposeraient leurs services en tant que consultants.

Pour ces derniers, Arkéa n’est toutefois pas disposée à les compter parmi ses collaborateurs ni à leur offrir un poste en interne. La meilleure alternative pour eux serait ainsi de choisir le statut de consultant indépendant en contrat avec la banque, tout en faisant appel au portage salarial pour bénéficier des mêmes avantages et protections sociales que les salariés de l’établissement.

Pour rappel, le portage salarial en France garantit aux salariés portés une couverture médicale quasi identique à celle du salarié traditionnel. Le travailleur indépendant a droit à l’assurance maladie. Il pourra adhérer à une mutuelle et être couvert par une complémentaire santé.