Les consultants indépendants qui recherchent une meilleure stabilité de revenu optent généralement pour le portage salarial. Toutefois, avant de se lancer, il ne faut pas oublier de s’informer sur les inconvénients. Pour un débutant par exemple, il est préférable de commencer en tant que salarié pour acquérir plus d’expériences. Ce sera plus facile par la suite de travailler en indépendant.

Les consultants figurent parmi les professionnels qui s’intéressent le plus au statut de portage salarial. En effet, ce dernier offre une grande autonomie dans la gestion de l’activité. Ce sont surtout les débutants qui choisissent le statut de salarié. Cela permet d’acquérir de l’expérience avant d’exercer à titre indépendant. De plus, en choisissant d’être consultant salarié, il n’est plus nécessaire de rechercher régulièrement de nouvelles missions. Le seul inconvénient, c’est qu’il n’est pas possible de gérer soi-même son emploi du temps.

Ainsi, le portage salarial représente une excellente opportunité pour les consultants qui souhaitent préserver leur indépendance. Voici tout ce qu’il faut savoir avant de devenir un consultant portage salarial.

Quel est le métier de consultant ?

Les consultants sont très sollicités par les entreprises ces dernières années. L’intérêt de faire appel à un consultant, c’est qu’il dispose d’une solide expertise concernant un secteur bien déterminé. Il peut également se spécialiser dans un corps de métier spécifique. Ce qui va apporter inévitablement une valeur ajoutée à l’activité.

Il faut préciser que le consultant est une personne de terrain. Grâce à ses nombreuses années d’expérience, il peut apporter des conseils pertinents dans la gestion d’une activité. En général, il est sollicité pour apporter des solutions pérennes à une problématique. Les principaux domaines qui requièrent l’intervention d’un consultant sont notamment le management, l’informatique et le marketing. Aussi, bon nombre d’entreprises font appel à un consultant pour pouvoir développer plus rapidement l’activité et agir avec plus d’efficacité.

Voici les raisons qui peuvent pousser les entreprises à collaborer avec un consultant :

  • Évaluer et minimiser les risques ;
  • Intégrer un logiciel informatique plus performant dans un service ;
  • Améliorer l’efficacité du service marketing et commercial ;
  • Gérer les différends entre collaborateurs ou dirigeants-salariés ;
  • Anticiper les problèmes dans la mise en place d’un changement d’organisation.

Les consultants plus expérimentés choisissent généralement d’opérer en indépendant. Ainsi, ils sont libres de choisir leur mission, leur lieu de travail avec une meilleure flexibilité en matière d’horaire.

En outre, un consultant indépendant a la possibilité de trouver des missions dans différents secteurs d’activité. Cela n’est pas toujours possible en optant pour le statut de salarié. C’est d’ailleurs pour cette raison que les consultants sont souvent des cadres expérimentés.

Comment devenir consultant en portage salarial ?

Pour devenir consultant en portage salarial, il ne suffit pas d’avoir de l’expérience ou de disposer d’une certaine compétence. Il faut également :

  • Prospecter des clients ;
  • Améliorer régulièrement sa réputation par tous les moyens ;
  • Développer en permanence son réseau professionnel ;
  • Établir des devis pour les clients à la recherche de consultant.

Toutes ces tâches sont incontournables pour les consultants désirant évoluer en freelance et en portage salarial. Néanmoins, le salarié porté ne travaille pas seul. La société de portage salarial l’accompagne par l’intermédiaire des rencontres organisées ainsi que des formations. Ce qui va multiplier les opportunités.

Quelques étapes sont à suivre pour démarrer correctement son activité de consultant en portage salarial. Ces actions vont faciliter la recherche de clients ou de missions tout en gagnant du temps. Compte tenu de la concurrence, le consultant doit miser sur les meilleures stratégies. Dans un premier temps, il faut déterminer sa propre offre de service. Le but dans cette étape est de montrer son expertise et son aptitude à résoudre des problèmes. L’offre doit, par conséquent, répondre parfaitement aux besoins des clients.

Pour se distinguer et montrer son professionnalisme, il est très important de choisir les supports de communication adéquats. Voici quelques exemples :

  • Concevoir des cartes de visite ;
  • Produire des plaquettes commerciales ;
  • Mettre en place un site web attrayant et optimisé ;
  • Soigner ses signatures de courriers électroniques ;
  • Préparer des « pitchs » pour générer rapidement de l’audience.

La deuxième étape consiste à fixer un tarif journalier moyen. Il ne faut pas oublier que les clients doivent comparer les prix pour pouvoir choisir le prestataire idéal. Pour cela, il faut considérer certains critères. Le tarif doit essentiellement tenir compte du profil du consultant ainsi que la nature de la mission. Cependant, il faut aussi savoir s’adapter aux contraintes du client, car un prix trop élevé risque de le faire hésiter. Dans ce cas, faire preuve de flexibilité est indispensable, tout en tenant compte de ses besoins en termes de revenu. Pour pouvoir fixer un tarif raisonnable, il est conseillé de faire une simulation de salaire.

Concernant la recherche de mission, il existe plusieurs astuces que le consultant en portage salarial peut employer. À part la méthode classique de prospection, il peut aussi miser sur les plateformes en ligne comme les « job boards ». Sinon, il est également possible de consulter le site web des entreprises à la recherche de consultant. Enfin, il ne faut pas oublier d’exploiter son propre réseau de professionnels qu’il soit physique ou virtuel.

Les avantages et inconvénients du consultant en portage salarial ?

Le portage salarial intéresse de plus en plus par ses nombreux avantages. C’est pour cette raison qu’un nombre important de consultants optent pour cette solution. Les atouts du portage salarial pour un consultant indépendant sont innombrables.

Il est libre de choisir ses propres clients. Ainsi, il a la possibilité de négocier le tarif pour pouvoir toucher une meilleure rémunération. Comme la gestion est tout à fait transparente au niveau de la société de portage, le consultant en portage salarial n’a rien à craindre. En matière de gestion administrative, comptable et fiscale, il est plus tranquille, car son travail est entièrement assuré. Ce genre d’avantage n’existe pas pour les indépendants qui choisissent de créer leur propre structure.

Le consultant en portage salarial n’a plus à se soucier des factures impayées ou du retard de règlement. Ce problème est bien réel pour les dirigeants d’entreprise, car un client défaillant représente un risque important. En choisissant le portage salarial, le consultant bénéficie d’une garantie de paiement.

Enfin, les banques accordent plus de confiance au consultant salarié porté dans le cadre d’une demande de crédit bancaire. En effet, il représente moins de risque qu’un indépendant qui a sa propre structure. Fiche de paie, contrat de travail et assurance chômage, ce sont toutes des garanties que les banques apprécient.

En dépit de tous ces avantages, il ne faut pas négliger les inconvénients. Avant d’opter pour ce statut, il vaut mieux s’assurer que le portage salarial répond parfaitement à ses besoins. Voici la liste des principaux inconvénients à prendre en compte :

  • Recherche permanente de nouveaux clients ;
  • Frais à payer non négligeable ;
  • Un minimum de facturation exigée par certaines sociétés ;
  • La rémunération dépend du nombre de contrats.

Le principal inconvénient du portage salarial, c’est l’obligation de trouver régulièrement de nouvelles missions. Il faut noter que 50 % du temps d’un consultant en portage salarial sont consacrés à la prospection. Malgré l’accompagnement de la société de portage, il n’est pas toujours facile de trouver des clients intéressants.

Certaines sociétés de portage salarial travaillent exclusivement avec les consultants dont les honoraires sont supérieurs à 1 000 euros. Cela représente toutefois un frein pour les personnes qui débutent dans l’activité ou qui n’arrivent pas à trouver des gros clients.

 

Noter cette page