Le dispositif POE va être renforcé en 2022

Le dispositif de formation POE (Préparation opérationnelle à l’emploi) sera renforcé en 2022. Celui-ci s’adresse aux demandeurs d’emploi inscrits au Pôle Emploi souhaitant acquérir des compétences exigées par les recruteurs.

Il s’agit ainsi d’un dispositif d’aide à l’embauche financé par l’État et Pôle Emploi qui permet à un demandeur d’emploi de bénéficier 400 heures de formation directe en entreprise.

Concrètement, cette aide est versée directement à l’entreprise qui s’engage à recruter le demandeur à la fin de la formation.

Comment fonctionne la POE ?

Le demandeur d’emploi ayant obtenu un contrat de travail POE est rémunéré par Pôle Emploi via l’AREF (aide au retour à l’emploi-formation). Il dispose d’un statut de stagiaire de la formation professionnelle au sein de l’entreprise.

À l’issue de sa formation, si les deux parties s’entendent, l’entreprise recrute le stagiaire en lui faisant signer un contrat de travail. En principe, celui-ci comporte une période d’essai.

POE individuelle et POE collective

La POE individuelle (POEI) est proposée à un demandeur d’emploi sélectionné conjointement par Pôle Emploi et par une entreprise.

Cette dernière lui propose ainsi un poste au sein de sa structure.

Dans ce cas, la formation, financée totalement ou en grande partie par Pôle Emploi, permet au stagiaire d’acquérir ou de développer les compétences nécessaires pour mener à bien les missions qui lui seront confiées.

La POE collective (POEC) est en revanche destinée à une entreprise qui souhaite recruter plusieurs personnes à la fois. Ce dispositif permet ainsi à la société de former plusieurs candidats sans investir directement étant donné que les frais sont pris en charge en totalité par l’État. La POEC est souvent instaurée lorsque les besoins en recrutement dans certains domaines d’activité se font ressentir.

Et pour ceux qui veulent rester autonomes, il existe une alternative à la POEC…

Le portage salarial pour ceux qui aspirent à plus de liberté

Les demandeurs d’emploi qui souhaitent travailler en indépendant tout en bénéficiant de la protection sociale du salariat peuvent opter pour le portage salarial.

Avec ce statut, le professionnel est lié à une entreprise de portage salarial par un contrat de travail. Il lui appartient de trouver des missions et de négocier le prix de ses prestations avec ses clients.

L’entreprise de portage se charge de la gestion administrative, comptable et fiscale de son activité (facturation des clients, versement des salaires mensuels, paiement des cotisations sociales, etc.).

 

Noter cette page