En France, le marché de l’immobilier est en pleine évolution. Ainsi, de nombreuses professions dans le secteur gagnent en popularité. C’est le cas du négociateur immobilier, plus particulièrement en entreprise. Ce dernier se doit d’être de plus en plus performant pour se démarquer de la concurrence. Cependant, être particulièrement productif peut lui rapporter de nombreux avantages.
Les nouvelles opportunités commerciales actuelles permettent au secteur de l’immobilier en entreprise de s’étendre. En effet, de nombreux professionnels recherchent des locaux pour exercer leur activité. Ils sont de plus en plus nombreux à ne pas hésiter à investir dans la location voire l’achat de biens immobiliers.
Pour être plus rapides et plus efficaces, il est fréquent qu’ils fassent appel à un négociateur immobilier spécialisé dans les besoins des entreprises. Ce spécialiste ne se contente pas de proposer des locaux ou des terrains. Ce dernier s’occupe également des démarches administratives. Il doit en effet accompagner ses clients jusqu’à ce qu’ils aient conclu leur contrat.

Qu’est-ce que le métier de négociateur immobilier en entreprise ?

Le négociateur immobilier en entreprise est l’un des acteurs professionnels clés du secteur. Il se charge de prospecter des biens correspondants aux besoins des sociétés, pour une location ou pour un achat.

Plus prometteur que le marché immobilier résidentiel, le secteur de l’immobilier en entreprise profite d’une croissance économique attrayante. Dans ce domaine, cet élément est considéré comme le principal indicateur de succès.

Sur le plan financier, les contrats d’immobilier en entreprise permettent de générer des chiffres d’affaires importants. Pour une location ou une vente de biens, les honoraires sont plus élevés que dans le secteur de l’immobilier résidentiel. En effet, ce dernier peut être 2 voire 3 fois plus élevé, fluctuant entre 15 et 30 % des loyers.

En outre, le temps passé en prospection est réduit. Les cibles étant des professionnels, ces derniers sont généralement mieux préparés que les particuliers.

Quelles sont les missions du négociateur immobilier en entreprise ?

La tâche principale du négociateur immobilier en entreprise réside dans la prospection. C’est un marché Business to Business, c’est-à-dire que les clients sont exclusivement des entreprises et des professionnels. Il peut également s’agir de promoteurs immobiliers ou d’investisseurs.

De plus, le négociateur immobilier en entreprise est amené à endosser certaines responsabilités administratives. En effet, il est en charge de différentes tâches nécessaires à la réussite de ses missions comme la coordination des dossiers.

À part la négociation des mandats, il se doit également d’effectuer les études de marché. De plus, il est chargé de réaliser les propositions en matière de vente. Cela comprend entre autres de multiples réunions avec les clients concernant le bien alloué. En effet, il est responsable de la négociation jusqu’à ce que le compromis de vente ou que le bail soit signé.

Quelles sont les compétences attendues pour être négociateur immobilier en entreprise ?

La clé de ce métier réside dans la communication. En effet, le négociateur immobilier en entreprise aura à faire de nombreuses négociations. Posséder un bon relationnel lui sera autant utile lors des négociations que dans l’acquisition de contacts pour étendre son réseau.

Concernant les compétences techniques, une certaine connaissance du droit immobilier est importante. Sur le plan commercial, il est essentiel d’avoir de solides aptitudes en négociation.

Afin de proposer des offres pertinentes, le négociateur doit effectuer un suivi permanent de son marché. En effet, les tendances, les besoins et les offres changent régulièrement.

Au niveau du savoir-être, disposer d’une bonne capacité d’écoute est primordial. Il en est de même pour la gestion du stress.

Quel est le salaire d’un négociateur immobilier en entreprise ?

Aucune réglementation spécifique ne fixe les honoraires alloués au négociateur immobilier. Le montant peut alors varier d’une structure à l’autre.

Il est possible que la rémunération soit calculée en pourcentage. Dans ce cas, elle dépend exclusivement de la valeur du contrat conclu. Il peut également s’agir d’un salaire forfaitaire. Cela signifie que le négociateur immobilier perçoit un montant, peu importe la fluctuation des contrats décrochés. Cette somme se compose fréquemment d’une part variable et d’une autre fixe.

La différence entre les rétributions perçues peut être considérable. Elles dépendent souvent des expertises du salarié. Un jeune diplômé débute sa carrière avec près de 30 000 euros annuels tandis que le senior peut prétendre jusqu’à 100 000 euros.

En portage salarial, c’est la société de portage salarial qui fournit le bulletin de paie et rémunère le négociateur. En effet, déchargé de la partie administrative, juridique et comptable, le négociateur immobilier se concentre sur son cœur de métier.

Le portage salarial permet aux négociateurs d’assurer dans leur mission en toute autonomie tout en bénéficiant des avantages du salariat (salaire, bulletin, chômage, retraite…).