Le métier de mandataire indépendant connaît un essor considérable ces dernières années. En effet, il permet de travailler de manière autonome tout en élargissant considérablement son réseau de connaissances. Néanmoins, avant de se lancer, il faut bien s’informer et être conscient de la réalité du métier. Cela permet d’éviter les déconvenues.
Le mandataire indépendant agit pour son propre compte, ce qui lui permet de gérer son activité selon ses disponibilités. Toutefois, ce métier étant réglementé, le mandataire immobilier doit faire face à certaines obligations. Cela lui permet également de se protéger en cas de difficultés dans l’exercice de ses missions.
Ainsi, avant de choisir le statut de mandataire, il faut s’informer sur les dispositions prévues par la loi. Ce statut répond-il aux attentes en matière de rémunération ? Il faut aussi se renseigner sur les différentes compétences et qualités nécessaires pour devenir mandataire indépendant. Cet article apportera toutes les informations utiles à connaître pour comprendre comment devenir mandataire indépendant.

Comment devenir mandataire indépendant ?

Le mandataire indépendant sert d’intermédiaire entre le propriétaire qui vend son bien et l’acquéreur. Pour exercer ce métier, l’agent doit choisir un statut juridique et posséder certaines compétences spécifiques. De plus, cela lui permet de fournir une meilleure prestation à la clientèle, ce qui lui permettra de progresser rapidement dans son métier.

Quel statut choisir pour devenir mandataire indépendant ?

L’agent immobilier indépendant peut choisir le statut qui lui convient. Il y a généralement trois options possibles :

Le statut mandataire immobilier ou agent commercial est régit par la loi 2006-872 du 13 juillet 2006. Celle-ci apporte les précisions à connaître sur ce statut. Elle prévoit notamment la souscription par le mandataire d’une assurance RC professionnelle. Pour être reconnu comme agent commercial immobilier, il doit être inscrit au RSAC ou Registre spécial des Agents commerciaux.

Concernant le statut d’auto-entrepreneur, les démarches à suivre sont assez simples. De nombreux agents commerciaux choisissent donc ce statut. Dans un premier temps, l’agent doit s’inscrire en ligne auprès du CFE. Pour cela, il suffit de remplir un formulaire. Ensuite, il effectue l’inscription au greffe du tribunal de commerce afin d’obtenir un numéro d’immatriculation au RSAC.

Le statut d’EIRL est intéressant dans la mesure où son engagement est ainsi limité à la hauteur de son apport. L’EIRL a le même principe de fonctionnement qu’une SARL, sauf que l’agent est l’unique associé. En matière fiscal, il est soumis à l’IS ou impôt sur les sociétés. Pour bénéficier de ce statut, l’agent doit s’inscrire au Registre Spécial des Entrepreneurs Individuels à Responsabilité Limitée ou RSEIRL.

Quelles sont les missions du mandataire indépendant ?

Si les acquéreurs s’adressent à un mandataire immobilier, c’est pour trouver le bien immobilier idéal au meilleur prix. Par conséquent, l’agent commercial doit développer régulièrement son réseau pour répondre aux besoins de sa clientèle. Il doit déployer tous les moyens en sa disposition pour décrocher des mandats de vente. En tant qu’intermédiaire entre vendeur et acquéreur, l’agent doit remplir certaines missions :

  • Rechercher régulièrement des biens immobiliers ;
  • Prospecter de nouveaux clients;
  • Organiser des visites ou des portes ouvertes;
  • Signer les mandats de vente ;
  • Effectuer les étudesfinancières des différents projets proposés par les clients ;
  • Négocier leprix des biens trouvés.

La mission principale de l’agent commercial immobilier est de satisfaire son client. Il doit ainsi offrir un service sur-mesure et gagner la confiance de sa clientèle. Ces retours positifs lui permettront de bâtir sa réputation et notoriété.

Quelle est la rémunération du mandataire indépendant ?

La rémunération du mandataire indépendant dépend essentiellement du chiffre d’affaires qu’il réalise ainsi que de sa réputation. Avec une excellente notoriété, il peut prospecter plus facilement de nouveaux clients. Certains d’entre eux peuvent même venir spontanément vers lui en raison de sa popularité. Il est ainsi très important que l’agent commercial sache s’implanter sur le marché.

Les mandataires immobiliers qui choisissent de travailler comme salarié au sein des agences immobilières perçoivent des salaires mensuels fixes. À cela s’ajoute les commissions sur ventes ou sur honoraires. Le pourcentage des commissions sur vente varie généralement de 5 à 7 %. Concernant les commissions sur honoraire, le pourcentage varie entre 50 et 99 %. Il existe aussi d’autres types de commissions que l’agent commercial immobilier peut toucher tout au long de ses missions. Il s’agit notamment des commissions :

  • De mise en relation sur des affaires financières ;
  • De cooptation et d’animation ;
  • De profit lors d’un challenge commercial.

Par ailleurs, le mandataire immobilier a aussi droit à une couverture chômage ou une garantie du salaire. Il faut toutefois préciser que sa rémunération est plus modeste comparé à celui qui travaille en indépendant.

Quelles sont les études requises pour devenir mandataire indépendant ?

Le métier d’agent mandataire indépendant est accessible à tous sans aucun prérequis. Autrement dit, il est tout à fait possible d’exercer ce métier sans avoir le moindre diplôme. Ainsi, un salarié qui veut se reconvertir dans une autre profession offrant plus d’indépendance peut choisir ce métier.

Toutefois, il est préférable d’avoir un diplôme reconnu. En effet, certains clients préfèrent collaborer avec des mandataires immobiliers diplômés ayant un minimum d’expérience. Il en est de même pour ceux qui choisissent d’exercer en tant que salarié. Les agents ayant suivi les formations adéquates ont plus de chance d’être embauchés. Ci-après une liste des diplômes à privilégier :

  • BTS professions immobilières ;
  • Licence Pro immobilier ;
  • DEUST professions immobilières.

Certaines agences ou réseaux immobiliers proposent des formations de quelques jours pour fournir à l’agent toutes les connaissances essentielles à savoir. Grâce à ces formations, l’individu pourra démarrer facilement son activité. Les principales formations proposées concernent entre autres :

  • La réglementation loi Hoguet et loi Alur ;
  • Les techniquesde prospection ;
  • Les différents types de mandat ;
  • Les techniques d’estimation immobilière, etc.

Quelles sont les compétences / qualités requises pour être mandataire indépendant ?

Pour réussir dans le métier d’agent commercial immobilier, il est nécessaire de posséder quelques compétences. En effet, les agents polyvalents sont en mesure d’offrir une meilleure qualité de service à la clientèle. Les principales compétences exigées d’un mandataire immobilier sont :

  • La connaissance avérée du marché immobilier ainsi que du secteur ;
  • La maîtrise du domaine financier, juridique et commercial ;
  • Les techniques de construction de bâtiments.

Outre ces compétences, il existe aussi des qualités exigées d’un mandataire immobilier. Il faut avoir une excellente organisation et un sens relationnel aigu en plus d’être un bon commercial. Savoir gérer le stress est également primordial.

Toutefois, pour se distinguer de ses confrères, il faut être également être :

  • Un bon négociateur ;
  • Autonome ;

Il est aussi très important que l’agent inspire confiance. En effet, cela va faciliter la progression dans le métier. Il ne faut jamais oublier que le système bouche-à-oreille est très important pour développer rapidement son activité.