Le manager de transition est un professionnel qui effectue une mission précise au sein d’une firme en pleine situation difficile. Il se charge, pour une certaine durée, de la direction de l’entreprise pour restructurer ou gérer une crise. Ce sont souvent des personnes issues d’une formation en gestion ou commerce qui exercent cette fonction.

En France, le management de transition a aujourd’hui un rôle essentiel dans le développement d’une société. Il consiste à être accompagné par un cadre extérieur appelé manager de transition. Ce dernier occupe une place stratégique dans l’entreprise pour une période déterminée. Il propose son expertise aux sociétés qui doivent relever un défi d’envergure ou se trouvent dans une situation difficile à gérer. Pour rester que les entreprises demeurent toujours compétitives, les managers de transition font appel à des sociétés de portage salarial. En quoi consiste la fonction de manager de transition ? Pourquoi devenir manager de transition porté ? Voici des éléments de réponse.

Qu’est-ce qu’un manager de transition et quel est son rôle ?

Un manager de transition est une personne désignée par les actionnaires et les dirigeants d’une société. Il les accompagne dans la refonte de leur entreprise. Il propose son savoir-faire dans des domaines tels que la finance, les ressources humaines ou encore l’industrie, etc. Il est chargé de :

  • Examiner la situation de la société ;
  • Établir un plan d’action ainsi qu’un cahier des charges pour apporter des solutions ;
  • Créer de nouvelles prestations ;
  • Gérer des projets ;
  • Gérer des crises ;
  • Établir un projet de croissance de l’entreprise ;
  • Restructurer l’entreprise ;
  • Garantir la durabilité et la pertinence des actions est des solutions adoptées ;
  • Faire un rapport régulier de ses activités et assurer la transition avec celui qui va le remplacer.

Par ailleurs, c’est un professionnel en gestion d’entreprise, qui effectue des interventions efficaces pour atteindre les objectifs fixés.

Comment devenir manager de transition ?

Il n’existe pas de formation spécifique pour devenir manager de transition. Cependant, certains individus spécifiques peuvent occuper ce poste :

  • Ceux qui ont effectué une formation académique en commerce ou en gestion ;
  • Les personnes ayant des années d’expertise en tant que responsable techniques ou managériales ;
  • Ceux qui ont de l’expérience concernant ce secteur.

Quelles sont les compétences attendues chez le manager de transition ?

Le manager de transition est un poste qui nécessite une expérience d’au moins 15 ans. De ce fait, il doit être doté de solides compétences. Parmi les qualités requises d’un bon manager de transition figurent :

  • Le leadership. En effet, il doit savoir motiver les employés et les rassurer face aux enjeux du changement qui vont venir ;
  • La capacité d’écoute et de communication ;
  • La réactivité, la flexibilité et l’adaptabilité afin de pouvoir réagir en cas d’imprévu ;
  • Une forte capacité d’adaptation et d’analyse. En effet, comme il doit agir immédiatement, il n’a pas le temps de s’imprégner de la culture et du fonctionnement de la société ;
  • Une force de proposition, car il sera amené à générer des projets et présenter des décisions qui peuvent être mal prises par l’entreprise.
  • Enfin, un manager de transition doit résister à la pression.

Quel est le salaire du manager de transition ?

Le salaire d’un manager de transition varie en fonction de :

  • Sa qualification;
  • Son experience;
  • La durée de son intervention;
  • Les besoins de l’entreprise.

Selon la Fédération Nationale du Management de Transition (FNMT), un manager de transition peut gagner 80 000 euros brut pendant un an, au minimum. Toutefois, ce montant peut varier entre 120 000 et 150 000 euros. Le tarif journalier moyen se trouve généralement entre 600 et 1 600 euros. La moyenne peut s’élever à 1 259 euros par jour d’après le baromètre de France Transition.

Les charges et les frais de gestion seront encore déduites de la rémunération brute.

Le manager de transition en portage salarial

Dans une entreprise, les missions qu’effectuent un manager de transition sont ponctuelles. Elles peuvent durer entre 6 à 18 mois en fonction de la tâche à accomplir. C’est pour cette raison qu’il est possible d’exercer cette activité en portage salarial. En effet, le portage salarial permet d’obtenir les avantages du salariat tout en restant autonome dans la réalisation de l’activité. Ils perçoivent à la fois un salaire mensuel et les divers avantages sociaux comme les assurances maladies, retraite, les indemnités de chômage. Au niveau de la rémunération, le portage salarial est avantageux, car aucun plafond de revenu n’est exigé. Il est possible de réaliser au moins 80 000 euros par an de chiffre d’affaires.

Le portage salarial permet au manager de transition de développer son réseau, et de trouver facilement des missions. En général, la recherche de missions et la prospection de client incombe au manager de transition. En devenant porté, le manager de transition fait connaissance avec de nouveaux professionnels du même secteur d’activité que lui.

Quels sont les avantages du portage salarial pour un manager de transition ?

Pour un manager de transition, être en portage salarial, présente divers avantages :

  • Une liberté dans la réalisation des tâches ;
  • Une flexibilité dans les activités. En effet, les missions sont temporaires, une fois terminées, il peut effectuer un autre projet avec un autre client ;
  • Une gestion administrative simplifiée, car c’est la société de portage qui se charge des démarches relatives à ses activités. Il s’agit entre autres du paiement des charges sociales, du recouvrement, élaboration des factures. Cela permet un gain de temps et de se concentrer entièrement aux travaux du client.

Comme la fonction de manager de transition nécessite des déplacements, les frais relatifs sont inclus dans les négociations de départ. Cependant, il existe des coûts qui ne sont pas facturés, mais qui sont remboursés par la société de portage. Par ailleurs, si le manager de transition devient apporteur d’affaires, il perçoit une prime mensuelle de 5 %.

 

    Noter cette page