Le Portage Salarial

numéro non surtaxé

Nous contacter par téléphone

*numéro non surtaxé

Imprimer l'article

Quel salaire pour un consultant en portage salarial ?

Depuis l'ordonnance du 2 avril 2015, le portage salarial s'appuie sur un cadre juridique détaillé, qui clarifie ses conditions d'exercice, notamment en matière de salaire. Les principes appliqués aux 3 entités du portage (la personne portée, l'entreprise de portage et l'entreprise cliente) ont eux aussi été précisés.

Pour autant, de nombreuses questions pratiques nous sont chaque jour posées par les candidats au portage salarial. Parmi elles :

  • A quel salaire peut-on prétendre en portage selon les cas ?
  • Comment le calculer ? A quel moment doit-il être perçu ?
  • Quelles sont les obligations de l’employeur ?

A quel salaire peut-on prétendre en portage salarial ?

En matière de rémunération, il est prévu que le salaire minimum brut soit porté à 75% du plafond mensuel de la sécurité sociale, soit 2413,50€. Cette somme correspond à un mois complet travaillé. S'ajoutent les congés payés, une indemnité de clientèle et une indemnité de précarité suivant le type de contrat de travail souscrit, question vers laquelle nous reviendrons plus tard.

Quels honoraires appliquer pour atteindre un salaire brut mensuel de 2413,50 € ?

 
CDI CDD
Salaire brut 2413,50 €
Salaire brut incluant les congés payés 2679 €
Majoration de 5% (apport d'affaires) 2812,95 € 3094,25 €
Coût total de la masse salariale pour l’employeur 4275,68 € (52%) 4796,08 €
Honoraires incluant les frais de gestion de la société de portage 4760 € 5330 €

Détail du calcul des honoraires :

Soit un brut y compris les congés payés de 2812,95€ = 2413,50€ * 1,11 

Une majoration de 5% est prévue par l’accord pour recherche de clientèle soit : 2812,95 € 

Auxquels s’ajouteraient 10 %  pour un CDD soit (3229*1.10) 1.05 =3729,50 pour un mois travaillé, congés payés inclus

Dans le cas d’un CDI* le coût total de la masse salariale pour l’employeur est de : 3 390,45 * 1,52 = 5119,58 €

Pour un CDD les charges patronales sont majorées de 3 % dans le cas le plus défavorable (CDD inférieur à un mois), soit : 3729,50 * 1.55 = 5743,43 €

Ce montant est à majorer des frais de gestion perçus par la Société de Portage (en moyenne 10 % sur le C.A.) soit un montant d’honoraires minimum à facturer pour 1 mois d’intervention de : 5119, 58 / 0.9 =  5688, 42 € que nous arrondirons à 5 700 €

Et, dans le cas du CDD, de 5743,43 / 0.9 = 6381,59 que nous arrondirons à 6400 € pour favoriser la mémorisation de ce montant.

Mais le travail par missions en portage se fait rarement en plein temps…

Nous avons choisi ci-dessus une référence temps plein, ce qui n’est pas toujours le cas. En effet les missions de conseil, formation ou expertise, ne représentent que rarement des temps pleins que ce soit en portage salarial ou en freelance.

Celles-ci cumulées sur le mois correspondent à un temps partiel variable et difficilement prévisible. Au fil du temps et avec 5 à 6 clients, un porté réalise un montant d’honoraires propre à lui assurer un salaire pour un temps moyen en mission correspondant à un peu plus d’un mi-temps mais pour lequel il déploie une activité à plein temps.

Il convient donc d’apprécier le salaire journalier et de le multiplier par le nombre de jours de mission pour calculer le véritable salaire en fin de mois.

Ici, pour 218 jours travaillés l’intervenant ne devra pas facturer moins de 263 € par jour de mission. Nous dirons qu’il s’agit du prix de journée plancher. Cependant il ne faut retenir de ce prix qu’une seule chose c’est que c’est le montant qui couvrira votre salaire conventionnel car, facturer des honoraires à ce tarif n’est ni courant ni conseillé.

Ce montant ne couvre pas les opérations de fin de contrat et les frais que tout porté est sensé engager pour développer son activité (transports, bureautique, invitations…).

Ne pas descendre en dessous de 330€ par jour facturé en portage salarial

En conclusion, on peut penser qu’un prix de journée qui se situerait en dessous de 330 € par jour serait déraisonnable. Maintenant, le vrai prix d’une prestation est son prix de marché. C’est une référence indispensable pour un consultant autonome car ce prix inclut aussi :

  • Le temps de recherche et de négociation des missions
  • La formation
  • Les intermissions (dans une mesure raisonnable) et,
  • La rareté de l’expertise ou du service vendu

Le prix optimal est ensuite modulé en fonction de la durée de la mission.

Pour vous aider à calculer votre base de tarification journalière en portage ainsi que vos revenus, vous pouvez utiliser l'outil de simulation de salaire en portage salarial que vous propose ITG.

Roland Bréchot

* Le CDI est aussi régulièrement pratiqué en Portage. Chez ITG, 75 % des contrats de travail sont des CDI à temps partiel.

Cet article a été publié une première fois en septembre 2013.

Laisser un commentaire