C’est un fait avéré, de plus en plus de chefs de projets numériques délaissent le statut de salarié pour voler de leurs propres ailes. Pourtant, cette autonomie pourrait faire peur car elle demande de s’organiser pour trouver des clients et n’offre aucune garantie quant au chiffre d’affaires réalisé au jour le jour.

En réalité, le statut de freelance possède de nombreux avantages et couplé au portage salarial, le consultant digital est largement gagnant. Voici pourquoi.

pourquoi-se-tourner-ver-le-portage-salarial-pour-un-consultant-digital-freelance

Le portage salarial, un statut souple

Les salariés le savent, ils ne sont pas décisionnaires des missions qu’ils doivent exécuter. Certaines sont loin de les enchanter mais leur hiérarchie ne leur laisse pas le choix. Dans le cas d’un consultant digital autonome en portage salarial, il existe une réelle souplesse dans le choix du travail effectué : si une mission lui semble difficile, il est totalement libre de la refuser.

Le consultant peut également travailler selon un planning souple, peu importe qu’il réalise la tâche demandée à 16 heures ou à 2 heures du matin ! L’essentiel, c’est que le travail soit fait. Ceci est impossible en entreprise, avec un statut de salarié classique.

Freelance porté : les avantages d’un salarié sans les contraintes

Les freelances qui basculent vers le portage salarial sont gagnants sur tous les tableaux. En effet, ils conservent la liberté d’action d’un travailleur indépendant tout en bénéficiant des garanties encadrant les salariés. 

Ainsi, ils profitent d’une protection sociale, cotisent pour leur retraite et reçoivent un bulletin de salaire comme n’importe quel salarié.

La grande différence, c’est que la société de portage n’a pas son mot à dire quant aux missions que le freelance choisit d’exécuter, ce dernier demeure 100% décisionnaire. Il détermine les clients avec qui travailler et les honoraires à percevoir.

Dites au revoir à la gestion administrative avec le portage salarial

Les entreprises de portage gèrent toute la partie administrative, elles éditent les bulletins de salaire, établissent les déclarations auprès de l’URSSAF, s’occupent de la comptabilité. Tout ceci constitue un gain de temps non négligeable qui va permettre au consultant d’effectuer des missions à temps plein sans se soucier du reste.

La comptabilité est loin d’être le point fort de chaque entrepreneur. Il apparait judicieux de s’en délester pour la confier à des experts.

La liberté professionnelle du consultant autonome

Le consultant qui a opté pour le portage salarial gagne une liberté professionnelle d’une grande amplitude. Il peut ainsi trouver un bon équilibre entre sa vie intime et sa vie professionnelle, notamment en choisissant ses horaires de travail.

Le consultant digital va toutefois devoir agir sur deux fronts par lui-même. En effet, il lui incombe d’opérer une prospection pour conquérir de nouveaux clients (là où les salariés n’ont pas à s’en préoccuper) ; Il lui appartiendra également de mettre en place une stratégie de visibilité (site internet, présence sur les réseaux sociaux…) pour faire connaitre son activité de consultant digital freelance et démontrer toute son expertise.

Cet article a été rédigé par l’un de nos consultants.

Calvïn Poujol est consultant en transformation digitale et formateur en stratégie d’acquisition de trafic. Il intervient dans un contexte d’accélération de visibilité d’une marque sur la toile ou d’une entreprise notamment dans la relation client. Lisez son témoignage !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *