Les données informatiques d’une entreprise sont précieuses mais le risque qu’elles soient endommagées ou perdues est réel. On vous explique comment bien sauvegarder vos fichiers.

Sauvegarder ses données en ligne

La perte de données, une véritable hantise

Dans la vie réelle, c’est-à-dire hors du champ numérique, nous avons tendance à avoir toujours une « sauvegarde » de sécurité pour parer à une situation qui nous semble possible. Le meilleur exemple est la roue de secours en cas de crevaison, avec souvent le matériel pour pouvoir la changer.

Lorsqu’il s’agit de données informatiques, nous adoptons bien souvent un comportement différent en faisant confiance à un seul support qui peut être l’ordinateur, un disque dur externe ou le cloud. Or, les datas sont précieuses et peuvent toujours être endommagées ou perdues. Il est donc indispensable de sauvegarder vos données informatiques à plusieurs endroits.

Comment peut-on perdre ses données

Aucune donnée informatique n’est à l’abri d’une perte. Généralement, ces problèmes sont avant tout d’ordre humain, justifiant la célèbre phrase: « en informatique le problème se situe souvent entre la chaise et le clavier ». En effet, personne n’est infaillible et on peut ouvrir accidentellement un e-mail contenant un virus ou supprimer par mégarde quelques fichiers ou dossiers importants.

On peut classer les risques de pertes de datas en deux catégories.

Les causes physiques

Si le risque le plus fréquent est la panne matérielle, l’humaine reste l’une des principales causes de la perte des données. Une simple erreur de manipulation ou d’étourderie peut avoir des conséquences dramatiques : supprimer des fichiers sur un serveur, faire tomber son ordinateur ou perdre son disque dur externe.

Les autres risques physiques impliquant la perte ou la dégradation de matériel sont le vol, un incendie ou une inondation.

Les causes logicielles

À l’instar des causes physiques, l’humain est souvent à l’origine d’une perte de données d’ordre logiciel. Par exemple, les données peuvent être perdues à cause d’une suppression involontaire des fichiers. Si ces datas sont sur l’ordinateur, il est alors possible de les retrouver dans la corbeille, c’est en revanche une autre histoire si elles sont stockées sur un serveur interne ne permettant pas d’annuler une action.

Les risques peuvent aussi provenir des virus souvent contenus dans des emails ouverts sans vérifier l’expéditeur. Certains virus peuvent supprimer les fichiers, tandis que les ransomware ou rançongiciels prennent en otage les données et ne les rendent à l’entreprise qu’en échange d’une somme d’argent conséquente, souvent en bitcoin pour éviter le traçage des hackers. Si la rançon n’est pas payée à temps, les données sont supprimées.

Enfin, une mauvaise installation de programme peut entraîner une perte partielle ou totale des fichiers informatiques.

Comment sauvegarder ses données ?

Aujourd’hui, de nombreux appareils sont utilisés (ordinateurs portables, smartphones, tablettes), augmentant ainsi sensiblement la quantité de datas créées et stockées sur ces appareils. Ces appareils restent fragiles, la perte des données sauvegardées dessus en cas de chute ou de panne est donc une réelle possibilité. Pour éviter les mauvaises surprises, il est donc indispensable de les sauvegarder.

En plus de disposer d’une sauvegarde physique, sur votre ordinateur ou sur un disque dur externe, il est recommandé de sauvegarder vos données en ligne pour pouvoir y accéder depuis n’importe quel appareil.

La sauvegarde en réseau

Cette sauvegarde est également appelée NAS (Network Attached Storage) et est utilisée par la plupart des entreprises. Il s’agit d’un serveur physique appartenant à l’entreprise, embarquant plusieurs disques durs afin de sauvegarder les données de l’entreprise et de les sécuriser. Les données sont accessibles depuis les locaux de l’entreprise pour les ordinateurs connectés mais aussi à distance en fonction des autorisations et de la configuration du serveur.

Le cloud ou la sauvegarde en lign

Le cloud a démocratisé la sauvegarde en ligne avec des outils comme Dropbox ou Google Drive, permettant aux utilisateurs de stocker leurs fichiers avec un risque de perte minime. La gestion de cet espace en ligne étant assurée par des entreprises privées, la sauvegarde des données est donc grandement simplifiée. En échange d’un abonnement mensuel, il est possible d’augmenter l’espace de stockage en ligne pour sauvegarder davantage de données.

Si le cloud semble être la solution idéale, il faut toutefois rester prudent quant à la protection des données puisqu’elles sont stockées sur des serveurs situés dans des pays où la réglementation sur le respect de la protection des données n’est pas la même qu’en France ou en Europe.



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *