Le Portage Salarial
Printer Friendly and PDF

Portage salarial vs EURL : que choisir pour devenir indépendant ?

Vous avez développé un savoir-faire et une expertise qui vous permettent de trouver par vous-même vos clients et d’assurer des missions en autonomie. Vous envisagez aujourd'hui de devenir indépendant et de créer votre entreprise ?
Quel que soit le statut choisi, il est nécessaire de formaliser et de donner une existence légale à votre activité. Pour entreprendre seul, vous pouvez avoir recours au régime auto-entrepreneur, opter pour le portage salarial ou créer votre entreprise, par exemple sous forme d’EURL. Nous vous proposons trois questions clés à vous poser afin de vous aider à déterminer quel est le meilleur choix entre le portage salarial et l'EURL.

Portage salarial vs EURL

Quels sont les objectifs que vous vous fixez ?

Démarrage d’activité

Etes-vous certain de la pérennité de votre future entreprise ? Ou au contraire êtes-vous en phase de réflexion, ce qui implique de vous donner du temps pour tester votre activité ?

La création d’une EURL nécessite un formalisme important (dépôts, blocage de capital, aide comptable, …).
Le démarrage d’une activité en portage salarial est facilité par l’accompagnement de la société de portage qui s’occupe de tout et permet de commencer à travailler très rapidement.

Couverture sociale

Quelle est la couverture sociale dont vous avez-besoin ? A quel point êtes-vous attaché aux avantages du salariat ?
 
Le gérant d’une EURL est un indépendant au RSI, sa protection est donc à la carte et inférieure à celle du salarié.  Le portage salarial permet au contraire de bénéficier du statut de salarié et de tous ses avantages (assurance chômage, cotisation retraite, mutuelle, etc).

Chômage

Quels risques êtes vous prêt à prendre dans votre activité d’indépendant ?
 
La création d’une EURL ne permet pas de cotiser à l’assurance chômage. Pour en bénéficier, vous devez choisir une assurance à titre personnel.
En portage salarial, le cumul avec une allocation d’aide au retour à l’emploi est possible sous condition. En cas d’arrêt de votre activité en portage, le statut de salarié vous permet de bénéficier de l’assurance chômage. Pour en savoir plus : ASSEDIC et portage salarial

Rémunération

Comment voulez vous être payé ? Quel est le niveau de rémunération dont vous avez besoin vis-à-vis de vos créanciers ?
 
Dans une EURL, votre rémunération fera l’objet de prélèvements de cotisations sociales et nécessitera de vous entourer pour les calculer et les anticiper.
En portage salarial, vous êtes payé tous les mois selon vos jours de missions. Pour cela, votre société de portage facture l’entreprise cliente et transforme vos honoraires en salaire.

Embauche

Comment envisagez-vous le développement de votre entreprise ? Envisagez-vous un jour de recruter ?
 
L’EURL peut vous permettre d’embaucher et d’agrandir votre entreprise selon votre développement.
Le portage salarial s’adresse au travailleur indépendant. Il ne permet pas d’embaucher des salariés, mais il est possible de l’utiliser pour travailler en équipe avec d’autres consultants, pour remporter des marchés plus importants. Par ailleurs, transformer une activité de salarié porté en une création d’entreprise est possible, à condition de générer un chiffre d’affaires suffisant. Auquel cas, vous conservez les clients acquis en portage.

De quelle gestion avez-vous besoin ?

Comptabilité

La gestion d’une activité d’indépendant implique de s’occuper au quotidien de toute la partie administrative. Êtes-vous en mesure d’assurer seul votre comptabilité ?
 
En EURL, sauf si vous avez des compétences poussées en matière de comptabilité, vous devez avoir recours aux services d’un comptable. Ce statut juridique implique de s’occuper de sa gestion au quotidien (facturations, règlements, bilans, etc).
Le portage salarial vous libère des parties administratives et de la paperasse, prises en charge par la société de portage en échange d’un pourcentage (environ 10% sur vos honoraires). Cela vous permet de gagner du temps.

Banque

Souhaitez-vous conserver votre banque habituelle ou ouvrir un compte au nom de votre entreprise ?
 
En EURL, vous êtes une personne morale à votre compte. Vous n’avez pas de bulletin de salaire et vos revenus seront variables d’un mois à l’autre. Ce statut implique d’ouvrir un compte au nom de votre entreprise.
Le statut de salarié dont vous bénéficiez en portage salarial vous permet de bénéficier d’un contrat de travail et de bulletins de salaire, autant d’éléments rassurants pour une banque.

Frais professionnels et TVA

Comment imaginez-vous la gestion au quotidien de vos frais et de la TVA ?
 
En EURL, vous déclarez des entrées (produits) et des sorties (charges). Vous avez la possibilité de déduire vos frais professionnels et de récupérer la TVA, tout comme en portage salarial. Pour en savoir plus sur le fonctionnement du portage sur ce point : Portage salarial et frais professionnels : comment ça marche ?

Frais de gestion

En complément de vos missions et du développement commercial, souhaitez-vous consacrer du temps à la gestion des frais de votre entreprise ?
 
L’EURL implique des coûts de gestion (juridique, comptabilité) et un formalisme administratif.
En portage salarial, votre société de portage se rémunère à partir de frais de gestion qui diffèrent selon l’entreprise et les options choisies. Ils sont en moyenne de 10%.

Souhaitez-vous être accompagné ?

Formation

Votre expertise va-t-elle vous demander de vous former régulièrement ? Ou peut-elle s’entretenir au quotidien et être assurée par vous-même ?
 
La formation d’un dirigeant d’EURL passe par la chambre des métiers ou par d’autres organismes tels que l’AGEFICE.
En portage salarial, le statut de salarié permet au porté de bénéficier de droits à la formation ouverts par sa société de portage salarial. Voir le parcours de formation ITG

Accompagnement au quotidien

Ressentez-vous le besoin de bénéficier d’un accompagnement dans le développement de votre activité ?
 
Le dirigeant d’EURL est indépendant : la souscription à une assurance RCP ou l’obtention d’outils pour développer son activité vont représenter un coût et nécessitent une avance de trésorerie.
En portage salarial, le porté peut s’appuyer sur un accompagnement qui lui permet d’être assuré avec une assurance RCP, d’être aidé en cas de litiges, d’être mis en réseau avec d’autres salariés portés, ou encore d’avoir un interlocuteur dédié joignable à tout moment.

Portage salarial vs EURL : en conclusion

Si vous souhaitez vous protéger, avoir un filet de sécurité pour exercer votre activité en toute sérénité, le portage salarial est la formule idéale.
Si votre activité et vos ambitions supposent un développement et l’embauche à terme de salariés, il sera nécessaire de créer votre entreprise, et de prévoir le statut juridique le plus adapté.

Sachez qu’il est tout à fait possible d’avoir recours au portage salarial pour tester votre activité dans un premier temps. En cas de réussite, vous pourrez la transformer en création d’entreprise.

Enfin, notez que ces deux statuts connaissent des restrictions d’activité. La création d’une EURL n’est pas possible si votre activité est une profession juridique, judiciaire ou de santé. Le recours au portage salarial est par ailleurs impossible pour des activités de services à la personne, les professions réglementées, ou encore des activités commerciales. 
 
Vous souhaitez en savoir plus ? N’hésitez pas à nous contacter :

   Demander un rendez-vous personnalisé 

Laisser un commentaire