Le Portage Salarial

numéro non surtaxé

Nous contacter par téléphone

*numéro non surtaxé

Imprimer l'article

Le leadership, qualité particulièrement recherchée par les entreprises

Les études le montrent, les entreprises concentrent aujourd’hui de plus en plus leurs efforts sur la recherche de nouveaux talents considérés comme véritables accélérateurs de performance. Dans cette quête les DRH sont particulièrement sensibles aux qualités de leadership de leurs futurs collaborateurs.

leadership

De nouveaux moyens pour de nouveaux talents

Selon une étude publiée récemment par Rigth Management « Talent Management : Accelerating Business Performance», les entreprises notamment Outre-Atlantique se sont fixées comme priorité d’attirer de nouveaux talents en leur sein.

L’étude révèle ainsi que parmi les décisionnaires américains interrogés en matière de Ressources Humaines, 48% ont déclaré que l’année 2015 constituerait une année de croissance, marquée par l’augmentation des dépenses relatives aux initiatives en matière de gestion des talents, dans le but de favoriser le développement des dirigeants et de créer des viviers de talents.

Cette tendance s’observe partout dans le monde puisque les dirigeants RH basés en Chine / Hong Kong (88 %), en Inde (77 %), au Brésil (75 %) et au Royaume-Uni (45 %) ont également prévu d’opérer des investissements conséquents dans leurs programmes de management des talents.

En quête des leaders de demain

Les travaux de Right Management nous enseignent aussi que le développement des qualités de  leadership des futurs collaborateurs constitue la priorité numéro une des dirigeants RH à l’échelle mondiale.

Ainsi 46% ont identifié le développement du leadership comme la première priorité pour l’année 2015. Cette quête aux meneurs s’explique notamment par le fait que seulement 13 % des RH croient en la force de leur vivier de dirigeants pour occuper les futurs postes clés au sein de leurs organisations.

Une volonté de renouvellement hautement qualitatif semble donc s’installer au sein des entreprises.

Les enjeux sont en effet importants : en identifiant les talents le plus tôt possible, les RH offrent aux hauts potentiels la possibilité de s’épanouir et d’exprimer leurs talents et à l’entreprise l’occasion de se projeter plus en avant avec une équipe solide et ambitieuse. Une logique gagnant – gagnant.

Performance n’est pas potentiel

Lorsqu’il s’agit  d’évaluer le capital humain de leurs potentiels futurs employés, les employeurs ont souvent tendance à confondre performance et potentiel. Les deux notions ne renvoient pourtant pas à la même réalité, puisque  les collaborateurs performants n’ont pas forcément le potentiel qui leur permettra de réussir à un poste de niveau supérieur.

La performance peut tout à fait se mesurer avec des objectifs chiffrés alors que le potentiel, est plus compliqué à appréhender. Il n’est pas lié à des résultat effectifs mais concerne davantage la capacité de l’employé à appréhender des responsabilités et à se projeter dans le futur. Ce potentiel dépend surtout des aptitudes liées au  tempérament ou encore aux motivations de la personne concernée. C’est véritablement ces qualités qui vont déterminer, ou non, l’habilité à occuper une position de leader.

 

Savoir identifier et attirer les collaborateurs dotés d’un potentiel fort est une chose, pouvoir les garder en est une autre. C’est la raison pour laquelle les entreprises doivent également être en mesure de proposer à ces « pépites » un cadre de travail adapté.

Laisser un commentaire