Louer un logement lorsqu’on travaille en indépendant peut parfois être un véritable parcours du combattant. Voici donc quelques conseils qui pourront vous aider.

Travailler à son compte offre de nombreux avantages : choix des horaires et du lieu de travail, définition des missions et des tarifs ou encore sélection des clients. Bien évidemment, il y a toujours des points négatifs et s’il y a bien un problème qui touche la quasi-totalité des travailleurs indépendants, c’est la location d’un appartement. Quelque soit le niveau de revenu, supérieur à trois ou quatre fois le prix du loyer, la priorité reste donnée aux personnes disposant d’un CDI. Dans certaines villes, la situation est plus difficile comme par exemple à Paris où certaines agences vous informent d’entrée que votre dossier ne sera pas accepté.

Quelles sont les raisons de ces difficultés à trouver un appartement ?

Pour qu’un locataire soit considéré comme solvable par les propriétaires et les assurances, il doit présenter des revenus au moins 2,7 fois supérieurs au montant du loyer, charges comprises. De plus, il doit bénéficier d’un contrat stable, c’est-à-dire un CDI au-delà de la période d’essai. La tâche peut alors sembler difficile pour un indépendant, notamment concernant le CDI, mais il faut relativiser et prendre en considération qu’aujourd’hui, 55 à 60% de la population française ne remplit plus les critères pour accéder à un logement locatif, selon Association pour l’accès aux garanties locatives (APAGL).

Comment constituer votre dossier ?

Pour trouver un appartement à louer, vous devez commencer par regrouper les documents indispensables afin de monter votre dossier. Certains indépendants réalisent de fausses fiches de paie ou des contrats de travail fictifs, nous vous recommandons fortement de ne pas avoir recours à cette pratique qui peut se retourner contre vous. Voici donc les pièces à réunir :

  • Copie d’une pièce d’identité en cours de validité
  • Copie du dernier avis d’imposition
  • Justificatif de domicile : les 3 dernières quittances de loyer, attestation du précédent bailleur indiquant que le règlement de votre loyer et vos charges est à jour, attestation sur honneur de la personne qui vous hébergeait, dernier avis de taxe foncière ou encore le titre de propriété de la résidence principale
  • Deux derniers bilans ou à défaut attestation de ressources
  • Document attestant de l’activité professionnelle : copie du certificat d’identification de l’INSEE

Logiquement, un propriétaire et/ou une agence ne peuvent pas vous demander de document supplémentaire car la liste ci-dessus est encadrée par la loi.

Choisir des petits propriétaires

Certains propriétaires ne souhaitent pas faire appel aux services d’une agence pour diminuer leurs frais. En allant faire un tour sur LeBonCoin, PAP ou EntreParticuliers, vous devriez trouver des propriétaires souhaitant louer en direct et pour lesquels votre dossier ne sera pas un problème. Une astuce qui peut faire la différence ? Une lettre de motivation à glisser en premier dans votre dossier pour vous présenter en quelques lignes et montrer votre sérieux au propriétaire du logement qui vous intéresse.

Lorsque vous le rencontrerez, n’hésitez pas à échanger avec lui sur votre activité, vos clients et à lui présenter vos bilans pour montrer que votre dossier n’est pas à risque. Avec un peu de chance, la personne qui vous louera le logement a été indépendante par le passé ou a un proche dans la même situation que vous.

Attention toutefois, n’avancez pas de frais tant que vous n’avez pas signé de document. Les arnaques existent lorsque vous ne passez pas par une agence.

Disposer d’un garant

Comme son nom l’indique, le garant assure une garantie supplémentaire au propriétaire. Cela vous rappellera très certainement vos études et vous pouvez très bien choisir vos parents ou des amis dont le salaire unique ou combiné correspond à 3 fois le montant du loyer.

Si vous ne trouvez personne pour assumer ce rôle, vous pouvez faire appel à des sociétés de services comme WeMind qui propose aux indépendants une garantie logement. Cette entreprise se base sur sa communauté d’entrepreneurs et d’indépendants pour disposer, grâce à sa taille, d’une vraie force de négociation. Vous trouverez aussi des servies de protection santé ou encore d’une protection juridique professionnelle.

Pour faire appel à ce type d’entreprises, il suffit de les contacter, de leur présenter votre dossier et si ce dernier est accepté vous disposerez alors d’une attestation d’éligibilité. En échange, vous devrez reverser un pourcentage, de l’ordre de 3 à 5% du montant du loyer, à l’entreprise qui s’est portée garante.

Comme vous pouvez le constater, la mission de trouver un logement en étant indépendant est difficile mais pas impossible !

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Pas encore de vote)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *