Le Portage Salarial
Printer Friendly and PDF

Chômage global en hausse : quel sort pour l’emploi des cadres ?

Alors que les chiffres du chômage global continuent d'augmenter, l’Apec a dévoilé ses prévisions de recrutements pour les cadres jusqu’en 2017. Dans son étude intitulée « Prévisions 2015-2017 des recrutements de cadres en France »,  l’association pour l’emploi des cadres table en effet sur le recrutement de 176 400 recrutements de cadres en 2015, soit une augmentation de 4% par rapport à 2014.

Chômage des cadres : les prévisions de l'apec

Un retour à la normale dès 2017

Si les chiffres progressent, nous sommes encore loin du niveau d’emploi des cadres qui était celui de la France avant la crise de 2008. Les prévisions de l’Apec sont cependant optimistes.

En effet, la tendance à la hausse devrait se poursuivre dans les années à venir, avec 193 100 embauches de cadres en 2016 (+ 9 % par rapport à 2015) et 210 900 en 2017 (+ 9 % par rapport à 2016). C’est donc à partir de 2017 que le retour à la normale sur le plan du recrutement des cadres sera retrouvé.

Ces prévisions, plutôt optimistes, reposent cependant sur un certain nombre de conditions : dépréciation de l’euro, contre-choc pétrolier, politique monétaire audacieuse de la BCE, effets de la 2e vague de remise d’impôt au titre du CICE, instauration du Pacte de responsabilité et de soutien, impôts moins lourds pour les ménages. Il conviendra par conséquent d’être très vigilent sur l’évolution de ces indicateurs.

Les secteurs qui recrutent le plus : ingénierie, R&D et informatique

Parmi les entreprises qui recrutent, on retrouve notamment des sociétés de l’ingénierie et de la R&D, puisque 85 % des entreprises de ce secteur indiquent qu’elles ont l’intention ferme de recruter. Le secteur informatique est tout aussi dynamique,  car 84 % des sociétés du secteur interrogées ont affirmé vouloir embaucher des cadres.

Les besoins de ces entreprises sont néanmoins très spécifiques. Les entreprises cherchent en effet davantage des profils de cadres commerciaux, pour 40 % d’entre elles, mais également des professionnels de la gestion, finance et de l’administration, pour 35 %, ou encore des cadres en études, recherche et développement, pour 31 %.

Enfin concernant l’expérience professionnelle attendue, une nette majorité semble se porter sur des profils très expérimentés puisque 89 % des recruteurs souhaitent embaucher des cadres de 5 à 10 ans d’expérience et 84 % des jeunes cadres de 1 à 5 ans d’expérience. À l’inverse, seuls 44 % envisagent de recruter des jeunes diplômés.

Pour attirer les nouveaux cadres de demain, les entreprises devront quant à elles s’adapter aux nouvelles exigences de ces profils dynamiques avides de liberté et d’indépendance. Le portage salarial qui bénéficie désormais d'un cadre juridique précis permet de répondre à ces attentes.

 

Lien vers l'étude : http://cadres.apec.fr/Emploi/Marche-Emploi/Les-Etudes-Apec/Les-etudes-Apec-par-annee/Etudes-Apec-2015/Previsions-2015-2017-des-recrutements-de-cadres-en-France

Laisser un commentaire