Going Freelance est l’exploration du travail de demain à travers six mois de rencontres dans le monde à la découverte des acteurs les plus avancés. Le projet est mené par deux étudiants en école de commerce et soutenu par plusieurs entreprises françaises, ITG en est le premier partenaire.

Sans-Francisco-Going-Freelance

Voilà plusieurs semaines que nous sommes dans la baie de San Francisco au contact des top freelances et des entreprises pionnières dans la collaboration avec ces indépendants.
Nous avons voulu revenir sur les différents avantages qu’ont trouvés les entreprises à collaborer avec ces talents en freelance.

 

 

La recherche de la flexibilité :
 

Faire appel à des freelances est un gage d’agilité pour une entreprise qui peut collaborer avec ces indépendants selon ses besoins et adapter ses effectifs en fonction des périodes d’activité. Une fois la mission terminée, l’entreprise n’a plus de coût à supporter.

 

Nous pouvons prendre en exemple IDEO. L’entreprise de design californienne fonctionne en mode projet avec environ 20% de ses effectifs en freelance, cela lui permet d’être très flexible face aux demandes des clients : réduire les équipes lorsque les projets sont moins nombreux ou à l’inverse pouvoir réagir très rapidement aux différentes demandes lorsque l’activité est à la hausse.

 

IDEO constitue des équipes hybrides en recrutant des freelances qui viennent compléter les effectifs de permanents pour des missions de deux semaines à trois mois. Cela permet à IDEO de payer uniquement pour les compétences nécessaires à l’entreprise le temps du projet. L’entreprise ne s’embarrasse pas d’équipes trop nombreuses qu’elle n’est pas certaine de pouvoir occuper tout au long de l’année.

 

L’entreprise n’a pas non plus à disposer à temps plein d’experts dont le taux horaire est élevé et dont les compétences ne sont utiles que pour certains projets spécifiques.

 

 

 

L’accès à des experts : guerre des talents

 

Les freelances sont devenus la clé de voûte de la guerre des talents dont on parle tant, dans certains métiers de la tech il y a une véritable pénurie d’offres alors que la demande continue d’exploser. Conscients de leur potentiel sur le marché, une majorité de ces experts ne souhaite plus exercer en CDI mais préfère la liberté que leur offre le statut d’indépendant pour travailler selon leurs conditions pour les meilleures entreprises qui se font concurrence pour disposer de leurs compétences.

 

Dans ce contexte, pour remporter la guerre des talents il convient de savoir attirer les freelances dans son entreprise.

 

Gigster est une start-up installée à San Francisco qui a bien compris ce besoin des entreprises de pouvoir faire appel ponctuellement aux meilleurs talents en freelances. Nous les avons rencontrés le temps d’une matinée. Grâce à un réseau de plus de 700 experts indépendants répartis dans une trentaine de pays du monde, Gigster parvient à trouver le bon talent au bon moment pour ses clients tels que Total ou Google.

 

Les entreprises font appel à Gigster lorsqu’elles n’ont pas les compétences dont elles ont besoin pour réaliser un projet dans leurs effectifs de permanents. Le seul moyen dans ce cas pour accéder rapidement à des experts est de recourir à des freelances et Gigster devient un facilitateur pour ces grandes entreprises.

 

Ainsi, pour ne pas se priver de l’accès aux meilleurs talents du marché, travailler avec les freelances doit être une option envisageable et cela nécessite de comprendre leur fonctionnement pour adapter les structures.

 

 

Implication et productivité :

 

Faire appel à des freelances est souvent synonyme d’un travail de qualité, ils sont au moins aussi impliqués que les employés de l’entreprise pour laquelle ils réalisent une mission.

Bien que le freelance soit seulement de passage dans votre structure, il est dans son intérêt autant que du vôtre de réaliser le meilleur travail possible, voire même de dépasser les attentes de la mission.

La réputation d’un freelance est ce qu’il a de plus précieux, il la remet en jeu à chaque nouveau projet, si son travail vous satisfait, vous allez le recommander et il prendra de la valeur sur le marché, si au contraire il ne remplit pas vos attentes cela se saura rapidement et il aura du mal à trouver de nouveaux clients.

 

De plus les freelances avec des compétences pointues ont la possibilité de choisir les entreprises pour lesquelles ils travaillent, s’ils ont sélectionné votre projet c’est qu’ils sont vivement intéressés par la mission et auront donc à cœur d’en remplir les objectifs.

 

Certains freelances ont fait le choix de l’indépendance pour pouvoir uniquement se concentrer sur leur expertise et la création de valeur.

 

Nous avons en effet rencontré Jeff qui est freelance pour Microsoft à San Francisco depuis 9 ans maintenant. Il a toujours refusé de devenir salarié, principalement parce qu’il souhaite pouvoir se concentrer sur la valeur qu’il crée pour ses clients et ne pas perdre de temps dans des réunions fleuves, à gérer du management au sein de l’entreprise et à devoir s’occuper de politique interne. Il veut pouvoir être efficace et se concentrer sur son cœur d’activité.

En plus de cela, être en freelance lui permet de travailler chez lui dans un environnement calme dans lequel il est bien plus productif que s’il était dans un bureau.

 

Vous trouverez encore d’autres bénéfices à intégrer des freelances au sein de vos équipes d’employés. Les freelances ont connu bien plus d’expériences au cours de leur carrière qu’une personne qui a toujours été salariée. Au cours des divers projets auxquels ils ont participé, ils ont pu découvrir différentes cultures de travail, processus, formes de management.

Au-delà de sa simple mission, le freelance peut alors polliniser les travailleurs permanents des bonnes pratiques qu’il a observé au cours de ses nombreuses expériences précédentes.

 

Les entreprises ont ainsi une multitude de raisons de collaborer avec des freelances, celles-ci vont également être liées à la cyclicité de l’économie : en période de forte croissance les entreprises cherchent surtout à attirer les meilleurs talents alors qu’en période de récession elles cherchent à disposer d’effectifs flexibles.

 

La prochaine étape ? Apprendre à travailler avec les freelances en comprenant leur fonctionnement.

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (2 votes, moyenne: 5,00)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pour bien s'informer