Le Portage Salarial
Printer Friendly and PDF

2ème Conférence sociale : l'??emploi avant les retraites

Alors que les modalités de la réforme des retraites ont été laissées à la responsabilité des partenaires sociaux qui débuteront leur concertation le 4 juillet, la deuxième conférence sociale du quinquennat de François Hollande qui s'est achevée le 21 juin a abordé principalement les modalités du retour à l’emploi et la formation professionnelle des chômeurs.

Après la loi pour la sécurisation de l’emploi et la construction du régime juridique du portage salarial, c’est un nouveau momentum de modernisation du marché du travail.

Deux séries de mesures ont ainsi été annoncées par le premier ministre a l’issue des travaux pour, d’une part favoriser la rencontre des chômeurs avec les quelques 300.000 emplois qui ne trouvent pas preneurs, et  d’autre part encourager la formation professionnelle des demandeurs d’emplois.

Le 25 juin, le président de la République a en outré annonce pour 2014, le déblocage de 1 milliard d’euros pour les emplois aides, notamment les Emplois d’avenir.

"Le temps est venu d'engager une belle et ambitieuse réforme de la formation professionnelle et de l'alternance", a déclaré Jean-Marc Ayrault à l’issue de la Conférence sociale. D’ici la fin du mois, le gouvernement communiquera à cette fin aux partenaires sociaux un document d'orientation qui tracera les contours de la négociation qui devra aboutir à un projet de loi d'ici la fin de l'année. Le Premier ministre a rappelé que cette réforme permettra notamment la mise en œuvre du compte individuel de formation, prévu par la loi de sécurisation de l'emploi, promulguée mi-juin.

En ce qui concerne les emplois vacants non pourvus, parfois pour des raisons de sécurité ou des difficultés concrètes de mobilité, Jean-Marc Ayrault a décidé de s’attaquer en priorité au manque de compétences disponibles. Il a donc décidé de mettre en œuvre un plan de formation prioritaire pour l'emploi, qui se fera en concertation avec les partenaires sociaux.

A cet effet, Michel Sapin réunira syndicats et patronat des juillet pour recenser les besoins, par région et par secteur, préciser les outils utilisables immédiatement et mobiliser les financements pour permettre l'entrée supplémentaire en formation de plus de 30.000 demandeurs d’emploi, d’ici la fin 2013.

Jean-Marc Ayrault a précisé qu'il souhaitait voir les chômeurs de longue durée bénéficier en priorité de ce futur dispositif. Il souhaite aussi réduire les délais d'entrée en formation des demandeurs d'emploi. Chaque année plus de 500.000 demandeurs d'emploi suivent une formation.

Le Premier ministre a par ailleurs appelé à une "mobilisation immédiate" de tous les acteurs pour utiliser pleinement et plus rapidement les dispositifs anti-chômage lancés par le gouvernement. Il a notamment demandé aux grandes entreprises et aux branches d'accélérer les négociations sur le contrat de génération, une seule branche (Assurances) ayant jusqu'à présent signé un accord sur l'embauche de jeunes et le maintien en emploi des seniors. Dans les petites entreprises, "le contrat de génération a démarré", a-t-il dit.

Laisser un commentaire