Chômage : les chefs d’entreprise moins impactés par la crise

Chômage : les chefs d’entreprise moins impactés par la crise

Alors que bon nombre d’observateurs craignaient le pire, la crise sanitaire et économique liée au covid-19 aura relativement épargné les chefs d’entreprise. Au contraire, l’année 2021 leur a été très favorable, en ce qui concerne le nombre d’emplois perdus. En effet, celui-ci s’est limité à 30 000. Il s’agit du plus bas niveau enregistré depuis quinze ans.

Les restaurateurs s’en sortent bien, les assureurs un peu moins

Dès l’annonce du confinement total du pays en mars 2020, les restaurateurs et les professionnels du voyage apparaissaient comme les premières victimes économiques de la crise qui se profilait.

Mais le fait de s’être retrouvés en première ligne semblait finalement avoir joué en leur faveur. En effet, ils ont été les premiers à bénéficier des aides de l’Etat. Ce qui leur a permis de mieux faire face aux conséquences de la crise.

En revanche, dans les autres secteurs où les aides ont t ardé à arriver, la reprise s’est révélée plus laborieuse. C’est par exemple le cas des professionnels de l’assurance ou de l’agriculture.

Selon une étude récente,

L’assurance a payé un lourd tribut. D’une année à l’autre, les pertes d’emploi dans ce secteur a augmenté de +12,2 %.

Même fortune pour le secteur agricole, avec une hausse de +16,8 % du nombre de postes supprimés. En 2021, 646 chefs d’entreprise travaillant dans le domaine agricole ont dû cesser leur activité.

Ces chiffres restent toutefois à relativiser. Les chefs d’entreprise ayant perdu leur emploi dans ces deux domaines constituent à peine 3,5 % du nombre total d’entrepreneurs au chômage depuis la crise.

Le portage salarial pour rebondir

De nombreux entrepreneurs ont essuyé un ou plusieurs revers avant de connaître la gloire. Le parcours entrepreneurial est d’ailleurs loin d’être un fleuve tranquille. Celui-ci est jalonné de hauts et de bas, mais l’essentiel est d’apprendre de ses erreurs et d’en faire une force pour rebondir.

Ceux qui peinent à trouver le courage de retenter l’aventure pourront toutefois se lancer en tant que consultants indépendants et mettre à profit leur savoir-faire.

Grâce au portage salarial, le chômage auquel ils ont été soudainement confrontés sera vite oublié.

Avec ce dispositif, ils pourront de nouveau exercer une activité professionnelle, tout en bénéficiant d’une protection sociale identique à celle du salariat classique.

Consulter notre guide portage salarial chômage pour plus d’information.

Le remboursement de tout ou partie des frais médicaux ainsi que le versement des indemnités journalières en cas d’arrêt de travail font partie des droits accordés aux salariés portés.

Des tranches d’âge plus touchées que d’autres

Pour en revenir aux effets de la crise sanitaire sur les emplois des chefs d’entreprise, ladite étude relève que

Les entrepreneurs situés dans la tranche d’âge 41–50 ans ont été les plus impactés par le chômage.

Même s’ils restent minoritaires, les entrepreneurs âgés de moins de 26 ans ont de leur côté enregistré la plus forte augmentation du nombre de départ au chômage, en l’occurrence +49,9 %.

Noter cette page