Pour un indépendant, la perte de clients peut avoir des conséquences négatives sur le chiffre d’affaires. Voici quelques erreurs pouvant être facilement évitées.

Les erreurs qu'on commet en tant que freelance

En tant qu’indépendant, on a tendance à croire que notre investissement et notre motivation sont suffisants pour attirer des clients et que l’activité fonctionne. Soyons francs : c’est rarement le cas. Nous avons donc souhaité vous partager quelques-unes des erreurs les plus courantes commises par les freelance afin de vous éviter de les reproduire.

Penser à court terme

Une erreur classique est de penser à court terme, c’est-à-dire privilégier les résultats immédiats au détriment de l’évolution de son activité à moyen ou long terme. C’est bien évidemment compréhensible car les résultats à court terme vont vous permettre de gagner de l’argent et donc de vivre.

Toutefois, il est important de prendre le temps, quelques journées par mois, de réfléchir à la direction qu’on souhaite emprunter dans les mois à venir mais aussi à la façon de faire évoluer notre offre et nos compétences.

Attendre que les clients viennent tout seuls

Cette croyance a la peau dure et beaucoup d’indépendants s’imaginent que le fait d’avoir un site web suffira à attirer des clients. C’est bien évidemment faux et il faut bien intégrer le fait que le site web n’est pas une stratégie, c’est un outil, un chaînon de la stratégie web globale. Pour que les prospects viennent, il faut définir des objectifs pour votre site web, optimiser son référencement et bien évidemment avoir une stratégie de marketing de contenu.

De plus, de nombreux entrepreneurs possèdent un site qui sert uniquement à fidéliser la clientèle et non une logique d’acquisition de clients. Il faut aussi faire en sorte que vos offres soient bien présentées et que les appels à l’action soient clairs afin de capter l’attention de nouveaux arrivants et de les inciter à vous contacter.

Ne pas travailler son offre commerciale

Même si vous couvrez un large champ d’activités, vous devez avoir un positionnement clair. Ne mettez en avant que les prestations que vous êtes certain de maîtriser, celles qui apporteront de la valeur à vos clients.

Accepter n’importe quel type de mission

Quand on est freelance, d’autant plus quand on débute sa carrière, on a tendance à accepter toutes les missions et à n’importe quel prix. Si cela vous permettra de prendre rapidement en expérience, cela présente certaines limites :

  • Vous pouvez être amené à faire des missions qui ne vous plaisent pas.
  • Vous risquez de ne pas maîtriser toutes les activités, de livrer des rendus non convaincants et donc de ternir votre réputation.
  • Vous allez consacrer votre énergie à effectuer des tâches qui ne vous intéressent pas au lieu de développer vos compétences sur un sujet qui vous passionne.

Ne pas entretenir la confiance que les clients placent en vous

La confiance que les clients placent en vous permet de déterminer si la relation commerciale sera pérenne ou éphémère. Si elle est élevée, elle favorise les achats réfléchis avec une vision à long terme et donc un haut taux de fidélité de vos clients.

La confiance met du temps à s’acquérir, en revanche elle peut disparaître en un rien de temps. Il est donc nécessaire d’entretenir une bonne relation commerciale avec vos prospects et clients mais aussi de leur renvoyer une bonne image.

Proposer des tarifs trop bas

Lors de ses débuts, un freelance a tendance à pratiquer des tarifs assez bas par rapport au marché pour attirer rapidement des clients. De plus, il a tendance à sous-estimer le temps passé à l’exécution de ses tâches.

Cela peut avoir plusieurs conséquences négatives sur votre activité : vous risquez d’être perçu comme un débutant, vous aurez du mal à justifier une augmentation de tarifs par la suite et enfin si vous êtes bénéficiaire des aides de l’État vous risquez de toucher moins d’argent lorsque vous ne pourrez plus en profiter, notamment au niveau des charges.

Ces erreurs font partie des plus courantes mais il en existe bien évidemment d’autres, n’hésitez pas à nous en faire part dans les commentaires.