On entend de plus en plus parler de Malt. Et pour cause, il s’agit de l’une des plateformes phares dans la mise en relation clients / free-lance. Comptant des dizaines de milliers d’inscrits, le site web français a le vent en poupe.
consultants-sur-malt-5-creer-profil-percutant
Mais si le site est un vivier à clients, il compte aussi de nombreux indépendants, tous plus compétents les uns que les autres. Développeurs, traducteurs, rédacteurs web, chefs de projet, etc. La liste est longue et tous sont bien déterminés à décrocher des missions !

Ainsi, comme partout à l’ère 2.0, il est indispensable de se démarquer. Pour user de cette plateforme et en faire un outil utile au développement de votre activité, il est primordial de savoir “vous vendre” efficacement. Cela passe essentiellement par la création d’un profil de qualité.

Nous vous expliquons ci-dessous, au fil de 5 étapes comment créer un profil Malt percutant et ainsi trouver des clients :

 

1. La bannière d’accueil : une carte de visite numérique

Quand un client clique sur votre profil, la “bannière d’accueil” est la première chose qu’il aperçoit. Celle-ci est découpée en 3 catégories : une photographie, un titre et quelques informations générales concernant votre activité. Toutes 3 sont extrêmement importantes puisqu’elles participent à la première impression qu’un client aura de vous.

 

A. La photo de profil : un classique à ne pas négliger

Nous ne vous apprendrons rien en vous disant qu’aujourd’hui, la photo associée à une page à vocation professionnelle est extrêmement importante. Déjà, parce qu’elle est nécessaire (comme tous les autres éléments qui seront cités ci-dessous) afin que votre profil soit référencé par Malt comme “complet”.

Mais bien-sûr, elle est aussi un gage de confiance pour un client potentiel. C’est pour cette raison, qu’elle doit être d’excellente qualité. Elle doit aussi être, vous vous en doutez, professionnelle sans pour autant ressembler à une photo d’identité.

Choisissez un arrière plan neutre. Préférez une photo portrait et sur laquelle, bien que sérieux, vous apparaitrez détendu. L’idéal étant évidemment de faire appel à un professionnel pour mettre toutes les chances de votre côté.

 

B. Le titre : quelques mots afin de présenter votre activité

Le titre, toujours situé dans cette bannière de présentation (en haut et au centre de l’écran) fonctionne en quelque sorte comme une phrase d’accroche. Ni trop long, ni trop court, il doit servir à présenter votre métier et votre domaine d’activité.

Ce titre doit être assez court (environ une dizaine de mots). Il doit reprendre les mots-clés principaux, liés à votre activité. Il s’agit de vous situer pour que vos visiteurs comprennent instantanément quels sont les services que vous proposez.

C. Informations générales : votre cadre d’exercice

À côté de votre photo et de votre titre, on retrouvera quelques informations générales, relatives aux modalités d’exercice de vos missions :

  • Votre tarif à la journée. Celui-ci sera fonction de votre expérience et sera propre à votre domaine d’expertise. Si vous débutez et êtes hésitant, nous vous invitons à découvrir quelques-uns de nos conseils afin de définir vos prix.
  • Votre expérience. Ici, pas de surprise, il vous suffira de vous situer dans l’une des fourchettes proposées (par exemple : “entre 2 et 7 ans d’expérience”).
  • Votre taux et votre temps de réponse. Pour que votre profil soit correctement référencé par la plateforme, il est primordial de répondre rapidement à tous les messages que vous recevez. Même si une mission ne vous intéresse pas, prenez le temps d’écrire un petit mot à votre interlocuteur.

 

2. La partie présentation : une biographie à rédiger avec soin

Dans un deuxième temps, vous serez invité à vous présenter. Mais attention, il ne s’agit pas d’écrire un texte exhaustif et exposant toute votre vie.

Non, il vous faut soigneusement choisir que raconter, à la manière ‘story-telling’. Le plus important reste de créer un texte orienté clients. C’est-à-dire que quoi que vous écriviez, il faut que vous indiquiez en quoi cela peut être bénéfique dans le cadre de vos missions.

Bien-sûr, vous êtes libre de parler de votre amour de la littérature classique pour peu que cela serve votre client. Si vous corrigez des productions universitaires, la connaissance du latin que vous apporte cette passion peut être un plus !

Nous vous recommandons d’y insérer des mots clés. Jouez sur le champs lexical propre à votre secteur d’activité et aidez-vous des recherches les plus effectuées sur Google.

Quoi qu’il en soit, votre présentation doit être brève et percutante. Il faut qu’elle marque les esprits et indique déjà en quoi vous engager vous plutôt qu’un autre peut être intéressant.

 

3. Vos compétences : stratégie et concision

Ensuite, il vous sera demandé de renseigner vos compétences. Celles-ci sont à choisir parmi une liste de mots-clés qui vous seront directement proposés par le site.

Nombreux sont ceux qui auraient tendance à en choisir un maximum. Le but étant d’afficher un large éventail de talents et de se positionner comme un “consultant polyvalent”.

Or, c’est une stratégie qui est rarement payante. Mieux vaut miser sur 2 ou 3 compétences et vous positionner ainsi comme un expert en votre domaine. Bref, soyez concis et allez droit au but.

Parallèlement, Malt offre la possibilité de faire “recommander” vos compétences par vos clients précédents. N’hésitez pas à user de cette fonction. Les recommandations sont elles aussi un signe de fiabilité et d’excellence. De plus, elles vous permettront d’être mieux référencé dans les résultats de recherche affichés par Malt.

4. Vos expériences et formations : la vitrine de votre expertise

Mettre l’accent sur vos 10 ans d’expérience en haut de page est utile et intéressant … Mais à quoi bon si vous négligez cette partie “expériences et formations” si décisive ?

Premièrement, votre formation. N’hésitez pas à miser sur vos diplômes, du moment que ceux-ci ont participé à vous former au métier que vous exercez en tant que consultant. N’oubliez pas d’inscrire les certifications passées, le cas échéant (TOEIC, certificat Voltaire ou JAVA par exemple).

Notez que l’interface Malt est très ergonomique et qu’elle vous permet de décrire vos missions précédentes avec détail, mais de manière très claire. Profitez-en ! Indiquez clairement en quoi ont consisté lesdites expériences. Expliquez où vous avez travaillé et combien de temps. Et une fois encore, n’oubliez pas de vous faire recommander, que ce soit par d’anciens clients ou collègues.

Surtout, actualisez cette partie-là de votre profil au fil de vos missions. Un profil non mis à jour est un véritable frein à la recherche de clients !

 

5. Le portfolio : un pas dans la pratique

Enfin, dernière étape et non des moindres : la création de votre portfolio. Voilà un autre élément qu’il ne faut pas négliger. Si beaucoup croient encore qu’il est réservé aux métiers créatifs, c’est pourtant totalement faux.

Quel que soit votre domaine d’activité, le portfolio est un véritable plus pour votre profil Malt. Et ce pour une bonne raison : il est le seul moment où vous pouvez littéralement montrer de quoi vous êtes capable !

Utilisez une joli mise en page et présentez vos réalisations. Si vous êtes développeur, créez un joli visuel expliquant les projets sur lesquels vous avez travaillé et incluez un lien vers ceux-ci. Si vous êtes formateur coach, réalisez une petite présentation (visuelle, toujours) de vos méthodes de travail, etc.

La création d’un profil Malt est somme toute très simple. Il suffit d’y consacrer un peu de temps, de suivre les quelques recommandations ci-dessous, tout en faisant preuve de créativité. Relisez-vous, mettez régulièrement votre profil à jour et le tour est joué !

 

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (3 votes, moyenne: 5,00)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *