Nous le savons, la prospection est l’une des bêtes noires des consultants et des indépendants en général. C’est aussi l’un des arguments avancés par ceux qui hésitent à se lancer en free-lance. La peur de ne pas trouver de clients est un véritable frein et ce malgré des compétences et une expertise certaines.

D’autant plus que les contenus recelant d’outils, de conseils et d’astuces pour prospecter font tellement légion que l’on s’y noie. Ce trop plein d’informations fait, lui aussi, peur. Entre site internet, blog, réseaux sociaux, réseaux formels et informels, les options se démultiplient. Nombreux sont les indépendants ayant peur de passer toutes leurs journées à prospecter (sans être sûrs d’obtenir des résultats positifs).

C’est pourquoi, nous vous proposons aujourd’hui de découvrir 4 plateformes en ligne, comme 4 étapes à suivre afin de prospecter efficacement et sans que cela ne devienne trop chronophage.

outils-prospection-en-ligne-independants

1. LinkedIn : vos compétences accessibles en un clic

Trouver des clients ou prospecter ne signifie pas nécessairement que vous, en tant que consultant deviez faire le premier pas. Au contraire, la gestion et l’économie de temps sont essentielles à la bonne poursuite de votre activité et à l’optimisation de vos ressources.

Votre premier objectif sera donc d’être visible en ligne et d’inciter les clients eux-mêmes à entrer en contact avec vous. Et pour ce faire, rien de mieux que les réseaux sociaux ! Mais s’il ne fallait en choisir qu’un, nous vous conseillerions d’opter pour LinkedIn.

LinkedIn, c’est :

Le réseau professionnel numéro 1 en France.
Un cv en ligne détaillé et complet sans la contrainte de tenir en une page !
Un profil accessible 24/24 heures et 7/7 jours.
La possibilité d’être contacté et d’échanger facilement et rapidement.
Un gage de confiance, grâce notamment à la possibilité d’être recommandé par vos clients précédents.

2. Votre site internet : la vitrine de votre activité

C’est un inévitable ! Bien qu’on estime à seulement 40% le nombre de free-lance ayant un site internet dédié à leur activité, on sait aujourd’hui qu’il est un levier essentiel dans la prospection.

Et c’est assez logique, puisqu’un autre chiffre nous indique que 87% des missions offertes par les clients sont des missions en télétravail. Autrement dit, la relation freelance/client se réduit souvent à un échange par écran interposé. Ce qui signifie aussi que le recrutement se fera très certainement par des biais virtuels.

Et on en arrive à l’importance du site web, gage de confiance et des aptitudes du consultant (entre autres avantages) dans le cadre d’une prospection efficace. Il est un prolongement de votre profil LinkedIn puisqu’il permettra à vos prospects de se plonger un peu plus en profondeur dans votre travail via un portfolio par exemples ou la rédaction d’articles.

3. Malt : le 1er réseau freelance français en ligne 

Nous parlions de l’importance d’optimiser votre temps en incitant les clients potentiels à entrer en contact avec vous. Si LinkedIn vous offre cette possibilité, c’est aussi le cas de Malt. Mais cette plateforme est différente, en ce sens qu’elle est à 100% dédiée à la mise en relation entre consultants et clients.

Et là aussi, une fois votre profil mis en ligne et vos informations renseignées, seuls les clients pourront entrer en contact avec vous. C’est l’engagement du site et sa spécificité. En tant que freelance, vous n’avez pas la possibilité de contacter les particuliers ou les entreprises à la recherche d’un professionnel.

Et une fois de plus, c’est un gain de temps ! Moins d’une heure par semaine sera nécessaire à la mise à jour et au suivi de votre profil afin que celui-ci reste attractif.

Le site permet aussi de sécuriser les paiements et de simplifier les démarches administratives (entre autres avantages). Si vous êtes salarié porté, notez que Malt se met directement en relation avec ITG, qui s’occupe ensuite de toutes les formalités.

4. Upwork : pour être visible à l’international

Le fonctionnement d’Upwork est relativement similaire à celui de Malt. C’est une plateforme de référence dans la mise en relation freelance/clients. La différence ici, c’est que le site (américain) vous offre une portée internationale.

Nous vous parlions de la nécessité d’optimiser votre temps en laissant les clients ‘venir à vous’, mais il est tout aussi nécessaire de faire (un peu) de “prospection active”, particulièrement si vous débutez dans votre activité.

Mais soyons honnête, ce type de plateforme, si elle est avantageuse une fois que l’on s’est forgé une e-réputation solide est chronophage. Ceci dit, le jeu en vaut la chandelle puisqu’elle est un vivier à missions.

Le fonctionnement est extrêmement simple : vous postulez à des missions en envoyant une lettre de motivation et votre cv. Vous avez aussi la possibilité de créer plusieurs profils en fonction de vos spécialisations. Vous pouvez aussi passer des tests pour attester de vos compétences (en langues, par exemple). Les clients peuvent également vous contacter directement, une fois votre expertise assise.

Ces 4 outils constituent 4 étapes afin de prospecter en ligne efficacement. Mais ils peuvent aussi se penser comme inscrits dans une stratégie de prospection plus globale. Ceci dit, ils sont une manière idéale de démarrer en mettant savamment à profit les supports web auxquels vous aurez recours.

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (4 votes, moyenne: 4,50)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *