Le Portage Salarial
Printer Friendly and PDF

Le travail indépendant en France : une émergence confirmée par l’INSEE

Une étude de l’INSEE intitulée « Emploi et revenus des indépendants » publié en ce début d’année 2015 vient faire un état des lieux du travail indépendant en France.

Le travail indépendant en France

Qu’ils soient agriculteurs, pharmaciens, boulangers, avocats, architectes, médecins, ou encore artistes, les indépendants ont pour point commun l’absence de contrat de travail et de lien de subordination juridique à l’égard d’un donneur d’ordre. En France, ils sont 2,8 millions de personnes à exercer une activité non salariée.

Le renouveau du travail indépendant

Après des décennies de recul, le nombre de personnes dont l’emploi principal correspond à une activité non salariée a cessé de diminuer en France depuis le début des années 2000 et connait depuis quelques années une véritable progression.

De 2006 à 2011, hors agriculture, les effectifs de non-salariés progressent de 26 %, particulièrement dans certaines activités de service: conseil de gestion, design, informatique, ou encore dans l’enseignement.

Ce renouveau du travail non salarié s’inscrit dans une tendance à la diversification des formes d’emploi. La création, au 1er janvier 2009, du statut d’auto-entrepreneur est un très bon exemple pour illustrer ce renouveau. Ce statut, qui allège les formalités de création d’entreprise et permet de ne payer des cotisations sociales que si l’activité génère un chiffre d’affaires positif, connait un réel succès depuis sa création. Ainsi fin 2011, le statut d’auto-entrepreneur rassemblait déjà 487 000 non-salariés économiquement actifs.

Une population plus masculine et plus âgée que celle des salariés

Les hommes sont largement majoritaire au sein de cette population de travailleurs non-salariés. Les femmes, alors qu’elles représentent 40% des salariés du secteur privé et 60% des salariés du de la fonction publique, ne forment qu’un tiers des effectifs des travailleurs indépendants.

Qu’ils soient hommes ou femmes, les non-salariés sont en moyenne plus âgés que les salariés. L’étude de l’INSEE révèle en effet que l’âge médian des travailleurs indépendants est de 45 ans alors que celui des salariés est de 38 ans. On constate en effet que les non-salariés débutent, d’une part, leur activité plus tard, le plus souvent après un passage par le salariat, et d’autre part, se retirent des affaires à un âge plus avancé. A titre d’exemple : Un médecin libéral sur quatre a 60 ans ou plus.

Des disparités de revenus plus forte que chez les salariés

En ce qui concerne les revenus, les travaux de l’INSEE nous montrent que les inégalités de revenu d’activité sont bien plus fortes chez les non-salariés que parmi les salariés. Cette situation s’explique à la fois par le poids des hauts revenus et par la présence de revenus très faibles voire nuls.

Ainsi, parmi les non-salariés « classiques », la moitié la moins rémunérée ne concentre que 15 % des revenus (contre 25 % pour les salariés), tandis que les 10 % les mieux payés en concentrent 41 % (contre 33 % pour les salariés).

Le portage salarial, tout en offrant la protection indispensable du salarié présente également les avantages de plus grande indépendance et de liberté pour le travailleur. A cet égard, il constitue lui aussi, à n’en pas douter, une forme nouvelle pour l’emploi de demain. 

 

Emploi et revenu des indépendants : téléchargez l'étude de l'INSEE en intégralité ici.

Laisser un commentaire