Le Portage Salarial
Printer Friendly and PDF

Marché du travail et développement des formes alternatives d’emploi

De plus en plus de français tournent le dos au salariat pour faire le choix de créer leur propre job. On les désigne aujourd’hui par des termes tels que freelances, travailleurs autonomes, auto-entrepreneurs ou encore slashers… Quels que soient leurs noms, ils témoignent de l’émergence de nouveaux statuts, de nouveaux espaces de travail et de nouvelles façons de vivre son métier.

Marché du travail et formes alternatives d'emploi

Une transformation progressive du marché du travail

Dans son dossier travail “Je t’aime moi non plus”, Philosophie Magazine met en lumière la transformation progressive du marché du travail français. La tendance est à la coopération, à l’autonomie, à l'épanouissement professionnel, et au “plaisir avant tout” dans son cadre de travail.

Il existe aujourd’hui des coopératives d’activités qui rassemblent des personnes issues d’univers très différents, par exemple des développeurs et des jardiniers. Ce modèle repose sur le collaboratif, à partir d’une multitude d’activités autonomes. Pour ne plus se retrouver seuls, beaucoup ont choisi les espaces de coworking et y trouvent leurs comptes en évitant toute forme de solitude, tout en étant libérés du lien de subordination.

Ce magazine partage également le cas d’un espace de travail partagé, basé sur des synergies entre métiers. Le principe : être “libre ensemble”, créer un espace où l’on est indépendant sans toutefois être isolé. Celui-ci se compose de 65% de freelances, 25% de start-ups et 15% de salariés.
Un dispositif qui favorise la rencontre de compétences et qui rend possible l’aboutissement de projets qui n’auraient pas vu le jour. Un consultant web peut, par exemple, faire appel à un designer lorsqu’il en a besoin, qui lui-même pourra solliciter un photographe ou un traducteur le moment venu.

Pour en savoir plus, nous vous invitons à consulter le dossier travail : “Je t’aime moi non plus”, paru dans Philosophie Magazine en mai 2017. Il est accessible depuis ce lien : http://www.philomag.com/archives/109-mai-2017

Le portage salarial, nouvelle forme d’emploi en plein développement

On retrouve aujourd’hui différents dispositifs, qui ne partagent pas forcément les mêmes ambitions, mais qui se rejoignent par l’envie de travailler différemment. Parmi elles, il y a notamment le portage salarial, qui permet de ne plus avoir à choisir entre la liberté du travail indépendant et la sécurité du salariat.

Le portage permet d’exercer comme un véritable indépendant (libre choix des horaires, de l’espace du travail, choix des missions, négociation en direct avec le client), tout en bénéficiant des avantages du salariat : cotisation retraite, assurance chômage, mutuelle, prévoyance, etc.

La liberté du portage salarial se traduit aussi par la prise en charge des parties administratives, juridiques, fiscales et comptables de votre activité par la société de portage, ce qui vous fait gagner un temps précieux. Vous pouvez mettre à profit celui-ci pour vous concentrer sur l’essentiel : la réalisation de vos missions et le développement commercial.

Tout comme les solutions présentées précédemment, le portage permet d’éviter toute forme d’isolement : en choisissant cette formule, vous intégrez le réseau de consultants portés par la même société de portage. Le réseau d’experts ITG est par exemple regroupé en plusieurs clubs par métier ou région. Ainsi, vous pouvez travailler ensemble, vous entraider, perfectionner votre questionnement, ausculter les bonnes pratiques et réussir votre networking.

Envie d’en savoir plus sur le portage salarial ? N’hésitez pas à nous contacter :
https://www.itg.fr/portage-salarial/portage-informations/contactez-nous.html

Laisser un commentaire