Les métiers du conseil sont de plus en plus prisés par les jeunes diplômés comme par les profils plus expérimentés en situation de reconversion professionnelle. La demande est également forte dans tous les domaines d’activité et dans tous les services : ressources humaines, communication, stratégie digitale, exploitation des données, management, etc. Être consultant demande de nombreuses compétences, très variées. Il paraît difficile de les maîtriser tout en début de carrière, voire même après quelques années d’expérience. C’est la raison pour laquelle une formation en continu est indispensable pour exceller dans ce type d’activité.

formation consultant

Pourquoi la formation du consultant est-elle indispensable ?

Les grandes entreprises ont recours aux services de consultants pour plusieurs raisons. Par exemple, elles peuvent éprouver des difficultés à identifier des problèmes stratégiques ou organisationnels. Elles peuvent échouer dans la mise en place de nouvelles procédures de travail. Pour régler ces différents problèmes, les entreprises préfèrent donc s’en remettre au point de vue extérieur d’un expert. Les avantages sont nombreux : prise de recul, proposition de solutions innovantes, formation ou management des équipes.

Les organisations attendent donc une réelle expertise qui s’acquiert par l’expérience mais aussi par la formation continue. Quelle que soit l’activité d’un consultant, sa valeur sera jugée principalement sur sa faculté à proposer des solutions au top des avancées technologiques. Elles doivent également être cohérentes avec les nouvelles tendances du marché et les orientations sociétales. À titre d’exemple caricatural, on ne peut pas proposer à un client d’utiliser le minitel alors que les chercheurs viennent de réussir leur première expérimentation d’informatique quantique. Le consultant doit donc mettre à jour ses connaissances et ses compétences tout au long de sa carrière. Sans cela, cette dernière risque de se terminer plus rapidement que prévu.

Les compétences techniques

Tout d’abord, selon le domaine d’activité, les conseillers devront maîtriser des savoirs et savoir-faire spécifiques. Entre un expert SEO, un coach en management et un consultant en informatique, les exigences ne sont pas les mêmes. De plus, ces métiers n’évoluent ni de la même manière, ni à la même vitesse.

Un expert SEO doit effectuer une veille quasi quotidienne pour rester informé des dernières tendances en référencement naturel. Un consultant en informatique doit apprendre à utiliser les nouveaux systèmes de sécurité ou de réseaux lorsqu’ils se présentent, années après années. Il doit rester à la page sous peine de proposer des services totalement désuets. Le coach, quant à lui, devra se former au rythme de publication des études scientifiques portant notamment sur les neurosciences ou la psychologie.

De même, tous les consultants doivent pouvoir réaliser certaines tâches qui nécessitent des formations complètes ou des perfectionnements : rédaction de rapports, création de tableaux, de diaporama ou de tout autre outil pour présenter son travail de manière professionnelle. Il est donc également indispensable de maîtriser tout l’univers informatique indispensable à leur création.

Les compétences d’analyse et de gestion

De manière générale, le travail d’un conseiller se déroule en plusieurs étapes :

  • analyser une situation de départ et identifier des problèmes

  • proposer et gérer un projet amenant des solutions

  • mesurer les résultats obtenus

Les compétences principales du consultant, quelque soit son domaine d’intervention, sont donc la résolution de problèmes et la gestion de projet. Ces disciplines ne s’improvisent pas. Au contraire, elles s’exercent selon des procédures, des techniques et grâce à des outils que l’on s’approprie tout au long de sa carrière.

Dans ce domaine également, les recherches et les innovations régulières permettent de remettre en cause les méthodes de travail. Les conseillers doivent donc rester à l’écoute de ces propositions et participer aux formations en rapport avec ces dernières. Le but étant évidemment de proposer des prestations plus efficaces, plus performantes et parfaitement adaptées à un contexte socio-économique perpétuellement mouvant.

Les compétences humaines

Comme pour les autres compétences évoquées plus haut, celles liées à la relation avec le client et les employés de son entreprise sont primordiales. Elles ne sont malheureusement pas innées et demandent un travail constant.

Le premier des savoirs-être en tant que consultant est bien sûr l’écoute. L’analyse des problèmes rencontrés par l’entreprise cliente passe par des entrevues avec les acteurs clés des différents services. Écouter chacun avec une oreille neuve et attentive, tout en gardant une vue globale et extérieure est le secret de la réussite de cette phase de travail dont toute la stratégie dépend.

Il est également essentiel de réussir à faire passer certaines valeurs lors des entretiens avec les clients : confiance, honnêteté, rigueur, disponibilité, réactivité. Si l’une manque à l’appel, la mission risque de s’avérer délicate à mener. Tout cela s’apprend à travers des formations, des ateliers de prise de parole, des lectures ciblées sur des sujets comme la PNL (programmation neuro-linguistique) par exemple. En résumé, un véritable travail sur soi est indispensable pour l’adoption d’une posture professionnelle spécifique à l’activité de consultant.

Les compétences liées à la gestion d’une activité en indépendant

En tant que freelance, d’autres compétences doivent être maîtrisées pour mener à bien une carrière professionnelle. Tâches administratives et comptabilité sont les bases. Pour ne pas avoir à les gérer, le portage salarial est la solution idéale. Cependant, d’autres actions ne pourront être réalisées que par l’indépendant, à moins qu’il ne décide d’investir auprès d’un prestataire de services : positionnement, prospection, communication, réseautage, etc.

Les offres de formation pour consultant ITG 

ITG propose des formations pour les indépendants désirant progresser dans leur parcours professionnel. Une prise en charge financière est possible dès la première signature de contrat avec un client.

L’offre de formation pour consultant se découpe en plusieurs packs en fonction des besoins de chacun. Étant accessibles en présentiel dans les grandes villes françaises ou en e-learning, tous les profils peuvent y trouver de quoi satisfaire leur mode de vie et de travail.

Pour se lancer dans son activité : le pack Starter

Bénéficier des conseils de formateurs experts en matière de positionnement et de définition d’offre ne peut être que profitable à un indépendant qui débute. Les incertitudes de début d’activité sont principalement liées à ces problématiques et peuvent remettre en cause confiance en soi et motivation. À quel type d’entreprise s’adressent mes services ? Comment et combien dois-je facturer ? Comment faire jouer mon réseau pour trouver mon premier client ? La formation pour consultant Starter répond à ces questions.

Pour développer son réseau et gagner en efficacité : le pack Networker

Comment utiliser les outils actuels pour se faire un nom et devenir plus productif ? Grâce à l’informatique et à internet, les possibilités offertes aujourd’hui sont innombrables. Il est donc difficile de s’y retrouver. Il faut souvent des mois d’expérimentation, voire des années pour trouver les bons canaux de communication ou les applications qui nous aident réellement. Pour une bonne image de marque, il faut également savoir utiliser des techniques éprouvées comme le storytelling. La formation pour consultant Networker permet de gagner un temps considérable grâce à la construction rapide d’un réseau pertinent et de procédures de travail efficaces.

Pour convertir ses prospects en clients : le pack Négocier

Réussir à entrer en contact avec des prospects n’est bien sûr pas suffisant. Toute la phase de discussion et de négociation doit aboutir à la signature d’un contrat. Pour cela, des compétences de communication sont indispensables. Un travail sur soi est également important pour changer son rapport à l’argent. Parler librement de ses tarifs montre une assurance et un professionnalisme appréciés des clients. Le pack Négocier permet d’être formé en 6 jours sur ces problématiques délicates.

Pour développer et diversifier son activité : le pack Top Performer ou le pack Booster

Un consultant se doit d’évoluer en permanence pour rester dans la course et pour assurer la pérennité de son activité. Pour cela, il faut acquérir de nouvelles compétences comme la gestion de projet ou la formation mais aussi savoir déléguer le travail à un sous-traitant si besoin. Pour un indépendant, collaborer avec un autre professionnel permet d’accepter de gros contrats représentants une charge de travail trop élevée pour une seule personne. Cela permet également de proposer des services plus complets en se reposant sur les compétences du sous-traitant. Pour augmenter son chiffre d’affaires de manière durable, les packs Top Performer et Booster sont les plus adaptés.

 

La formation du consultant n’est donc pas une option. C’est une valeur qu’il doit cultiver tout au long de sa vie professionnelle. Selon son domaine d’intervention, chacun doit effectuer une veille régulière mais aussi faire appel à des centres de formation en présentiel ou en ligne. En plus de l’offre d’ITG, des plateformes comme Open Class Room, Udemy ou My Mooc sont des points de départ intéressants pour se former en continu.

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Pas encore de vote)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *