Le Portage Salarial

numéro non surtaxé

Nous contacter par téléphone

*numéro non surtaxé

Imprimer l'article

Devenir coach indépendant : les 8 compétences clés

Être coach indépendant dans un univers professionnel ne s'improvise pas et nécessite des qualités spécifiques concernant la relation aux autres. Pour bien comprendre les enjeux, nous avons interrogé des professionnels du coaching sur les qualités requises pour devenir coach. Voici des éléments de réponse.

Expérience personnelle et coaching

Vécu et bagage professionnel

Une expérience professionnelle confirmée est indispensable pour comprendre ce que l'autre a vécu et faire appel à sa propre expérience pour évaluer les situations.

Lorsqu'on interroge les personnes qui se font accompagner, au-delà des qualités humaines, elles insistent sur l'importance du vécu, qui a amené à rencontrer des situations similaires.

Enfin, ce vécu apporte la crédibilité nécessaire pour l'essentiel : trouver des clients.

Rigueur

Le coaching s'apprend. Un coach doit être formé et certifié. Il doit suivre des processus et des méthodes amenés à évoluer afin de tenir dans le temps.

Il doit être capable d'assurer un suivi rigoureux de la personne qu'il accompagne : il s'agit de veiller au respect des objectifs fixés et de tenir les délais. Ces deux éléments ne sont pas "en l'air", ils ont été définis par contrat au préalable.

Remise en question

La remise en cause concerne d'abord les outils et les pratiques utilisées : elles changent au fil du temps et en tenir compte est indispensable. Le métier de coach ne consiste pas à appliquer des solutions toutes faites, valables partout et tout le temps.

Ensuite, le coach doit savoir prendre du recul à titre personnel et faire preuve d'exemplarité. Pour remettre en cause les autres, il est fondamental d'être capable de se remettre en question soi-même.

Objectivité

Le coach doit faire preuve de neutralité bienveillante, être dans le "parler vrai" sans juger pour autant. La capacité à gérer une situation demande de la neutralité.

Vous devez accepter de vous impliquer sans pour autant vous substituer à la personne que vous accompagnez : elle seule a le pouvoir le changer les choses.

Le rapport aux autres : les 4 forces du coach indépendant

Écoute

Les autres apprécient-ils votre écoute et votre capacité à comprendre leurs attentes ? Vous devez être capable de comprendre ce qu'ils disent mais aussi de percevoir les non-dits et ce qu'il y a entre les lignes.

Patience

Vous devez admettre que la personne accompagnée a parfois besoin de temps pour évoluer, pour comprendre les problèmes, et pour se remettre en question.

Empathie

Votre entourage professionnel ou personnel vous sollicite-t-il pour la capacité que vous avez à les accompagner dans les moments compliqués ?

Un bon coach sait se mettre à la place de l'autre et lui apporter un soutien extérieur.

Capacité d'adaptation

Êtes-vous capable de vous adapter à votre interlocuteur en toute circonstance ? Êtes-vous à l'aise avec tout le monde et réciproquement ?

Un coach professionnel travaille avec tous types de personnes issues de tous les secteurs. Un DAF d'une entreprise cotée ne subit pas la même pression, n'a pas les mêmes aspirations que le directeur artistique d'une entreprise innovante.

Avant de vous lancer, prenez le temps de rencontrer vous-même un coach : c'est le seul moyen d'être confronté à la réalité du métier.

Alors, combien de qualités réunissez-vous ? N'hésitez pas à nous suggérer de nouvelles qualités à inclure pour devenir coach indépendant.

BESOIN D'AIDE POUR DEVENIR FORMATEUR/COACH ?

ITG vous accompagne avec le portage salarial

  Demandez un rendez-vous personnalisé  

 

Laisser un commentaire