Le Portage Salarial
Printer Friendly and PDF

Freelance informatique : pourquoi être indépendant plutôt qu'en SSII ?

Bien souvent, le consultant freelance informatique est confronté à un dilemme : travailler dans une SSII ou devenir indépendant et se mettre à son compte.

Dans cet article, nous reviendrons sur les raisons qui poussent les consultants en informatique à faire le choix d’exercer en freelance.

Freelance informatique, indépendant ou SSII

La SSII, comment ça marche ?

La SSII (Société de Services en Ingénierie Informatique), aussi appelée ESN (Entreprise de Services du Numérique), vend un service global à ses clients. Elle utilise des consultants qu’elle salarie pour réaliser des missions qui lui sont confiées. Les SSII ont recours au système de “régie” : le consultant travaille chez le client.

Pour intégrer une SSII, le consultant informatique est recruté par un ingénieur d’affaires, qui le propose ensuite aux clients de la SSII. Ceux-ci n’ont pas à recruter ; ils peuvent confier leur projet à la SSII pour obtenir les compétences recherchées.

La SSII donne des missions à ses consultants, ce qui leur permet d’enrichir leur expérience dans des environnements variés. Pour autant, le consultant informatique en SSII ne choisit pas ses missions, il est affecté à celles-ci. Il peut donc être amené à réaliser des missions qui correspondent à ses qualifications mais pas totalement à ses aspirations.

Consultant informatique : les avantages du freelance

Etre consultant informatique en SSII présente certains avantages : le salaire est attractif et l’esprit d’équipe est au rendez-vous. Pour autant, exercer en freelance présente aussi de nombreux avantages.

Autonomie

Bien souvent, l’autonomie est l’une des principales aspirations du consultant informatique en freelance. Celui-ci travaille pour lui : il n’a pas de hiérarchie et choisit ses horaires. Par conséquent, il peut gérer son temps librement, choisir son lieu de travail et fixer ses honoraires. Le freelance a toute la liberté de définir comment mener à bien ses missions sans avoir à effectuer de reporting auprès de sa hiérarchie.

C’est un moyen efficace d’éviter la pression à laquelle font face de nombreux consultants en SSII. C'est aussi un moyen d'acquérir une réputation personnelle plutôt que de contribuer à la notoriété de la SSII.

Choix des missions

Refuser des missions est un luxe pour le freelance. Dans la plupart des cas, pour des raisons évidentes, celui-ci accepte toutes les missions lorsqu’il débute.

Pour autant, le freelance expérimenté peut se permettre de choisir ses missions et ses clients selon son intérêt et sa disponibilité. Ainsi, il peut se consacrer à 100% aux missions de son choix, à la satisfaction du client et au respect des délais.

Là encore, cela permet de ne pas avoir à vivre la pression liée aux dead-line et aux éventuels retards auxquels font face de nombreuses SSII au moment des livrables.

Montée en compétences

Pour le consultant informatique, travailler en freelance est bien souvent un moyen de monter en compétences. Le freelance est polyvalent et apprend en marchant.

En SSII, les projets sont variés et les expériences diversifiées, ce qui ne permet pas forcément de creuser des dossiers et d'acquérir des compétences sur le long terme : le consultant ne choisit pas toujours les projets à mener. Le freelance a le privilège de pouvoir choisir des projets qui correspondent à son niveau d’expertise et qui lui permettent de se développer.

Au-delà de ses considérations, la SSII présente un avantage non négligeable : la garantie d’avoir des missions, et donc d’être payé. Pour autant, le freelance compétent dans son domaine se constitue son propre réseau et aura toujours des clients fidèles désireux de travailler avec lui, en particulier s’ils sont satisfaits de son travail.

Par ailleurs, de très nombreux freelance exercent dans l’informatique. Ainsi, les jobboards ne manquent pas de missions destinées aux consultants informatique, ce qui multiplie les chances de trouver des clients si l’on s’en donne les moyens.

Freelance informatique : le choix du portage salarial

De nombreux freelance ont fait le choix de passer au portage salarial. Et pour cause, les avantages ne manquent pas.

Le consultant informatique en portage salarial bénéficie du statut de salarié, de ses avantages en matière de souplesse mais aussi de protection sociale (droit au chômage, droit à la formation, accompagnement…).

De plus, la société de portage lui offre la liberté dont il a besoin pour mener ses missions puisqu’elle s’occupe à sa place de la comptabilité et des tâches administratives, moyennant un pourcentage (10% environ) sur son chiffre d’affaires.


Le consultant informatique qui hésite entre la SSII et une activité en freelance pourra utiliser le portage salarial comme un bon compromis, en cumulant ainsi la sécurité du salarié en SSII et la liberté du freelance.

 

BESOIN D'AIDE POUR DEVENIR CONSULTANT INFORMATIQUE ?

ITG vous accompagne avec le portage salarial

  Demandez un rendez-vous personnalisé  

 

Cet article a été diffusé une première fois en mai 2015.

1 Commentaires

  • anon
    juin 13, 2016

    Votre article est très intéressant, c'est une grande aide pour les travailleurs indépendants et freelances. Devenir Freelance est un choix qui est un peu difficile car il faut prendre en charge de tout son activité.

Laisser un commentaire