La fin d’une collaboration fait partie des aléas et des imprévus de la vie d’un indépendant. Un simple appel téléphonique ou un e-mail peut mettre fin à une mission préparée depuis de longues semaines. Voici nos conseils pour bien gérer ce type de situation.

Gérer une fin de collaboration

Les raisons d’une fin de collaboration

Dans certains cas, il arrive qu’un client souhaite qu’une mission s’achève plus tôt que prévu. On parle alors de rupture anticipée de la collaboration. Cela peut être dû à plusieurs facteurs :

  • Le client n’est pas satisfait de votre prestation
  • Un de vos concurrents a démarché votre client et lui a fait une meilleure offre
  • Le client rajoute sans cesse des tâches qui n’étaient pas prévues initialement dans le contrat ou le devis, vous lui faites une nouvelle proposition commerciale qu’il refuse et il décide de finir la collaboration
  • Le client veut rapatrier le travail en interne

Anticiper une fin de collaboration

Pour éviter que cette situation ne vous affecte trop, vous devez adopter une posture pro-active et être toujours dans l’anticipation. Autrement dit, ce n’est pas parce que vous disposez de clients qui vous suffisent pour générer un chiffre d’affaires confortable que vous devez arrêter de prospecter.

Pour prospecter de façon efficace, vous devez mettre en place un plan d’action et utiliser tous les moyens marketing à votre disposition. Vous pouvez utiliser l’e-mailing, le démarchage téléphonique, réseaux sociaux professionnels, événements d’indépendants, etc. C’est une démarche qui porte ses fruits dans la durée, ne relâchez donc jamais vos efforts à ce sujet.

Rebondir après une fin de collaboration

Si vous n’avez pas anticipé la rupture et qu’elle intervient brusquement, vous devez vous remettre à prospecter. Évitez de ressasser cet échec (il y en aura d’autres dans votre vie d’entrepreneur), trouvez de nouveaux clients pour à nouveau générer du chiffre d’affaires et surtout reprenez confiance en vous, en signant de nouveaux contrats. Gardez en tête que ce n’est pas parce que cela n’a pas fonctionné avec ce client que cela ne fonctionnera pas avec d’autres.

Enfin, continuez d’honorer vos autres prestations. Dès que vous avez un peu de temps, prenez du recul, analysez ce qui n’a pas fonctionné et formez-vous en conséquence.

Pour plus d’informations, vous pouvez vous rapprocher d’ITG pour savoir comment le portage salarial peut vous aider juridiquement en cas de conflit avec un client.

Les étapes de la fin de la mission

Une fois que la rupture est actée, vous devez mettre en place un plan de transition. Ce dernier définit les différentes étapes du transfert du travail à votre client ou un autre prestataire. Cela permettra de faire en sorte que le projet ne soit pas interrompu et de facturer les heures de travail effectuées.

Vous pouvez également proposer de former les personnes qui vont reprendre le projet, aussi bien chez votre client que chez le nouveau prestataire, ce qui vous permettra de continuer de percevoir des revenus. Pensez également à regrouper tous les documents nécessaires et à les transmettre à la personne en charge de la reprise du projet.

En procédant ainsi, vous prolongez de quelques mois la relation qui vous liait à votre client et continuez à facturer certaines prestations. De plus, vous facilitez la transition et adoptez une approche collaborative afin de mettre fin à la relation d’affaires de la meilleure des façons possibles et ne pas créer de bad buzz en votre nom sur le web.

Vérifiez la qualité de vos autres prestations

Une fois que la collaboration est terminée et la transition effectuée, vous pouvez proposer à votre ancien client de répondre à un sondage afin de pouvoir cibler vos points d’amélioration. Si vous êtes restés en bons termes, vous pouvez même réaliser une étude de cas qui vous servira de support de communication.

Ce sondage peut également être envoyé à vos clients actuels, ce qui peut vous permettre de déceler quelques insatisfactions et ainsi anticiper une autre demande de rupture de la collaboration.

Enfin, n’oubliez pas que perdre un client n’est pas la fin du monde. Chaque fin de contrat anticipée peut servir à mieux rebondir et vous donner, finalement, de nouvelles opportunités de développer votre activité.

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (3 votes, moyenne: 3,33)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *