Le Portage Salarial

numéro non surtaxé

Nous contacter par téléphone

*numéro non surtaxé

Imprimer l'article

Comment se porte l’entrepreneuriat féminin à l’échelle mondiale ?

Une étude menée dans 74 pays par GEM (Global Entrepreneurship Monitor) révèle que l’entrepreneuriat féminin se développe partout dans le monde, mais à des rythmes différents : sa progression est paradoxalement plus lente dans les pays riches. Quels sont les chiffres ? Comment s’expliquent ces disparités ? Quels sont les avantages du portage salarial pour entreprendre ? Éléments de réponses.

Entrepreneuriat féminin en 2016 dans le monde

Entrepreneuriat féminin : les chiffres

En 2015, 163 millions d’entreprises ont été créées par des femmes, tandis que 111 millions ont repris une entreprise. Depuis, les chiffres évoluent en faveur de l’entrepreneuriat féminin :

  • Le taux d’activité entrepreneuriale des femmes a progressé de 10% en 2 ans
  • L’écart femmes / hommes a diminué de 5%
  • Plus de femmes que d’hommes ont entrepris depuis 2 ans


Les différences sont cependant marquées selon la zone géographique. En Asie comme en Amérique latine, l’entrepreneuriat est équilibré entre les hommes et les femmes, avec des pays tels que le Brésil, le Mexique, l’Indonésie ou le Vietnam qui comptent autant si ce n’est plus de femmes que d’hommes à la tête d’entreprises. A titre de comparaison, le Taux d’attractivité entrepreneuriale au Brésil est d’environ 20% pour les femmes, contre 3,4% en France en 2016.

Une disparité qui s’explique principalement par une concurrence moins forte, qui laisse plus d’opportunités de réussir. Globalement, la confiance en soi est moins forte chez les femmes dans les pays développés : seulement 35% pensent qu’elles ont la capacité de créer et de gérer leur entreprise, contre 67% dans les pays moins développés. Les femmes européennes sont toutefois de plus en plus nombreuses à être convaincues qu’il existe des opportunités entrepreneuriales (+10%).

Ces chiffres européens sont quoi qu’il en soit amenés à s’améliorer au fil du temps, notamment sous l’impulsion des femmes de 25-34 ans, tranche d’âge qui comporte le plus d’entrepreneuses.

Pour en savoir plus sur ces éléments, consultez l’article des Echos : https://start.lesechos.fr/entreprendre/actu-startup/l-entrepreneuriat-feminin-progresse-partout-mais-pas-au-meme-rythme-9471.php#xtor=RSS-2

Pour consulter l'article GEM en intégralité, cliquez ici.

Entrepreneuriat féminin : les avantages du portage salarial

En 2016, 30% des freelances français étaient des femmes, selon le baromètre emploi homme / femme réalisé par Hopwork à partir de sa base de données de 20 000 freelances. Cette même étude révèle que leurs salaires étaient en moyenne 16% inférieurs à leurs homologues masculins, dans un contexte où le salaire des femmes est en moyenne 16,3% inférieur à celui des hommes en Europe.

Pour devenir indépendantes, de plus en plus de femmes ont recours aux nouvelles formes d’emploi et notamment au portage salarial. Cette solution permettant d’être autonome tout en étant sécurisée comporte de multiples intérêts :

  • Bénéficier du statut de salarié et de ses avantages (cotisation retraite, couverture sociale, mutuelle, PEE, CESU…)
  • Tester son projet professionnel sans risque au rythme qui convient : vous travaillez en autonomie sans les contraintes hiérarchiques
  • Se concentrer sur son cœur d'activité (réalisation des missions, développement commercial) grâce à la prise en charge des parties administratives, juridiques, sociales et comptables de votre activité par la société de portage salarial
  • Créer du lien et développer son réseau grâce aux consultant(e)s porté(e)s par la même société de portage salarial que vous. Vous êtes ainsi dans les meilleures conditions pour exercer, en évitant toute forme d’isolement


Parmi les 4000 consultants d’ITG, leader du portage salarial en France, environ 45% sont des consultantes ! Pourquoi pas vous ?

Envie d’en savoir plus sur le portage salarial ?

   Demander un rendez-vous personnalisé 

Laisser un commentaire