Le Portage Salarial

numéro non surtaxé

Nous contacter par téléphone

*numéro non surtaxé

Imprimer l'article

Portage Salarial, un pas décisif : les 2 principaux syndicats d'employeurs se rassemblent au sein d'une unique organisation (PEPS)

Les deux principaux syndicats du secteur du Portage Salarial - la FeNPS et le SNEPS – réunis le mardi 13 novembre 2012 en assemblée générale ont décidé la création de leur syndicat professionnel unique, le PEPS qui regroupera désormais 90 % des acteurs de la profession, indique un communiqué.

Le PEPS (Professionnels de l’Emploi en Portage Salarial) sera présidé par André Martinie, ex président du SNEPS et comptera deux vice-présidents, Hubert Camus, ex président de la FeNPS et  Patrick Levy-Waitz, président d’ITG.

Alors présidé par Jacques Vau, ITG avait été à l’origine de la création du SEPS, devenu entretemps le SNEPS et avait été à la fois signataire en 2004 du premier accord d’entreprise de la profession et en 2007 du premier accord collectif de branche.

ITG se réjouit de la signature de l’accord qui « marque un tournant décisif pour le portage salarial ». ITG, 1er acteur du marché, inlassable moteur de la profession au cours de toutes les étapes visant à la reconnaissance et à la structuration du Portage Salarial prendra toute sa part dans ce renouveau de la profession.

Fruit d’une “négociation productive” entre tous les acteurs d’un secteur en pleine croissance, le PEPS se positionne comme un interlocuteur incontournable pour les prochaines discussions visant notamment à étendre l’accord paritaire de juin 2010 (le texte de l’accord).

Outre le partage d’information, ou encore la promotion de ce secteur essentiel à la vie économique nationale, les objectifs des membres du PEPS sont :

  • unifier et faciliter la communication avec l’ensemble des parties prenantes (pouvoir public, syndicats, organisations paritaires),
  • participer aux discussions sur la base de l’accord paritaire de juin 2010.
  • structurer les instruments nécessaires au bon développement d’un statut de plus en plus utilisé,
  • et notamment ouvrir la négociation à une prochaine convention collective.

Afin d’accomplir sa mission, le PEPS s’est doté d’une structure élue, avec un Conseil d’Administration de 20 membres et 9 commissions permanents.

L’Observatoire Paritaire du Portage Salarial (OPPS) présidé par Jean-Francois Bolzinger (CGT) ) qui regroupe depuis 2006 les principaux syndicats acteurs du secteur (SNEPS, CICF, CFDT, CGT, CFTC et CFE-CGC) a exprimé, dans un communiqué « sa satisfaction de voir se réunifier les principaux employeurs du portage salarial au sein d’un nouveau syndicat ».

« Cette unité nouvelle qui s’affiche comme construite autour d’une démarche de dialogue social et de la mise en œuvre de l’accord interprofessionnel de 2010 ne peut qu’accélérer le processus d’extension de cet accord » indique l’Observatoire. Alors que  le précédent gouvernement avait multiplié les manœuvres pour retarder l’extension et laisser se poursuivre un dévoiement du portage salarial sur le terrain, les dispositions de l’actuel ministre du Travail sont plus favorables au dialogue social. L’OPPS apprécie donc la création du PEPS comme un évènement positif pour parvenir à un encadrement rapide du portage salarial.

Laisser un commentaire