Devenir Freelance : Top 6 des choses à savoir avant de vous lancer - ITG
Le Portage Salarial

numéro non surtaxé

Nous contacter par téléphone

*numéro non surtaxé

Imprimer l'article

Devenir Freelance : Top 6 des choses à savoir avant de vous lancer

Changer de travail est souvent une décision difficile qui demande de la détermination et une vraie capacité à sortir de sa zone de confort. Quitter son travail pour changer de statut et devenir travailleur indépendant s’apparente plus à un grand saut dans l’inconnu !

Avant de se lancer tête baissée dans cette nouvelle aventure, découvrez notre top 6 des conseils pour aspirants freelances souhaitant se lancer ce monde impitoyable qu’est le travail indépendant.

 

Identifiez votre cible cliente

Comme le disait justement Robert Browning dans son poème, “less is more”[1]!
N’ayez pas peur de vous spécialiser dans votre expertise. Plus celle-ci sera spécifique, moins il sera complexe d’identifier votre cible et donc de focaliser votre prospection dans sa direction. Vous ne perdez pas de clients potentiels en vous spécialisant, c’est même l’inverse.

Les entreprises qui font appel à des freelances ne recherchent pas un prestataire qui soit capable d’être multi-tâches et qui maîtrise le plus de domaines possibles. Elles cherchent une réponse à besoin spécifique. Ces sociétés préféreront alors un indépendant très spécialisé qui saura répondre avec précision à la demande. Un indépendant trop généraliste aura toujours un déficit de crédibilité face à des experts positionnés sur des fragments de son périmètre de compétences, d’autant que le risque de devenir l’éternel second choix est réel.

Soyez sélectifs

N’acceptez pas n’importe quelle mission! La peur de ne pas avoir de clients et donc de revenus est légitime, mais elle ne doit en aucun cas être le facteur majeur et systématique de prise de décision. De nombreux paramètres doivent être pris en compte dans le choix de vos clients. Santé économique, intérêt propre à la mission, intérêt de la mission pour votre réseau, le partage de valeurs communes etc.

Accepter la première mission que l’on vous propose, sans vous attarder sur ce client potentiel et ce qu’il a vous apporter (ou à vous faire perdre), n’est pas judicieux.

Organisez votre activité

Vous êtes indépendants et gérez seul votre activité. Personne ne va vous imposer la tenue d’un agenda... c’est à vous de le faire! Sauter cette étape reviendrait véritablement à vous “tirer une balle dans le pied”.
Prospection, missions, événements personnels, la frontière entre vie privée et vie professionnelle devient nettement plus ténue que lorsque l’on est salarié. L’enjeu est donc d’éviter les grands écarts et d’être sollicité de tous les côtés et surtout au même moment. Soyez rigoureux, ordonné(e), efficace et perdez moins de temps à jongler entre chaque chose.

Certaines applications mobiles peuvent aussi vous aider à organiser votre agenda, c’est notamment le cas de l’application ATracker.

”Réseauter” est la clé !

Mobilisez votre réseau professionnel et personnel, parmi eux se trouve des relations intéressantes qui vous permettront sûrement de décrocher de nouveaux contrats. Anciens collègues, clients, fournisseurs, famille, amis il est important que votre expertise soit claire et comprise de tous pour pouvoir être recommandable.

Le réseautage est d’autant plus efficace via le bouche à oreille. Dans votre activité indépendante, c’est votre réseau qui est la clé de votre succès. Pour le développer divers moyens existent quand on est indépendant. Les afterwork comme le propose ITG.fr, les formations professionnelles communes aux consultants, les salons ou tout autre rendez-vous du professionnel sont à exploiter. Le but est de faire des rencontres intéressantes, de vous y faire connaître avec votre expertise mise en avant.

Assurez à vos futurs clients une visibilité sur votre activité professionnelle. Réseaux sociaux, site internet, blog, newsletter, plus vous êtes visible, mieux c’est pour vous. Pourvu que ce que vous partagiez soit pertinent et en rapport avec votre expertise.
N’allez pas directement vous créer un compte sur tous les réseaux sociaux à la fin de cet article ! 
Les réseaux sociaux sont un outil essentiel pour networker et développer votre activité mais tous ne sont pas pour autant bon à prendre.

Négociez vos prix aussi fréquemment que nécessaire

La négociation est au coeur de votre activité. Un client vous contacte avec un besoin, que vous êtes capable de satisfaire et pour lequel il vous demandera votre prix. S’engage alors un rapport de force vieux comme le monde entre la rétribution que vous espérez et le budget que client est prêt à consentir pour cette tâche. Pour les deux parties, l’enjeu est donc de vendre/acheter au meilleur prix possible.

Un “bon” tarif est un tarif qui se justifie. S’il est justifiée ou justifiable, vos prospects et clients seront plus à même de le comprendre, de l'apprécier comme étant “juste”, et donc d’accepter de le payer.

Interrogez vos clients post-mission

Vous n’avez pas d’appétence pour le SAV, ni même l’envie de vous en occuper ? Vous n’avez pas le choix. La qualité d’une prestation s’évalue aussi d’après le suivi post-livraison qui en est fait, ainsi qu’aux garanties en termes de qualités et/ou de résultats attendus.

Rester disponible pour accompagner vos clients en aval de la mission est une valeur ajoutée à part entière de votre service. En plus de vous distinguer de certains concurrents, ce suivi est la première base de la fidélisation client et prépare le terrain pour de futures nouvelles commandes.

Cela ne se limite pas à répondre aux questions. Allez de l’avant, demandez si tout va bien, demandez un retour d’expérience sincère sur votre intervention. En constatant que vous êtes pro actif, à l’écoute, ouvert à la critique et à la remise en question, en somme, que vous êtes toujours dans une démarche d’évolution, vous répondrez définitivement à la question; “Est le consultant par lequel passer à l’avenir?”

Ces astuces devraient vous permettre d’éviter quelques petits pièges du quotidien du freelance desquels les nouveaux venus ne sont pas forcément familiers. Mais de la même manière que c’est en forgeant que l’on devient forgeron, vous apprendrez sur le tas. Il n’est pas tragique de trébucher pourvu qu’on se relève pour reprendre sa course !

Des conseils pour trouver votre première mission ?



[1] “moins c’est plus”

 

4.2 (13 votes)

Laisser un commentaire