Les pistes de solution évoquées pour atteindre la sobriété énergétique

La sobriété énergétique est un sujet récurrent qui occupe les esprits depuis quelques mois. Afin de favoriser l’atteinte des objectifs qui consiste à réduire de 10 % les consommations d’électricité et de gaz, le gouvernement lance une vaste campagne de communication ciblant aussi bien les entreprises que les ménages. Tous les acteurs économiques sont ainsi encouragés à faire baisser leurs consommations énergétiques en vue d’éviter les coupures.

Responsabilisation collective et individuelle

Afin d’inciter les entreprises à faire des efforts de réduction de consommation d’électricité et de gaz, le gouvernement envisage plusieurs pistes de solution, dont le marché de quotas, inspiré du système d’échange d’émissions de CO2.

La liste inclut également la fixation d’un objectif uniforme et la mise en place de bonus sobriété.

Jusqu’ici, il s’agit simplement de pistes de réflexion. D’ailleurs, d’après le ministre délégué chargé de l’Industrie,

Il faudrait en même temps prendre en compte l’efficacité et la justice sociale.

En ce qui concerne le marché de quotas, deux options sont possibles :

  • le marché de gré à gré qui permettrait d’apporter plus de flexibilité, mais peut s’avérer inefficace.
  • le marché organisé, lequel serait plus complexe à mettre en œuvre.

La sobriété énergétique concerne implicitement les consultants freelances qui réalisent des missions au sein des entreprises clientes.

Ils devraient également contribuer à réduire les consommations d’énergie en adoptant des comportements responsables tout au long de leurs interventions.

Faire appel à une société de portage fiable

Afin de sécuriser son activité, le travailleur indépendant peut faire appel à une société de portage salarial fiable et dotée d’une bonne réputation.

Le choix de l’entreprise doit en effet se baser sur différents critères, comme :

  • son niveau d’expérience dans ce domaine ;
  • sa notoriété ;
  • les frais appliqués et le versement du salaire ;
  • les services d’accompagnement proposés aux salariés portés (formation, ateliers, conseil et assistance juridique, accès à des réseaux professionnels…) ;
  • les métiers pris en charge par la société ;
  • les solutions d’optimisation de revenus.
Noter cette page